Votre météo par ville

Élevage : deux jours de formation pour mieux communiquer sur son métier

27-02-2024

Actualité

C’est tout frais

Donner les clés aux éleveurs pour mieux communiquer autour de leur métier et le promouvoir, mais aussi gagner en confiance et en sérénité. C’est l’objectif de deux jours de formation proposés dans le cadre du Plan régional élevage.

véto vétérinaires ©DR
Éleveur donnant des instructions à son salarié. © D. R.

L’objectif de ce plan régional élevage est de soutenir l’élevage dans la région“, éclaire Gwendoline Elluin, de l’Idele (Institut de l’élevage). Travailler sur l’attractivité du métier est l’une des pistes. C’est dans ce contexte que ces deux jours de formation voient le jour, en réunissant plusieurs acteurs du monde de l’élevage, de l’Idele aux chambres d’agriculture en passant par Avenir Conseil élevage ou l’URGPP.

Lire aussi : Élevage : Lucie et Arnaud Bailleul, écolos du champ au frigo

Ils ont questionné une quinzaine d’éleveurs et éleveuses pour identifier leurs besoins. Plusieurs sujets sont remontés : les personnes interrogées souhaitent améliorer leurs relations avec leurs voisins, apprendre à parler de leur métier, savoir expliquer des nuisances potentielles… Certains indiquent ne pas oser ou ne pas savoir faire, “car ce n’est pas forcément évident” concède Gwendoline Elluin.

L’objectif est donc d’outiller les éleveurs (toutes productions) pour pouvoir répondre aux questions du grand public et promouvoir leur métier, sans donner pour autant un argumentaire clé en main. La formation est prévue sur deux jours avec des horaires adaptés aux contraintes des éleveurs (5 heures de formation par jour entre 10 h et 16 h).

La première journée est axée sur la communication directe. L’objectif est de rendre la formation la plus vivante et immersive possible avec des jeux de rôle. “Se confronter et se tester dans un cadre bienveillant et d’échanges, sans enjeu, explique Gwendoline Elluin. Mais si les gens ne sont pas à l’aise, on ne forcera personne.

Le deuxième jour, lui, sera plutôt consacré aux différents canaux de communication papiers et digitaux (tracts, kit visuel, réseaux sociaux, site internet…) pour que les éleveurs puissent ensuite les mettre en œuvre. “La formation est adaptable selon les profils, ajoute Gwendoline Elluin. Si un participant a une demande en particulier, le but c’est d’y répondre.

Lire aussi : Elevage. Face à Marie-Sophie Lesne, la filière bovine dit ses inquiétudes

La formation est gratuite pour les contributeurs Vivea, son prix est de 300 euros pour les autres stagiaires. Deux séances de formation sont prévues dans le Nord (sous réserve de modifications) :

L’une à Hazebrouck : 4 et 12 mars, à la Maison des agriculteurs, parc d’activités de la Creule.

L’autre à Cambrai : 7 et 21 mars, à Avenir Conseil élevage, 5 avenue François-Mitterand (inscriptions possibles jusqu’au 6 mars).

Une dernière formation est prévue dans la Somme à Amiens (28 mars et 8 avril).

Informations et inscriptions :
Pour Hazebrouck : Elodie Dubreuil (0359611787, elodie.dubreuil@npdc.chambagri.fr) ; pour Cambrai (jusqu’au 6 mars) : Virginie Duchemin (0322726666, v.duchemin@a-cel.fr) ; pour Amiens : Catherine Brandicourt (0322336900, c.brandicourt@somme.chambagri.fr).

K. S.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Terres en fête : on a testé… être membre d’un jury de produits laitiers
Un concours de produits laitiers fermiers est organisé à chaque édition de Terres en fête. Cette année, la rédacti [...]
Lire la suite ...

Le potager exemplaire du lycée Louis-Pasteur de Lille
Depuis plusieurs années, les adhérents du club Nature et culture du lycée Louis-Pasteur de Lille travaillent et entre [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires