Votre météo par ville

Pois chiche des Hauts-de-France : “On a eu une belle surprise”

07-05-2020

Actualité

Culture

Le négoce Ternoveo vient d’annoncer le lancement d’une filière viticole-vinicole dans les Hauts-de-France. Il y a un an, il faisait de même avec le pois chiche. Pour quels résultats ? 

pois chiche © PDPics de Pixabay
270 hectares viennent d’être semés dans la région. © PDPics de Pixabay

Chaque année, le négoce Ternoveo semble annoncer le lancement d’une nouvelle filière dans la région, toujours plus surprenante. Le vin aujourd’hui, le pois chiche hier… Mais d’ailleurs, quels sont les premiers résultats de cette innovation protéagineuse? 

Joint par téléphone, le directeur général de Ternoveo, Xavier Harlé, assure que l’expérience a conduit à “une belle surprise” en termes de rendements. “On espérait 1,5 à 2 tonnes à l’hectare, et nous avons obtenu 2,5 tonnes en moyenne, jusqu’à 3 tonnes, détaille-t-il. On a ainsi collecté 300 tonnes de pois chiches.” Une production de 260 tonnes était initialement attendue, provenant de 15 exploitations (130 hectares de culture). Pour l’instant, seuls des acomptes ont été versés aux agriculteurs, mais le prix final devrait s’élever autour de 800 à 1000 la tonne. 

Deux fois plus d’hectares cette année

Quant à la qualité, elle est jugée “bonne” par le responsable. “Nous avons la confirmation que c’est une culture qui ne nécessite pas beaucoup d’intrants, qui est peu sensible aux maladies, souligne-t-il. Sa culture est simple, elle ressemble à celle du pois. La plus grosse partie concerne le désherbage.” 

Cette année, tout est multiplié par deux. Les pois chiches, qui viennent tout juste d’être semés, s’étendent désormais sur 270 hectares, entre l’Aisne et la Somme mais également – de façon plus réduite – dans le Nord et le Pas-de-Calais. Une production de 600 tonnes est attendue. Le nombre de producteurs concernés a lui aussi doublé. Si une seule variété a été utilisée pour l’instant, deux ou trois autres sont placées en essai.

Une startup pour la commercialisation 

Pour le moment, aucun des pois chiches récoltés n’a été commercialisé. Ils ont été triés, des “meilleurs” jusqu’aux “cassés », mais pas encore vendus. 

“Le 1er juillet 2020, nous allons créer une SAS, une start-up, pour la commercialisation de ces pois chiches, révèle Xavier Harlé. Et les ventes vont commencer en juillet pour les pois secs. À l’automne, viendra la commercialisation des pois qui auront subi une transformation et seront vendus de la même façon que des pâtes ou du riz.” En 2021, nouvelle étape : la commercialisation de produits transformés à base de pois chiche (biscuits, tartinades…) devrait commencer. 

Une partie de la production devrait être commercialisée via des grossistes, une autre par les magasins du groupe Advitam Gamm’ vert et Prise Direct’, un site de vente en ligne sera également mis en place et enfin une partie sera réservée aux restaurateurs et aux cantines. 

Mais les pois chiches ne sont pas les seuls légumineuses à intéresser Ternoveo qui, avec lentilles, haricots, fèves ou graines de chia, travaille à étoffer sa gamme de protéines végétales. Les clients seront-ils au rendez-vous ?

Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Le salon Naturabio est de retour
La 21ème édition du salon Naturabio a lieu ce vendredi 25 novembre jusqu’au dimanche 27 novembre à Lille Grand [...]
Lire la suite ...

Expérimentation : Un tracteur roulant au gaz testé à Cucq
Les tracteurs fonctionnant au gaz naturel pour véhicule, conçus par le constructeur New Holland, sont en phase de test [...]
Lire la suite ...

Machinisme : Une nouvelle station GNV à Saint-Laurent-Blangy
Agriopale s’apprête à lancer une nouvelle station de BioGNV à Saint-Laurent-Blangy, près d’Arras. Cette [...]
Lire la suite ...

Foncier : La Safer présente son nouveau programme
La Safer Hauts-de-France a présenté les grandes orientations de son nouveau programme pluriannuel d'activités. Le pre [...]
Lire la suite ...

Safer : Une activité qui s’est développée et diversifiée
En marge de la présentation du nouveau PPAS, la Safer a fait le bilan du précédent PPAS et présenté ses résultats [...]
Lire la suite ...

Pommes de terre : Une récolte en demi-teinte et un stockage compliqué
Après un été laissant craindre un arrachage difficile, les pluies du début d'automne ont fait du bien pour la récol [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires