Votre météo par ville

Start-up : Des légumineuses à toutes les sauces

09-12-2021

Actualité

Consommation

Annabelle Point, cofondatrice de l’entreprise Faba, une start-up basée à Lille, lance la marque Sincera, tournée vers les protéines végétales bio. Pois chiche, haricot blanc, lentille verte ou corail… L’ingénieure agronome invente des recettes simples à base de légumineuses, déclinées en sauces ou tartinables. 

Annabelle Point, cofondatrice de l’entreprise Faba, une start-up basée à Lille ©L.F

Lentilles façon bolognaise, pesto pois cassé et menthe, houmous de pois chiche à la betterave ou lentilles corail façon curry… Les sauces et tartinables de la marque Sincera ont une particularité : ils sont tous composés de légumineuses. C’est Annabelle Point, spécialisée dans l’agroalimentaire et cofondatrice de l’entreprise Faba, basée à Lille, qui développe les recettes de la marque à base de protéines végétales. Le but : « Proposer des produits sains, bio et surtout bons ! »

Des recettes élaborées avec une cheffe

« Un jour, j’ai ouvert mon placard et je me suis demandé quels étaient les produits que j’utilisais quand je n’avais pas le temps de cuisiner. J’ai tout de suite pensé à la sauce pour les pâtes. » Lorsque la start-up Sparkling Partners lui propose de travailler sur les débouchés de la filière des protéines végétales, en partenariat avec le négoce agricole Ternoveo, Annabelle Point se creuse la tête.

« Je voulais des recettes simples avec peu d’ingrédients comme à la maison », précise la jeune femme. Celle qui auparavant travaillait pour la start-up Les jus PAF (spécialisée dans les jus de fruits et légumes bio) se tourne vers les sauces et tartinables. Pour imaginer des recettes, Annabelle Point a travaillé avec la cheffe de cuisine Céline De Sousa.

Légumineuses (lentilles, haricot blanc ou encore pois cassés), légumes et épices composent les trois sauces et deux tartinables, commercialisés dans la grande distribution depuis le mois de mars. 

Une filière régionale encore peu développée

Si les betteraves viennent de la région, Annabelle Point travaille majoritairement avec des agriculteurs du Sud-Ouest, notamment avec une coopérative bio du Gers spécialisée dans les légumineuses.

« Je voulais intégrer les produits de la région mais la filière n’est pas encore capable de fournir tout une gamme de légumineuses en bio. Il existe des contraintes agronomiques et les rendements ne sont pas excellents, selon les variétés et les territoires cultivés », expose la Lilloise.

Elle réserve, par ailleurs, la production des pots aux usines du Sud, « plus aptes à cuisiner des recettes avec des gros morceaux, comme la ratatouille ou encore le pistou. » À l’avenir, Annabelle Point aimerait se rapprocher de la filière du Nord-Pas de Calais, et pourquoi pas collaborer avec Les Tontons bineurs, agriculteurs d’Erchin (59) tournés vers la production de légumes secs (pois chiches et lentilles vertes notamment). 

Aujourd’hui, l’entreprise Faba compte cinq salariés. Et, depuis la mise en route de la marque Sincera au printemps, la production se situe autour de 3 000 à 6 000 pots par mois. « Nous aimerions multiplier par cinq la production l’an prochain, glisse Annabelle Point. Nous aimerions également être présents dans les centrales d’achat pour distribuer plus de volumes ».

Laurène Fertin

Lire aussi : Les super-pouvoirs de la mousse

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Organisation : Être actif dans le changement
Organiser son travail, ça s'apprend mais cela demande de changer ses habitudes et de se remettre en question. À condit [...]
Lire la suite ...

Dephy : Quel avenir pour la réduction des phytos ?
Dans le cadre du dispositif Dephy Hauts-de-France, partie intégrante du plan Ecophyto II du gouvernement se tenait, mar [...]
Lire la suite ...

Méthanisation : Simple comme un jeu de piste
Élèves au lycée agricole de Tilloy-lès-Mofflaines, les cinq membres de l'équipe « Clémentine » ont remporté l [...]
Lire la suite ...

Publireportage : la chips au chaudron made in Hauts-de-France
Fondée en 2018 par Julie et Stéphane Gérard, l'entreprise So Chips, installée dans l'Oise à Longueil-Sainte-Marie, [...]
Lire la suite ...

L’ostéopathie met la patte sur les bovins 
Élodie Landure est vétérinaire équin à Frencq (62). Récemment diplômée d'ostéopathie, elle prodigue des soins d [...]
Lire la suite ...

Sapins : Une seconde vie après Noël 
Chaque année, Gaëtan Doisy, agriculteur aux Rues-des-Vignes (59), propose aux particuliers de replanter leurs sapins d [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires