Votre météo par ville

Soins. « Il faut s’accrocher. Il n’y a pas de solution miracle, c’est un travail quotidien »

20-11-2019

Actualité

Élevage

Éleveur de porcs à Herzeele (59), Damien Carton fait partie de ceux qui ont initié une réduction d’utilisation d’antibiotiques ces dernières années.

Damien Carton, éleveur de porcs à Herzeele (59). © DR

« Dans mon élevage de porcs naisseurs-engraisseurs, une problématique subsistait. Après le sevrage des porcelets à 21 jours, ils étaient nombreux à présenter une colibacillose avec beaucoup de diarrhées, raconte Damien Carton. Pour contrer ces symptômes, j’utilisais systématiquement sur l’ensemble de la bande des antibiotiques dans l’eau ou par injection. Ça ne me plaisait pas et je me rendais compte qu’après plusieurs utilisations, l’antibiotique n’avait plus d’effet. Chaque sevrage devenait un stress. D’un point de vue économique, mes porcelets étaient plus chétifs et avaient moins de valeur. »

Avec son vétérinaire, Olivier Toulouse, l’éleveur essaye, en 2016, de nouvelles méthodes. « Nous avons commencé par acidifier l’eau pour réduire le développement des colibacilles. La situation s’est stabilisée quelques mois pour ensuite se dégrader à nouveau », explique le vétérinaire. S’ensuit une série d’analyses et d’essais : vaccin pour allonger l’action des anticorps contenus dans le colostrum, nettoyage des tuyaux d’arrivée d’eau… En vain.

Lire notre article sur le même sujet : Le désamour pour les antibiotiques.

En avril 2018, Damien Carton doit toujours soigner aux antibiotiques 15 % de ces porcelets, bien trop à son goût. Arrive alors un nouveau vaccin permettant de traiter deux types de bactéries, dont celle présente dans son élevage. « J’ai alors mis en place ce vaccin oral distribué en augette en mai 2018, se souvient-il. L’état sanitaire s’est amélioré, mais ce n’était pas encore parfait. J’ai donc réalisé une fois de plus un audit et des analyses sanitaires. »

Avec les résultats et préconisations suggérées, l’éleveur change d’aliment premier âge au sevrage, nettoie la maternité avec un autre détergent, et travaille sur l’optimisation de l’administration du vaccin. Sa conduite d’élevage devient plus stricte. Ses efforts finissent par payer puisqu’en 2019, l’état sanitaire de la porcherie s’améliore. L’éleveur réduit alors ses pertes de 3,24 % à 2,94 %, et un GMQ (Gain moyen quotidien) de 40 g supplémentaires.

« En février, je décide d’arrêter la vaccination et depuis, tout se passe bien, conclut-il d’un air satisfait. Mais je suis beaucoup plus serein. Certes, il faut s’accrocher. Il n’y a pas de solution miracle, c’est un travail quotidien. Économiquement, c’est un vrai investissement car l’utilisation d’antibiotiques coûte moitié moins chère qu’un vaccin. » Pour le moment, Damien Carton ne souhaite pas valoriser ses porcs dans une filière spéciale « Sans antibiotiques ». En tant que membre de la filière Porc des Hauts Pays, la qualité de ses porcs est déjà garantie. Mais il appréhende cependant déjà le jour où il devra à nouveau avoir recours à ces médicaments, faute d’alternative.

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Tags
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Concours : Mélodie Lehoucq, jeune championne de dessert
À 18 ans, Mélodie Lehoucq a terminé 5 du championnat de France du dessert catégorie juniors. La championne régional [...]
Lire la suite ...

Plan Bio : Rencontre entre acteurs des territoires
Organisée par la région Hauts-de-France et la Draaf, une rencontre des territoires bio s'est tenue le mardi 21 mai dan [...]
Lire la suite ...

Sélection : Le Boulonnais comme passion
Marie-Laure et Jean-Pierre Longueval élèvent et sélectionnent des moutons du Boulonnais depuis un peu plus d'une déc [...]
Lire la suite ...

Portrait : Julien Tourtelot, le footballeur maraîcher
À 27 ans, Julien Tourtelot porte plusieurs maillots. Celui de footballeur à l'US Vimy en Nationale 3, la sixième divi [...]
Lire la suite ...

Portrait : Gregory Nocqs, agriculteur traileur
Agriculteur installé à Thiant, près de Valenciennes, Gregory Nocqs est un passionné de trail qui court pour le plais [...]
Lire la suite ...

Événement : à Tilloy-lès-Mofflaines, Terres en fête se prépare
Terres en fête débute vendredi prochain mais, depuis plusieurs semaines déjà, organisateurs et entreprises prestatai [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires