Votre météo par ville

Guerre en Ukraine : des prix alimentaires élevés jusqu’en 2024

27-04-2022

Brèves

Consommation

En raison de la guerre en Ukraine qui a provoqué un choc majeur sur les marchés des produits de base, « les prix vont se maintenir à des niveaux historiquement élevés jusqu’à la fin de 2024 », indique la Banque mondiale dans un rapport publié le 26 avril.

Les auteurs du rapport ajoutent qu’« il s’agit du plus grand choc sur les produits de base que nous ayons connu depuis les années 1970 (période notamment marquée par les deux chocs pétroliers de 1973 et 1979)». Une situation qui est en outre aggravée, comme l’estime Indermit Gill, vice-président de la Banque mondiale, par « la hausse des restrictions à l’exportation des denrées alimentaires, du carburant et des engrais ».

Des restrictions qui font courir le risque d’une « stagflation », prévient celui qui est en charge du pôle Croissance équitable, finances et institutions. Par ailleurs, l’organisation basée à Washington, inquiète de la situation, souligne que « les prix des produits de base devraient rester bien supérieurs à la moyenne des cinq dernières années et, en cas de guerre prolongée ou de nouvelles sanctions contre la Russie, ils pourraient devenir encore plus élevés et plus volatils que ce qui est actuellement prévu. » Avant d’alerter sur les dommages collatéraux importants engendrés par ces hausses de prix en termes de coût humain et économique.

Lire aussi : Guerre en Ukraine : l’arrêté sur le broyage des jachères en consultation

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Numéro 316 : 1 juin 2023

Numéro 315 : 26 mai 2023

Numéro 314 : 19 mai 2023

Raphaël Degenne : « Pour ne pas subir la science, il faut la comprendre »
Ombelliscience est une association fédérant une soixantaine d'acteurs scientifiques des Hauts-de-France. Son objectif [...]
Lire la suite ...

Sortie : À la découverte du cheptel d’Eden 62
Eden 62, le syndicat mixte en charge de la protection des espaces naturels sensibles, souffle sa 30 bougie cette année. [...]
Lire la suite ...

Damien Carlier : “Les changements climatiques remettent en cause la sécurité fourragère des exploitations”
Face aux conditions climatiques marquées par un printemps humide et froid, la pousse de l’herbe s’exprime t [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires