Votre météo par ville

Adopteunmétierrural.com : Opération séduction de l’agriculture dans le Nord

06-05-2022

Actualité

#Tracetonsillon

La première édition de l’opération Adopteunmétierrural.com s’est déroulée jeudi 28 avril à l’Institut d’Hazebrouck. L’objectif : convaincre les jeunes et les moins jeunes que l’agriculture recrute et présenter les opportunités de carrière dans ce secteur.

Trois thématiques, dont celle de l’élevage, étaient proposées, jeudi, lors de l’opération Adopteunmétierrural.com à Hazebrouck. © H. V.

On ne sait vraiment plus quoi inventer pour faire comprendre aux jeunes (et aux moins jeunes) que l’agriculture recrute. Après l’agri meeting organisé lors de la quinzaine de l’emploi (lire notre édition du 11 mars), rebelote, jeudi 28 avril, avec la première édition d’Adopteunmétierrural.com qui s’est tenue à l’Institut agricole d’Hazebrouck (59).

Une première conçue et portée par la chambre d’agriculture, la FDSEA 59, l’Anefa, Réso-emploi rural et l’Institut d’Hazebrouck.

Le concept : accueillir, par demi-journée, des lycéens et des demandeurs d’emploi pour leur présenter la diversité des métiers de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Pour rendre ce moment plus dynamique, trois mini-conférences thématiques étaient organisées en même temps.

Le public tournait d’une conférence à une autre. Dans un premier coin, on pouvait trouver l’agroalimentaire, représenté le matin, par Bonduelle, le géant aux origines locales, puisque l’entreprise est née à Renescure et y compte toujours un important site de production. Dans le deuxième coin, place à l’élevage avec des interventions d’Avenir conseil élevage et de Gènes diffusion. Le machinisme occupait le troisième coin avec, entre autres, Sopa, entreprise de travaux agricoles, et le teillage de lin.

« Dans  chaque thématique, on parle de formation et d’emploi », précise Dominique Paccou, directeur de Réso-emploi rural. Enfin, le quatrième coin de la salle était occupé par un espace emploi dans lequel on trouvait de nombreuses offres.

Un nom marketing

« Nous menons clairement une opération séduction pour les métiers agricoles », explique Dominique Paccou, assumant le nom de l’opération : Adopteunmétierrural.com. Et comme souvent dans la séduction, l’image est importante.

Celle de l’agriculture nécessite, visiblement, un sérieux lifting : « Avant, dans l’agriculture, on avait coutume de dire qu’on avait besoin de gros bras surmontés d’une petite tête, maintenant, c’est l’inverse. Nous sommes dans des métiers dans lesquels le numérique joue un rôle très important et qui sont de moins en moins réservés aux costauds. »

Métiers riches de sens

« Nous sommes dans des métiers riches de sens, appuie Dominique Paccou. C’est très valorisant de se dire que le lait de la vache qu’on est en train de traire va servir, par exemple, à confectionner du beurre ou des yaourts et au final, nourrir les populations ».

Quant à la présence de l’Institut agricole, à la fois comme organisateur et comme hôte de la manifestation, Sébastien Malesys, son directeur, la justifie parfaitement : « Notre mission consiste à former aux métiers agricoles. Toutefois, nous ne ferions que la moitié de notre travail si nous ne cherchions pas à ouvrir l’esprit de nos apprenants. Ce genre de journée y participe ».

Les 120 visiteurs de la journée étaient, pour 90 % d’entre eux, des apprenants de l’Institut agricole d’Hazebrouck et des lycées Sainte-Marie d’Aire-sur-la-Lys (62) et Charles-Brasseur de Bourbourg (59). « Ils ont beau être déjà en formation dans la filière agricole, ils ont été très intéressés par la journée », assure Dominique Paccou.

Seul bémol : si les ateliers et chantiers d’insertion locaux ont joué le jeu en proposant à leurs salariés de participer à cette journée, il semble bien que ni Pôle emploi, ni la Mission locale n’aient réussi à mobiliser leurs bénéficiaires.

Il reste donc du travail pour rendre l’agriculture attractive dans un secteur géographique où le taux de chômage est l’un des plus bas de la région. 

Hervé Vaughan

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Numéro 316 : 1 juin 2023

Numéro 315 : 26 mai 2023

Numéro 314 : 19 mai 2023

Raphaël Degenne : « Pour ne pas subir la science, il faut la comprendre »
Ombelliscience est une association fédérant une soixantaine d'acteurs scientifiques des Hauts-de-France. Son objectif [...]
Lire la suite ...

Sortie : À la découverte du cheptel d’Eden 62
Eden 62, le syndicat mixte en charge de la protection des espaces naturels sensibles, souffle sa 30 bougie cette année. [...]
Lire la suite ...

Damien Carlier : “Les changements climatiques remettent en cause la sécurité fourragère des exploitations”
Face aux conditions climatiques marquées par un printemps humide et froid, la pousse de l’herbe s’exprime t [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires