Votre météo par ville

Diversification : Lucie Ghestem, de l’institut médico-éducatif à la ferme

25-05-2022

Actualité

Les rencontres

Il y a quelque temps, Lucie Ghestem visitait les fermes en tant qu’éducatrice de jeunes enfants. Rejoignant l’exploitation familiale, à Chéreng, aux côtés de son mari et son beau-frère, c’est bientôt elle qui fera découvrir l’agriculture aux enfants.

Lucie Ghestem a suivi la formation du Savoir Vert et accueillera des enfants sur sa ferme à Chéreng (59) d’ici quelques mois. © L.T

Elle a troqué les murs de l’institut médico éducatif dans lequel elle exerçait son métier contre les champs et étables de l’exploitation agricole à Chéreng, sur le territoire de la métropole lilloise (59). Elle a enfilé sa casquette d’agricultrice et rangé celle d’éducatrice de jeunes enfants qu’elle portait depuis 15 ans. Elle a remplacé les trajets en voiture contre quelques mètres de marche.

Mais au fond, Lucie Ghestem conserve, dans sa nouvelle vie, la passion d’être au contact des enfants, qu’elle conjugue maintenant avec l’agriculture. “J’avais envie de partager notre passion du quotidien », explique-t-elle.

Concilier vie familiale et professionnelle

La visite d’une ferme en tant qu’éducatrice avec un groupe d’enfants qu’elle accompagne fait germer l’idée. Son futur cadre de travail est là, sous ses yeux : la ferme familiale de polyculture élevage que son beau-frère, Thibaut, à temps plein, son mari, Jérémy, double actif, et elle-même en tant que conjointe collaboratrice ont reprise après le départ en retraite de ses beaux-parents en 2014.

Je voulais privilégier l’équilibre de ma vie familiale et ma vie professionnelle, ajoute Lucie Ghestem, maman de trois filles de 2 à 10 ans. J’avais en tête l’idée d’une ferme pédagogique depuis quelques années. C’est le fruit d’une réflexion de couple, de famille. »

Chèvres, poules, lapins et vaches

Petite-fille de paysans des Flandres, Lucie Ghestem renoue ainsi avec ses racines agricoles. Elle rejoint l’exploitation en frappant à la porte du Savoir vert qui la forme entre novembre 2021 et février 2022 pour faire de l’accueil à la ferme.

Elle peaufine son projet, imagine l’aménagement d’une salle d’activités et de sanitaires pour accueillir les enfants dans des conditions optimales. Quelques chèvres vont rejoindre les volailles et lapins de la basse-cour pour le (futur) plaisir des enfants. Elle peut aussi compter sur le troupeau de 250 bovins de race limousine dont quelques-uns pâturent derrière l’étable.

L’exploitation des Ghestem possède en effet un atelier naisseur-engraisseur et cultive 110 hectares en maïs, blé, pommes de terre et endives. L’occasion d’expliquer aux enfants d’où viennent la viande et le pain, par exemple. « Il y a une méconnaissance du monde agricole. L’idée du Savoir vert est de mettre en valeur l’agriculture et son rôle nourricier mais aussi de sensibiliser les enfants à l’environnement », constate l’agricultrice.

Les enfants, acteurs de la visite

Ses compétences et son savoir-faire acquis dans ses précédentes fonctions, Lucie Ghestem pourra les réemployer auprès des enfants qu’elle accueillera dès le printemps prochain. « J’ai travaillé essentiellement auprès d’enfants porteurs de handicaps, je compte particulièrement développer les visites auprès de ce public », souligne-t-elle. Elle a pu constater les bienfaits du contact d’animaux auprès des enfants : « L’animal est un médiateur hyper intéressant. Il favorise l’estime de soi, la confiance, l’autonomie et l’apaisement ».

Les visites ont principalement lieu au printemps et l’été. Le Savoir vert travaille en lien avec le programme scolaire. Certains collèges programment parfois leurs visites à l’automne pour démarrer leur projet pédagogique. « Les visites sont souvent le moyen de lancer ou clôturer le programme », précise Lucie Ghestem.

Les visites s’adapteront en fonction des enfants, l’enjeu étant de leur proposer une expérience nouvelle. « Les découvertes en maternelle seront axées sur l’approche sensorielle, la manipulation. Au primaire, on est déjà un peu plus technique. L’idée de la visite est d’échanger, de rebondir. Les enfants sont les acteurs de la visite. C’est en manipulant et en prenant plaisir qu’ils vont retenir. Il faut leur proposer ce qu’ils n’ont pas l’habitude de faire. » Certains enfants sont plus timides, en retrait. Lucie Ghestem tentera d’observer finement ce qui se joue lors de la découverte de la ferme pour s’adapter et transmettre sa passion pour l’agriculture.

Louise Tesse

Lire aussi : Savoir vert : l’accueil et le partage, l’ADN de Caroline

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Terres en fête : on a testé… être membre d’un jury de produits laitiers
Un concours de produits laitiers fermiers est organisé à chaque édition de Terres en fête. Cette année, la rédacti [...]
Lire la suite ...

Le potager exemplaire du lycée Louis-Pasteur de Lille
Depuis plusieurs années, les adhérents du club Nature et culture du lycée Louis-Pasteur de Lille travaillent et entre [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires