Votre météo par ville

“J’ai dû investir dans un frigo pour conserver mes pommes de terre sans CIPC”

08-04-2021

Actualité

Culture

À la suite de l'interdiction du CIPC, Philippe Callens, producteur à Haveluy, dans le Nord, a décidé d'investir dans une solution de stockage différente. Avec l'aide de la chambre d'agriculture, il a choisi un frigo avec palox d'une capacité de 1 200 tonnes. Retour d'expérience.

Philippe Callens frigo pommes de terre CIPC
Pour réussir à stocker ses pommes de terre, Philippe Callens a installé des frigos dans l'un de ces bâtiments qu'il a dû complètement revoir. © LDG

237 000 €. C'est le coût total de l'investissement dans un frigo de Philippe Callens, producteur de pommes de terre à Haveluy (59) pour maintenir son activité et stocker ses 1 200 tonnes de tubercules malgré l'arrêt du CIPC.

En 2010, le Gaec en polyculture élevage où il travaillait jusque-là avec son frère est dissous. Son truc à lui c'est alors plutôt l'élevage de bovins allaitants (50 mères et 160 têtes au plus haut), la compta, les papiers… "Mais selon le comptable et la banque, il fallait poursuivre les pommes de...

Il vous reste 75% de l'article à lire...

Déjà abonné ?

Si vous rencontrez un problème de connexion, contactez notre service abonnement : abonnement@terresetterritoires.com ou au 03 20 30 42 30

S'abonner pour lire la suite
Numéro 316 : 1 juin 2023

Numéro 315 : 26 mai 2023

Numéro 314 : 19 mai 2023

Raphaël Degenne : « Pour ne pas subir la science, il faut la comprendre »
Ombelliscience est une association fédérant une soixantaine d'acteurs scientifiques des Hauts-de-France. Son objectif [...]
Lire la suite ...

Sortie : À la découverte du cheptel d’Eden 62
Eden 62, le syndicat mixte en charge de la protection des espaces naturels sensibles, souffle sa 30 bougie cette année. [...]
Lire la suite ...

Damien Carlier : “Les changements climatiques remettent en cause la sécurité fourragère des exploitations”
Face aux conditions climatiques marquées par un printemps humide et froid, la pousse de l’herbe s’exprime t [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires