Votre météo par ville

CIPC : les aides à la rénovation des bâtiments se précisent

26-02-2021

Actualité

Terre à terre

Les discussions sont encore en cours, mais l’enveloppe des aides pour l’adaptation des bâtiments de stockage des pommes de terre à l’interdiction du CIPC se précise.

Des nombreux producteurs de pommes de terre doivent adapter leurs bâtiments de stockage pour les rendre étanches pour une meilleure thermonébulisation de substances moins rémanentes que le CIPC. ©G. Carpentier
Des nombreux producteurs de pommes de terre doivent adapter leurs bâtiments de stockage pour les rendre étanches. © G. Carpentier

750 000 € de la Région Hauts-de-France, 750 000 € de l’État et 2,10 millions d’euros du Feader. Soit une enveloppe de 3,60 millions d’euros : c’est sans doute le montant de l’enveloppe de la Région Hauts-de-France, de l’État et du Feader qui sera destinée à soutenir les producteurs de pommes de terre dans la rénovation de leurs bâtiments à la suite de l’interdiction par l’Union européenne du CIPC.

Soutenir la rénovation de l’existant

« Tout est encore au conditionnel, mais il s’agirait d’une aide spécifique à la rénovation énergétique suite à la suppression du CIPC », détaille Alain Dequecker, président du comité technique régional de la pomme de terre. Seraient éligibles : la ventilation, la régulation, l’isolation et le système frigorifique.

20 000€ par bâtiment

« La demande se ferait sous forme d’un appel à projets PCAE. A priori, on partirait sur une enveloppe de 20 000 € maximum par investissement. Cela ferait donc 175 projets soutenus par an pour l’ensemble des Hauts-de-France. L’enveloppe serait utilisable sur 2021, et il y aurait peut-être la même somme en 2022. » L’État réserverait en parallèle 250 000 € pour le Grand Est et la Normandie.

Lucie De Gusseme

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Des moutons boulonnais « écopâturent » à Genech et Pont-à-Marcq
Le troupeau de moutons boulonnais de l’établissement agricole Institut de Genech va valoriser des espaces verts d [...]
Lire la suite ...

Le lin fait sa fashion week
La filière mondiale du Lin se mobilise en lançant à partir d'aujourd'hui pour la "Fashion Revolution week". Objectif [...]
Lire la suite ...

Pommes de terre : quels sont les atouts des cultures intermédiaires ?
Au-delà d’être une obligation réglementaire, les couverts avant la culture de pommes de terre sont préconisés par [...]
Lire la suite ...

Groupama aide les agriculteurs à s’équiper de sondes connectées pour le fourrage
Groupama Nord-Est propose un accompagnement financier pour inciter les agriculteurs à s’équiper de sondes de tem [...]
Lire la suite ...

Éléonore Peretti : « Créer du lien est la raison d’être du MusVerre »
Éléonore Peretti est la nouvelle directrice du MusVerre de Sars-Poteries (59). Elle défend les atouts et le rôl [...]
Lire la suite ...

Bruxelles et les États membres entendent numériser le secteur agricole
Dans le cadre de la révision du plan coordonné 2021 sur l’intelligence artificielle publiée le 21 avril, la Commiss [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires