Votre météo par ville

« Opération Barbe » : reportage sonore dans les catiches du Nord

13-02-2020

Actualité

Consommation

L’entreprise Pleurette, connue pour ses champignons, réintroduit la culture très particulière de la barbe de Capucin, sorte de chicorée sauvage. Plongée à 12 mètres sous terre, dans d’anciennes carrières de craie, là où pousse ce « petit bijou de terroir ».

Gabrielle Radoux, cofondatrice de l’entreprise Pleurette, et Quentin Lootvoet, qui transforme la barbe de Capucin, répondent à nos questions :

C’est à Faches-Thumesnil (59) que se trouve la catiche où pousse la barbe de Capucin. Ces carrières étaient creusées à la verticale pour en extraire la craie nécessaire à des travaux de construction.
Comment plante-t-on la barbe de Capucin ?
À 12° C, la température est constante sous terre, tout comme l’hygrométrie, de 98 % : des conditions idéales.
Quentin Lootvoet se fournit en barbes de Capucin pour élaborer ses tartinades Vertuchou.
La culture de la barbe de Capucin, qui avait démarré vers 1850 en région lilloise, a presque disparu du fait de ses conditions de production et de la concurrence de l’endive moderne.
Gabrielle Radoux, cofondatrice de l’entreprise Pleurette.
La barbe se consomme crue ou cuite, comme l’endive, avec un petit goût amer plus marqué.
La barbe de Capucin : pourquoi ce drôle de nom ?

Agathe Villemagne

Découvrez d’autres reportages photo ici : Diapos photo

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
La MSA Nord-Pas de Calais a élu son nouveau président
Le nouveau conseil d’administration de la MSA Nord-Pas de Calais a été élu le 17 septembre 2020. Dominique Verm [...]
Lire la suite ...

L’agriculture biologique de conservation en démonstration
Le Forum Terr’eau bio s’est déroulé jeudi 17 septembre à Brunémont (59). Au cœur des débats et des dé [...]
Lire la suite ...

Pas-de-Calais : des agricultrices se mobilisent pour Octobre rose
Dimanche 4 octobre, une marche est organisée par l'association Agir ensemble à Saint-Venant. [...]
Lire la suite ...

Christiane Lambert élue présidente du Copa
La présidente de la FNSEA Christiane Lambert a été élue à la tête du Copa au niveau européen le 18 septembre 2020 [...]
Lire la suite ...

Un vent d’énergies vertes souffle sur le Caudrésis
Mercredi 16 septembre ont été inaugurées en petit comité, épidémie oblige, les quatorze éoliennes du parc éolie [...]
Lire la suite ...

Biométhane : la baisse des tarifs n’aura peut-être pas lieu
Le CSE, conseil supérieur de l’énergie, a rejeté le projet du gouvernement. Le projet était de réduire de 15 % le [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires