Votre météo par ville

Bassin minier. Un bar-restaurant en plein milieu de la chèvrerie

30-07-2019

Actualité

Hors-champ

Pour notre série d’été, à découvrir tout au long du mois d’août, nous vous emmenons en tournée des bistrots de campagne ! On s’y retrouve à la sortie du travail ou le week-end, seul ou en famille, on échange sur les dernières nouvelles du village ou on refait le monde : chacun de ces tiers-lieu a quelque chose à raconter. 

bar les chevrettes Rieulay
Le bar-restaurant Les Chevrettes est situé sur un grand terril plat à Rieulay dans le Nord. © DR

Petite musique de fonds, jolie décoration boisée, quelques mouches qui volent, odeur de paille, ambiance calme sur fond de bêlement de biquettes : vous êtes arrivés au bar restaurant les Chevrettes, à Rieulay (59). Un bar au milieu d’une chèvrerie. Vous ne l’avez peut-être pas encore remarqué, mais vous êtes aussi sur un terril. Le plus grand terril plat d’Europe, qui appartient au patrimoine mondial de l’Unesco.

bar les chevrettes Rieulay
Pour les enfants, la pause au bar-restaurant est l’occasion de caresser les biquettes ! © DR

En ce mercredi matin de canicule, qu’il est agréable de venir à l’ombre de ce lieu atypique. Des couples en balade, des familles avec leurs enfants curieux, des cyclistes de passage et même des gens qui ont enfilé un t-shirt sur leur maillot de bain encore mouillé… chacun s’émerveille de ce lieu, s’arrête pour observer les chèvres, ou salive devant les fromages, et tout le monde semble se connaître. Le maître des lieux fait la bise à la moitié des convives.

bar les chevrettes Rieulay
Aux Chevrettes, on peut déguster des planches apéros, avec le fromage de chèvre de la ferme bien sûr, ou de grandes planches pour un déjeuner fermier. © DR

Apporter le sourire aux clients

Le maître des lieux, c’est lui : Olivier Graf, 44 ans, natif de la région. Il a ouvert cet endroit il y a un peu plus d’un an, en mai 2018. « Je n’étais pas du tout du métier de la restauration, confie-t-il entre deux verres servis à des clients. J’ai fait une école de commerce et travaillé dans une agence de communication à Paris pendant 17 ans. J’avais un boulot passionnant mais la quarantaine passé j’ai eu envie de faire autre chose, tout en gardant le contact client. La restauration est pour moi le meilleur moyen d’apporter un sourire à un client. »

bar les chevrettes Rieulay
Les clients sont accueillis par le sourire radieux d’Olivier Graf. © DR

Il pense alors ouvrir un restaurant à Lille mais son frère lui glisse à l’oreille une petite idée. Celui-ci a ouvert, cinq ans auparavant, une ferme pédagogique dans le bassin minier, essentiellement composée d’un élevage de chèvres bio. Les gens de passage demandent régulièrement à pouvoir s’y rafraîchir ou goûter au fromage local. Les deux frères décident donc d’ouvrir ce restaurant au cœur de cette petite exploitation. « L’idée était d’en faire un lieu agri’cool, souligne Olivier Graf. On garde les valeurs de la ferme avec le bio, la nature, le local, et des produits respectueux de l’environnement et de la santé. Et en même temps c’est un lieu cool, pour se détendre.»
« Les clients cherchent aujourd’hui plus d’authenticité, de transparence, poursuit le jeune barman. Quand on sort, maintenant, on veut vivre une expérience, en plus de manger de bons produits. Et pour moi ça passe par le cadre, l’accueil, le côté humain et chaleureux. »

bar les chevrettes Rieulay
Pour elles, c’est foin à volonté ! © DR

Planches apéro et fromages de chèvre à gogo

Tous les ingrédients semblent bien réunis ici. Tout d’abord, vous pourrez vous rafraîchir avec des bières locales et bio ; la plupart d’entre elles proviennent de la brasserie belge Dupont, pionnière dans le bio, souligne Olivier. Vous trouverez aussi du cidre de l’Avesnois, des jus de fruits ou encore de la limonade. « On sert également des planches apéros ou de grandes planches pour des déjeuners fermiers », ajoute Olivier. Et lorsqu’on jette un coup d’œil à la carte, on aperçoit aussi des terrines, une raclette et autres fromages chaud. « On travaille le plus possible en circuit court ou en région », précise-t-il.

bar les chevrettes Rieulay
Bières, cidre, jus… Olivier Graf propose autant que possible des produits bio, naturels et locaux. © DR

Spectacles ouverts à tous

Et pour ce qui est de l’expérience, tout y est aussi. Bien sûr, pendant que vous dégustez tous ces produits laitiers tranquillement assis à votre table, quelques biquettes vous regardent du coin de l’œil. Pendant les jours d’ouverture, les clients peuvent assister au retour du troupeau d’une cinquantaine de têtes avec le chien de berger, et à la traite. Dehors, il y a des ânes, un cochon laineux, des poules…« Régulièrement, on propose des animations, poursuit le gérant. L’idée est de faire venir les clients mais aussi de créer de la vie. » Spectacles de cirque, concerts, théâtre… Chaque année, les jeunes chevrettes sont baptisées avec des noms proposés par les clients, et l’élection de miss biquette est même organisée. « C’est toujours gratuit, avec une participation au chapeau qui revient à l’artiste, afin que cela soit le plus ouvert et qu’il n’y ai pas de frontière financière. »

bar les chevrettes Rieulay
Chaque année, les clients proposent des noms pour baptiser les nouvelles venues ! © DR

Le lieu aussi a beaucoup à raconter. De friche industrielle, il est devenu un terrain de loisir pour les familles des alentours. Les habitants du coin peuvent profiter de cet espace pour courir, faire du VTT, et même se baigner dans un lac. Ils se rencontrent et échangent ensuite au bar des Chevrettes, doté d’une belle terrasse en plus de ses tables disposées parmi les chèvres : la vue sur le terril est l’occasion d’évoquer l’histoire de la mine et des gueules noires. Bref, un bel exemple de reconversion, comme celle d’Olivier Graf, pour le plus grand bonheurs des petits et des grands.

Laura Béheulière

Infos pratiques
Les Chevrettes, bar et restaurant
à la ferme. Rue de l’espace terril,
59870 Rieulay.
Tél. : 07 66 57 22 13
Jours d’ouverture: mercredi, samedi, dimanche et jours fériés, 11h-19h. Peut être privatisé pour des événements.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Numéro 368 : 7 juin 2024

Terres en fête. Dans les pas des champions du Savoir vert
Terres en fête, c'est l'occasion pour le grand public de découvrir un monde parfois trèèèèès inconnu. Des dizaine [...]
Lire la suite ...

Terres en fête : 85 000 visiteurs, 550 exposants et des organisateurs contents
Terres en fête s'est déroulé du vendredi 7 au dimanche 9 juin à Tilloy-lès-Mofflaines. 85 000 visiteurs ont arpen [...]
Lire la suite ...

Flandre : Florian Djebouri a transformé sa passion pour les chiens en métier
Sur Terres en fête, Florian Djebouri faisait des démonstrations de chiens de troupeau. L'occasion de rencontrer ce tou [...]
Lire la suite ...

Élections européennes et dissolution : avec quelles conséquences ?
Quelles conséquences sur le monde agricole vont avoir les élections européennes et la dissolution de l'Assemblée nat [...]
Lire la suite ...

« Il n’y a pas d’ambiguïté, notre objectif est de produire »
Pour Agnès Pannier-Runacher, « si on nie le dérèglement climatique - comme le fait l'extrême-droite - on tue l'agr [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires