Votre météo par ville

Covid-19 : des effets contrastés sur les fermes des Hauts-de-France

18-02-2021

Actualité

La chambre d’agriculture des Hauts-de-France a mené une enquête auprès des agriculteurs sur les effets de la Covid-19. Si certaines fermes ont su s’adapter à la situation, d’autres en ont pâti. Les perspectives pour 2021 sont néanmoins bien meilleures.

effets covid fermes régionales
effets covid fermes régionales ©VCH

Quel bilan économique dresser de 2020 ? La chambre de commerce et d’industrie de région Hauts-de-France (CCI Hauts-de-France), la Banque de France, la chambre d’agriculture et la chambre de métiers et de l’artisanat Hauts-de-France (CMA Hauts-de-France) se sont associées.

Elles ont mené des enquêtes de conjoncture auprès des professionnels qu’elles représentent. Les résultats ont été présentés le 16 février lors d’une conférence en ligne.

Des mutations importantes

2020 aura été une année hors normes, avec un recul sans précédent de l’activité. La situation est toutefois très variable selon les secteurs qui n’ont pas tous vécu la crise avec la même intensité. En agriculture notamment, les effets de la crise sont contrastés d’une structure à l’autre.

« La moitié des agriculteurs régionaux note une détérioration de leur situation économique par rapport à 2019, indique Pascale Nempont, cheffe du service stratégie à la chambre d’agriculture Nord-Pas de Calais. Tous ont dû faire face à d’importantes mutations. »

La crise de la Covid-19 a durement impacté certaines filières. Particulièrement celle du lin, stocké dans les hangars en attente d’acheminement vers la Chine. Celle des pommes de terre aussi, « destinées à la transformation, privées des débouchés des cantines scolaires, restaurants d’entreprise et restauration rapide ».

« En maraîchage, on remarque une hausse de 35 % des achats de légumes pendant le confinement. »

Pascale Nempont, chambre d’agriculture Nord-Pas de Calais

La folie du drive

En parallèle, les consommateurs, confinés, se sont rapprochés des points de vente à la ferme, profitant des drive fermiers ou de la livraison de paniers. Les légumes frais, la vente directe de viande et d’autres produits fermiers ont particulièrement profité de cet engouement.

« En maraîchage, on remarque une hausse de 35 % des achats de légumes pendant le confinement », chiffre Pascale Nempont. 

Selon une étude de la CCI, 64 % des ménages des Hauts-de-France ont modifié leurs habitudes d’achats alimentaires à la suite du premier confinement. 40 % d’entre eux déclarent effectuer plus d’achats à la ferme ou sur internet.

Un certain dynamisme reste donc notable. « 44 % des agriculteurs des Hauts-de-France interrogés ont un projet de développement pour l’année à venir. En majorité des investissements en bâtiments et matériels (pour 60 %). »

Les projets de diversification (circuits courts, accueil, énergie…) se classent en deuxième position (33 %).

L’investissement se maintient, c’est bon signe. Un net rebond est attendu pour 2021 d’après les prévisions des entreprises. »

Kathie Werquin-Wattebled, directrice régionale de la Banque de France

Artisans et commerçants

Pour les entreprises non agricoles, notamment dans l’agroalimentaire, les projets se poursuivent également. « C’est la bonne surprise de nos enquêtes, explique Kathie Werquin-Wattebled, directrice régionale de la Banque de France. L’investissement se maintient, c’est bon signe. Un net rebond est attendu pour 2021 d’après les prévisions des entreprises. »

L’élaboration et la concrétisation de ces projets de développement restent en revanche dépendantes de la situation sanitaire.

Les commerçants et les professionnels de l’hôtellerie et la restauration ont une vision toute autre. « Ils sont de loin les secteurs qui souffrent le plus de la pandémie et dont tous les indicateurs restent au rouge », explique Lionel Ditte, de la CMA Hauts-de-France. Ils anticipent déjà un recul de leur chiffre d’affaires pour 2021.

La trésorerie et la rentabilité sont également prévues en baisse. 75 % des dirigeants de ces deux secteurs, fortement impactés par les mesures de fermetures administratives, n’envisagent pas d’investir dans les prochains mois.

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Marc Dufumier : « L’agroécologie est avant tout un concept scientifique »
Celui qui était un productiviste convaincu prône un changement urgent des pratiques agricoles, s'appuyant sur l'agroé [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels sont les programmes ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez en huit point [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour la sécurité intérieure ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’immigration ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour le logement ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’agriculture ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires