Votre météo par ville

La retraite à 1 000 euros par mois confirmée pour les agriculteurs

13-12-2019

Actualité

Terre à terre

Devant le Conseil économique, social et environnemental, le Premier ministre, Édouard Philippe, a confirmé, le 11 décembre 2019, un minimum de pension de retraite à 1 000 euros nets par mois pour une carrière complète au Smic.

Ainsi, les actifs qui ont eu une carrière complète mais avec de faibles rémunérations comme les agriculteurs seront assurés de percevoir au minimum 1 000 euros. Une bonne nouvelle qui s’appliquera pour les agriculteurs retraités à compter de 2022 et non en 2025, la date initialement prévue.

En revanche, et même si Édouard Philippe a indiqué que « le minimum de pension sera garanti à 85 % du Smic et évoluera comme celui-ci », aucune date n’a été annoncée pour la mise en place de cette mesure pour les actuels retraités.

Avec la mise en place de la réforme, les agriculteurs verront les règles de calcul de leur pension se rapprocher de celles de leurs concitoyens. Concrètement, elle entrera en vigueur au 1er janvier 2022 pour les jeunes qui arriveront sur le marché du travail et qui cotiseront au régime universel.

Au 1er janvier 2025, les générations nées en 1975 et au-delà intégreront le nouveau régime. Autrement dit ceux qui sont à moins de 17 ans de la retraite ne sont pas concernés par la réforme. Ceux qui sont à plus de 17 ans intégreront le nouveau régime en conservant tous leurs droits acquis auparavant.

© JC Gutner

Valeur du point

Quant à la valeur du point, elle ne sera pas fixée « à la sauvette, au gré des difficultés budgétaires », a promis le Premier ministre. Elle sera déterminée par les partenaires sociaux en fonction de l’évolution des salaires sous le contrôle du Parlement. Autre promesse d’Édouard Philippe : la valeur des points acquis ne baissera pas et le principe sera acté dans la loi.

Si l’âge de départ à la retraite est maintenu à 62 ans, le Gouvernement a décidé de mettre en place un âge d’équilibre de 64 ans, avec un système de malus en cas de départ plus précoce et de bonus pour les départs plus tardifs. Cet âge entrera en vigueur en 2027. En outre, ceux qui ont commencé à travailler avant 20 ans et ceux qui ont exercé des métiers « usants » pourront partir « deux ans avant les autres » a promis Édouard Philippe.

Le Gouvernement veut aller vite : le projet de loi sera rédigé d’ici à la fin de l’année, soumis au Conseil des ministres le 22 janvier 2020 et discuté au Parlement à partir de février.

Réactions contrastées

La FNSEA a salué dans un communiqué du même jour « une réforme ambitieuse pour l’avenir », tout en regrettant l’absence de mesures pour les retraités agricoles actuels. Le syndicat voit dans la mise en place d’une retraite minimum à 1000 € dès 2022 « une bonne nouvelle, puisque la date initialement prévue était 2025 ».

Au contraire, la Confédération paysanne a appelé « à poursuivre la mobilisation » contre la réforme. Les annonces d’Édouard Philippe « n’apportent pas de réponse à nos revendications pour une revalorisation immédiate des pensions les plus basses et pour un futur système de retraite solidaire, équitable et universel », indique le syndicat dans un communiqué.

Pour la Coordination rurale, la réforme annoncée est « profondément injuste, signe d’un manque de considération du gouvernement envers les agriculteurs ».

La CFDT appelle à la grève dans les chambres d’agriculture le 17 décembre

Via un courrier envoyé le 11 décembre au président de l’APCA (tête de réseau des chambres), la FGA-CFDT dépose un « préavis de grève national s’appliquant à tous les établissements du réseau des chambres d’agriculture » pour le 17 décembre 2019.

Dans le cadre de la mobilisation annoncée par l’intersyndicale pour ce jour, le premier syndicat de salariés des chambres (86,7% de représentativité) appelle à « différentes formes d’actions pouvant aller jusqu’à la grève ».

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Pévèle : Suite aux orages de grêle, visite sur le terrain pour une demande de reconnaissance ISN
Le 9 juillet, la Pévèle était touchée par la grêle. La DDTM s'est rendue ce 17 juillet sur le terrain pour évalu [...]
Lire la suite ...

Numéro 373 : 12 juillet 2024

Série de l’été : La Lys et sa vallée alluviale (3/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Climat. Antoine Rabain (Geckosphere), apôtre de la neutralité carbone
À 43 ans, Antoine Rabain est à la tête de Geckosphère. Il met son expertise sur le climat au service de ceux qui veu [...]
Lire la suite ...

Agence de l’eau : Isabelle Matykowski nommée directrice générale
Isabelle Matykowski a été nommée directrice de l'Agence de l'eau Artois-Picardie. À l'occasion de sa prise de foncti [...]
Lire la suite ...

À Lorgies, Le Pôle Légumes recense sa biodiversité
Quelles sont les infrastructures agroécologiques les plus bénéfiques à la biodiversité ? La production agricole es [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires