Votre météo par ville

FranceAgriMer déclare la fraise et l’asperge en état de « crise conjoncturelle »

24-03-2020

Brèves

Culture

Le Réseau des nouvelles des marchés (RNM) a déclaré, l’asperge, la fraise gariguette et la fraise ronde en situation de crise conjoncturelle. Piloté par FranceAgriMer, la structure a fait cette déclaration le 23 mars 2020.

Cette décision intervient dans le cadre de l’application des accords de modération des marges de distribution des fruits et légumes. Conformément au décret n°2011-553 relatif à ces accords, les réseaux de distribution signataires doivent baisser le prix de vente au détail de ces trois produits. L’objectif est d’avoir un taux de marge brute « inférieur ou égal au taux de marge brute moyen du rayon » correspondant aux « trois derniers exercices comptables ».

Cette disposition doit être mise en application d’ici trois jours ouvrés. D’après un document émis par France AgriMer, le prix de première mise en marché (cotation RNM au stade expédition) est anormalement bas pour l’asperge, car inférieur de 40 % par rapport à la référence hebdomadaire (moyenne olympique).

Pour la fraise gariguette, il est inférieur de 27 %. Et pour la fraise ronde de 40 %. Le 19 mars, le président d’Interfel Laurent Grandin avait signalé à Agra Presse de fortes méventes pour ces deux produits frais.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Des stocks de pommes deux fois plus importants qu’en 2019 au début de l’été
« Fin juin 2020, alors que la campagne de commercialisation s’achève, les stocks de pommes sont le double de ceux d [...]
Lire la suite ...

Explosion au Liban : le stockage du nitrate d’ammonium en question
L'explosion de quelque 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium le 4 août au Liban rappelle que cet ingrédient de base de [...]
Lire la suite ...

Les éleveurs laitiers veulent pouvoir utiliser toutes les jachères en période de sécheresse
La FNPL (syndicat professionnel des producteurs de lait) appelle, dans un communiqué de presse du 12 août 2020, l’Un [...]
Lire la suite ...

Abattoirs : le maillon faible de la filière porcine
Les Hauts-de-France, cinquième région productrice de porcs, ne compte que sept abattoirs capables d'abattre ces anima [...]
Lire la suite ...

Flandres : Un boulanger au four et au moulin
Après le circuit court, le circuit ultracourt ? C'est l'idée un peu folle d'Antony Boulanger, patron à Noordpeene de [...]
Lire la suite ...

Enquête Covid-19 : nos exploitations agricoles régionales mises à mal
Le service économique de la chambre d'agriculture des Hauts-de-France a lancé en mai une enquêteauprès des agriculte [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires