Votre météo par ville

Un stockage de pommes de terre périlleux cette année

04-11-2020

Actualité

Culture

Alors que l’arrachage des pommes de terre n’est pas encore terminé, certains agriculteurs doivent gérer en parallèle le stockage prématuré, et sans CIPC.

Certains producteurs de pommes de terre doivent récolter les derniers tubercules tout en appliquant des anti-germinatifs. © DR

Les arrachages de pommes de terre ne sont pas terminés qu’il faut déjà gérer le stockage en anticipant l’application des antigerminatifs. « Les températures de cet été ont joué sur la précocité des tubercules, explique Benoît Houilliez, responsable du service pommes de terre à la Chambre d’agriculture du Nord-Pas de Calais. Les agriculteurs doivent donc appliquer les anti-germinatifs plus tôt que d’habitude. »

Bien souvent, ils peuvent attendre fin novembre ; ce ne sera pas le cas cette année. D’autant plus que les températures douces lèvent la dormance. Ce qui rend le stockage difficile lorsque les hangars ne sont pas encore complètement pleins.

Ruptures de stocks

Cette année, le stockage des pommes de terre n’est pas facilité non plus par l’interdiction du CIPC. Surtout que son homologue, le produit « Dormir » est en rupture de stock.

« Le fabricant avait annoncé avoir l’équivalent des 70 % des volumes de CIPC, précise Benoît Houilliez. Comme la période d’utilisation sera plus longue, les agriculteurs qui n’ont pas pris leurs dispositions risquent de se retrouver sans ce produit phyto.« 

Homologation de l’huile d’orange

Ils devront alors se rabattre sur les l’éthylènes, ou des produits curatifs comme les huiles essentielles de menthe ou d’orange. Cette dernière n’est pas encore homologuée mais la profession espère l’obtenir avant la fin de la saison. Avant toute chose, Benoît Houilliez, le rappelle : « Avant d’appliquer un anti-germinatif, il faut que les pommes de terres soient sèches et refroidies.« 

Pour rappel, à ce jour, 80 % des surfaces de pommes de terre du Nord et du Pas-de-Calais ont été arrachées.

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Lait : forte baisse des investissements industriels liée à la crise sanitaire
« Face à l’incertitude générée par la crise, les entreprises de la filière lait ont mis en pause une part signif [...]
Lire la suite ...

Mal-être agricole : Agri’écoute lance une plateforme de discussion en ligne
Le dispositif d’écoute téléphonique pour les actifs agricoles en difficulté, Agri’écoute, s’est enrichi d’u [...]
Lire la suite ...

Le Crédit agricole crée un fonds d’investissement d’1 Milliard d’euros pour les filières agricoles
Dans le cadre de la présentation, le 1er décembre, de son « projet sociétal », dont les « transitions agricoles et [...]
Lire la suite ...

AG de la MSA : le point sur l’actualité des caisses locales
La MSA Nord-Pas de Calais tenait le 25 novembre à Arras son assemblée générale 2020. Covid, numérisation, budget... [...]
Lire la suite ...

Les cours dévissent pendant que l’inquiétude monte
Depuis l'apparition du variant du Covid Omicron, les marchés des matières premières s'orientent à la baisse. Une ap [...]
Lire la suite ...

Les chambres d’agriculture se réorganisent
Les chambres d'agriculture, par l'intermédiaire de l'APCA, se sont engagées dans un contrat d'objectifs et de perform [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires