Votre météo par ville

Le secteur européen des fleurs et plantes demande un soutien exceptionnel

15-04-2020

Brèves

Culture

Dans un courrier adressé à la Commission européenne, la filière horticole européenne demande l’aide de l’Europe pour faire face à la crise sans précédent qui met en péril de nombreuses entreprises du secteur.

De nombreuses organisations européennes du secteur des fleurs et plantes, dont l’interprofession française Val’Hor, alertent la Commission européenne sur la situation critique de cette filière (courrier diffusé en anglais).
Dans l’Union européenne, la filière horticole représente des milliers d’entreprises qui emploient 760 000 personnes et réalisent un chiffre d’affaires annuel de 48 milliards d’euros. © Pixabay

De nombreuses organisations européennes du secteur des fleurs et plantes, dont l’interprofession française Val’Hor, alertent la Commission européenne sur la situation critique de cette filière (courrier diffusé en anglais).

La demande globale de fleurs et de plantes vivantes a diminué de 80 % dans l’Union européenne (UE) à la suite de la fermeture immédiate des magasins spécialisés, jugés non essentiels, dans la plupart des pays européens.

« Ces circonstances malheureuses et l’effet domino massif qui s’en est suivi ont placé toutes les entreprises, tous les segments du secteur des fleurs et plantes vivantes dans une position extrêmement vulnérable, car il venait d’entrer dans sa saison de pointe, au cours de laquelle 50 à 80 % de son chiffre d’affaires annuel est réalisé », écrivent les signataires.

Lire aussi : Fleurs cherchent débouchés pour s’épanouir

Un secteur pourvoyeur d’emplois

Dans une lettre au Commissaire européen à l’Agriculture et au Développement rural Janusz Wojciechowski, ces organisations demandent des mesures de soutien urgentes et temporaires « pour aider les producteurs et tous les opérateurs du secteur dans toute l’UE à survivre à la crise jusqu’à ce que l’activité puisse redémarrer ».

Elles souhaitent « un signal fort et concret de la Commission européenne indiquant que les fleurs et les plantes vivantes sont importantes et contribuent grandement au bien-être et à la qualité de vie des citoyens européens ».

Dans l’Union européenne, ce secteur représente des milliers d’entreprises qui emploient 760 000 personnes et réalisent un chiffre d’affaires annuel de 48 milliards d’euros.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Rencontre avec Christian Huyghe, le directeur scientifique agriculture de l’Inrae
Originaire des Flandres, le directeur scientifique de l’Inrae Christian Huyghe fait le lien entre injonctions ét [...]
Lire la suite ...

Institut de Genech : les élèves formés au risque électrique
La MSA, RTE et Enedis sont intervenus à l’Institut agricole de Genech (59) mercredi 24 novembre pour sensibiliser [...]
Lire la suite ...

La chicorée : une boisson vintage ?
Traditionnelle boisson de la région, la chicorée souffre d’une image désuète. Et pourtant, elle n’en reste p [...]
Lire la suite ...

Viande : Le logo rouge pour garantir le local et la qualité 
Agriviandes, société de transformation de viande basée à Haut-Lieu, dans l'Avesnois, vend sur le marché de la resta [...]
Lire la suite ...

La chicorée, une alliée pour affronter l’hiver 
Si la chicorée s'apprécie en boisson chaude, pour remplacer la café par exemple, elle peut aussi se consommer en d [...]
Lire la suite ...

Démodée, la chicorée ?
Traditionnelle boisson de la région, la chicorée souffre d'une image désuète. Mais la racine n'a pas dit son dernier [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires