Votre météo par ville

MFR : « Haut et fort les valeurs de l’alternance »

13-07-2022

Actualité

#Tracetonsillon

Le congrès national des maisons familiales et rurales s’est tenu les 8 et 9 juillet à Lille et a réuni 2 200 participants venus de toute la France et de l’étranger.

Il a fallu patienter 25 ans pour que les Hauts-de-France accueillent une nouvelle édition du congrès national des MFR. © L. T.

Sur le grand écran de la salle accueillant le congrès national des maisons familiales et rurales (MFR), en ces 8 et 9 juillet à Lille Grand Palais, l’image d’un bateau apparaît. Le voilier Captain Alternance s’élancera sur la route du Rhum dans quelques semaines en portant « haut et fort les valeurs de l’alternance », comme l’assure Yves Hinnekint, président de l’association Walt.

Captain Alternance se veut l’étendard des métiers et des formations en apprentissage auprès des jeunes et des familles, « une histoire amicale et professionnelle de gens qui ont réalisé qu’ils partageaient des valeurs communes sur l’alternance ».

« Il n’y a rien de plus important que les jeunes »

Prenant la parole devant les 2 200 congressistes, Xavier Bertrand, président du conseil régional des Hauts-de-France a réaffirmé son soutien à cette famille de l’enseignement agricole centrée sur l’apprentissage. « Les MFR sont à la conjonction de l’emploi et de la formation, elles ont une place à part dans le système éducatif. Il n’y a rien de plus important que les jeunes. Ils sont notre avenir et nous devons leur consacrer un maximum d’efforts. »

Le président a également souligné le rôle des MFR sur la vie des territoires ruraux avant d’adresser un message de confiance : « Les MFR ont une histoire mais ont surtout un futur. Grâce à leur ancrage et leur passion de l’éducation, [elles] vont pouvoir offrir un avenir. » Dominique Ravon, président de l’union nationale des MFR regrette cependant que cette famille soit encore la moins dotée en termes de moyens alloués et invite le ministre de l’agriculture Marc Fesneau à « découvrir [les MFR], vivre avec les jeunes, les équipes, partager un repas ».

Des défis à relever

S’il n’a pu se rendre à Lille pour le congrès, Marc Fesneau a encouragé cette spécificité française de l’enseignement agricole via une vidéo adressée au congrès. « La force du modèle agricole est d’être porté par des hommes et des femmes qui se lèvent chaque jour pour relever des défis », a-t-il soulevé avant de citer la résilience, la souveraineté alimentaire, la durabilité ou encore le renouvellement des générations.

« La souveraineté alimentaire ne peut se faire que si l’agriculture attire les jeunes », a-t-il évoqué en encourageant à « renforcer les métiers agricoles » pour « former les agriculteurs de demain. »

Partage et expérience

Dominique Ravon, président de l’Union nationale des MFR, se prête au jeu des interviews dans le van aux couleurs des MFR. © L. T.

Réunis en ateliers, salariés et bénévoles des MFR ont planché sur différentes thématiques autour des territoires, l’occasion de favoriser le partage, l’expérience et de tisser des liens entre les membres du réseau. « On dépasse les simples notions pour aller vers l’innovation en deux temps : partage d’expériences et recueil d’intentions en termes de valeurs, d’ambitions et de projets », explique Sébastien Vachaudez, chargé de mission à l’union nationale des MFR.

« C’est inspiré de la consultation de la Commission européenne sur les représentations des territoires ruraux en 2040, précise Brigitte Gehin, chargée de projet pour l’union nationale des MFR. Nous invitons les congressistes à se projeter pour atteindre ces horizons souhaitables pour les MFR. » Connectés, prospères, résilients et propices au bien-être, favorisant les intelligences collectives, les territoires étaient donc au cœur des échanges. 

Louise Tesse

Lire aussi : MFR : 2 200 congressistes attendus à Lille

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Pévèle : Suite aux orages de grêle, visite sur le terrain pour une demande de reconnaissance ISN
Le 9 juillet, la Pévèle était touchée par la grêle. La DDTM s'est rendue ce 17 juillet sur le terrain pour évalu [...]
Lire la suite ...

Numéro 373 : 12 juillet 2024

Série de l’été : La Lys et sa vallée alluviale (3/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Climat. Antoine Rabain (Geckosphere), apôtre de la neutralité carbone
À 43 ans, Antoine Rabain est à la tête de Geckosphère. Il met son expertise sur le climat au service de ceux qui veu [...]
Lire la suite ...

Agence de l’eau : Isabelle Matykowski nommée directrice générale
Isabelle Matykowski a été nommée directrice de l'Agence de l'eau Artois-Picardie. À l'occasion de sa prise de foncti [...]
Lire la suite ...

À Lorgies, Le Pôle Légumes recense sa biodiversité
Quelles sont les infrastructures agroécologiques les plus bénéfiques à la biodiversité ? La production agricole es [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires