Votre météo par ville

Un nouveau virus menace la production de tomates

05-02-2020

Brèves

Culture

Un nouveau virus, le « Tomato brown rugose fruit virus » (ToBRFV), menace les cultures de tomates, piments et poivrons en France. Selon l’Anses, l’agence de sécurité sanitaire, ce virus est particulièrement dangereux pour les plantes qui y sont sensibles.

tomates
© kie-ker de Pixabay

Il peut en effet se transmettre par les semences, les plants et les fruits infectés, ainsi que par simple contact. Il peut survivre longtemps sans perdre son pouvoir infectieux, et aucun traitement ou aucune variété résistante n’existe aujourd’hui.

« L’Anses confirme un risque élevé d’introduction et de dissémination du virus en France. Avec un impact potentiel conséquent sur les cultures », précise l’agence.

Mettre en place un plan de surveillance adapté

Elle recommande de mettre en place un plan de surveillance adapté. L’Anses précise la nécessité de signaler rapidement la présence du virus sur une aire de production et de viser l’éradication. Elle rappelle « l’importance du respect de la réglementation européenne sur les importations de semences et les plants, avec des exigences particulières pour les importations de fruits ».

De son côté, l’AOPn Tomates de France appelle à la vigilance et à la mobilisation des professionnels de la filière. Elle recommande un renforcement des mesures de surveillance et de contrôle des cultures du territoire. Selon l’association d’organisations de producteurs, à ce jour, on ne « déplore aucun foyer infectieux, ni aucune contamination de ses fruits ou légumes, sur le territoire français ».

L’AOPn rappelle « l’importance de signaler aux services de l’État toute suspicion de symptômes afin que des mesures d’éradication puissent être mises en place le plus rapidement possible, de façon à éviter la propagation de foyers d’émergence du virus à notre pays ». Elle met en place « avec l’appui de l’ensemble de ses adhérents, un plan de surveillance active renforcé des cultures ».

« L’AOPn Tomates de France appelle à une extrême vigilance de la part de l’ensemble des acteurs de la culture de tomates en France », déclare Laurent Bergé, président de l’AOPn Tomates et Concombres de France. Aucun moyen de lutte chimique, génétique ou de biocontrôle n’existant à ce jour contre ce virus, toute exposition sur le territoire français entrainerait des conséquences économiques importantes pour l’ensemble des filières de productions de tomates, piments et poivrons de France. »

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Fraises : Trouver des débouchés rémunérateurs
Sébastien De Coninck, 30 ans, vient de reprendre l'exploitation familiale spécialisée en fraises et endives à Beuvry [...]
Lire la suite ...

Diversification : Lucie Ghestem, de l’institut médico-éducatif à la ferme
Il y a quelque temps, Lucie Ghestem visitait les fermes en tant qu'éducatrice de jeunes enfants. Rejoignant l'exploitat [...]
Lire la suite ...

Bio : Le verger de Beaudignies vante le commerce équitable
Le dimanche 15 mai, une cinquantaine de personnes sont venues découvrir le verger de Beaudignies, dans l'Avesnois, mais [...]
Lire la suite ...

Flandre : Du houblon bio pour la brasserie 3 monts
En 2019, un demi-hectare de houblon était implanté symboliquement devant la brasserie 3 Monts, à Saint-Sylvestre-Capp [...]
Lire la suite ...

Porcs : La sortie de crise n’est pas pour tout de suite
La filière porcine régionale est mise à mal depuis plusieurs mois. Toujours pris en étau entre les coûts de product [...]
Lire la suite ...

Légumes : Bonduelle prêt à céder 65% de son activité Americas Long Life
Le spécialiste français des légumes en conserve et surgelés Bonduelle a franchi un pas vers la cession de son activi [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires