Votre météo par ville

« J’ai dû investir dans un frigo pour conserver mes pommes de terre sans CIPC »

08-04-2021

Actualité

Culture

À la suite de l'interdiction du CIPC, Philippe Callens, producteur à Haveluy, dans le Nord, a décidé d'investir dans une solution de stockage différente. Avec l'aide de la chambre d'agriculture, il a choisi un frigo avec palox d'une capacité de 1 200 tonnes. Retour d'expérience.

Philippe Callens frigo pommes de terre CIPC
Pour réussir à stocker ses pommes de terre, Philippe Callens a installé des frigos dans l'un de ces bâtiments qu'il a dû complètement revoir. © LDG

237 000 €. C'est le coût total de l'investissement dans un frigo de Philippe Callens, producteur de pommes de terre à Haveluy (59) pour maintenir son activité et stocker ses 1 200 tonnes de tubercules malgré l'arrêt du CIPC.

En 2010, le Gaec en polyculture élevage où il travaillait jusque-là avec son frère est dissous. Son truc à lui c'est alors plutôt l'élevage de bovins allaitants (50 mères et 160 têtes au plus haut), la compta, les papiers… "Mais selon le comptable et la banque, il fallait poursuivre les pommes de...

Il vous reste 75% de l'article à lire...

Déjà abonné ?

Si vous rencontrez un problème de connexion, contactez notre service abonnement : abonnement@terresetterritoires.com ou au 03 20 30 42 30

S'abonner pour lire la suite
Zones humides : attention fragiles !
La journée mondiale des zones humides a lieu le 2 février, date de la signature à Ramsar (Iran) de la convention qui [...]
Lire la suite ...

Éthanol : la consommation d’E85 en forte hausse en 2021 
La consommation d'E85 (éthanol à 85% dans l'essence) a grimpé de 33% en 2021, atteignant 468 000 m3, contre 351 800 m [...]
Lire la suite ...

Lait : pas de baisse de prix chez Sodiaal, rectifie Damien Lacombe 
"Notre différent avec la FNPL porte uniquement sur un indicateur faisant référence au prix FranceAgriMer", a réagi l [...]
Lire la suite ...

CBD : le Conseil d’État suspend l’interdiction de la vente de fleur brute 
Par une décision en référé rendue publique le 24 janvier, le Conseil d'État a suspendu, à titre provisoire, l'arr [...]
Lire la suite ...

Aider les agriculteurs à développer leurs savons locaux
Depuis quatre ans, Bérénice Lemaitre produit des savons artisanaux à partir de différents laits : jument, vache, c [...]
Lire la suite ...

Nord : Le département mise sur la nature
Abbaye de Vaucelles, terril des Argales ou marais d’Aymeries… Une vingtaine d’espaces naturels sont class [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires