Votre météo par ville

« Les grandes cultures représentent une grande partie des conversions en bio »

20-01-2021

Actualité

Culture

Dans le cadre de la deuxième édition des Rencontres grandes cultures bio dans les Hauts-de-France, le co-directeur de Bio en Hauts-de-France Jean-Baptiste Pertriaux a fait le point sur l’évolution de la consommation et de la production de la bio en France et dans la région. 

céréales-blé terres et territoires
Plus d’un quart des fermes bio des Hauts-de-France sont orientées en grandes cultures. © DR

Depuis quelques années déjà, on constate en France comme dans les Hauts-de-France une augmentation de la consommation de produits issus de l’agriculture biologique. « C’est un marché qui continue de croître de manière régulière« , souligne Jean-Baptiste Pertriaux, codirecteur de l’association Bio en Hauts-de-France au cours d’un webinaire organisé mardi 19 janvier dans le cadre des Rencontres grandes cultures bio. Des échanges organisés par les chambres d’agriculture des Hauts-de-France et Bio en Hauts-de-France.

D’après les chiffres de l’Agence bio et AND international, 6,1 % des achats alimentaires des ménages français sont bio en 2019. Le marché alimentaire bio représente désormais près de 12 milliards d’euros, soit une progression de plus de 13 % par rapport à 2015 à l’échelle nationale.

Le bio dépasse le marché de niche

« C’est important, on a dépassé le marché de niche, commente Jean-Baptiste Pertriaux qui transmet ces chiffres. Cela reste tout de même un marché à petite échelle. La région n’est pas en reste mais il y a des marges de progrès à faire sur la consommation quotidienne. » Seuls 8 % des habitants des Hauts-de-France consomment en effet du bio tous les jours. Ils sont 69 % à affirmer en consommer au moins une fois par mois. À noter que pendant le confinement, la hausse de la consommation de produits bio aurait augmenté entre 20 à 30 %.

Lire aussi notre grand format sur la consommation du bio pendant le premier confinement : Le boom du bio en confinement

La plupart des achats sont effectués dans les grandes et moyennes surfaces (55 %). « Ce qui est notable est une augmentation de la consommation dans les magasins spécialisés (28 %), et en vente directe (11 %), c’est conséquent par rapport à ce qui se fait en conventionnel », remarque toutefois Jean-Baptiste Pertriaux.

Près de 10 % de la SAU française

Du côté de la production, les chiffres sont aussi en augmentation. En 2019, 8,5 % de la surface agricole est bio en France. « On atteint les 10 % si on se projette avec les conversions de l’année, ajoute le codirecteur de Bio en Hauts-de-France. Les surfaces ont ainsi été multipliées par cinq en cinq ans. »

Le taux de croissance s’est fortement accentué à partir des années 2014-2015. « En région, on a aussi perçu ce changement qui correspond à la mise en place d’aides au niveau national à travers la PAC, et au nouveau plan bio régional qui a permis cette croissance », analyse Jean-Baptiste Pertriaux.

Les grandes cultures fortement représentées

« Les grandes cultures représentent en France une grande partie des conversions, poursuit-il. La part des légumineuses dans les assolements est aussi importance. »

Cette évolution est également visible dans les Hauts-de-France, avec une hausse des surfaces de 10 à 15 % (+ 20 % dans le Pas-de-Calais par rapport à 2018, et + 12 % dans le Nord). De plus, plus d’un quart des fermes bio de la région sont orientées en grandes cultures (26 %, devant le maraîchage qui représente 22 % des exploitations).

Au Point accueil bio des Hauts-de-France qui accompagne les conversions, on constate que plus d’un tiers des projets se font en grandes cultures et légumes de plein champ.

Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Découverte d’un nouveau foyer d’influenza aviaire ce week-end
Ce week-end, un nouveau foyer d’influenza aviaire a été découvert sur la commune de Winnezeele. Le 26 novembre, un [...]
Lire la suite ...

David Saelens, nouveau président de la section Nutrition Animale de La Coopération Agricole
A l’issue d’un conseil de section, les membres de La Coopération Agricole Nutrition Animale ont élu, le 1er décem [...]
Lire la suite ...

L’assurance récolte officiellement lancée
Le Gouvernement a présenté le 1er décembre, le projet de loi sur l’assurance récolte en Conseil des ministres. Av [...]
Lire la suite ...

La Flandre mise sur la pomme de terre
Lors de son assemblée générale annuelle, la coopérative La Flandre a présenté ses résultats, adossés au groupe N [...]
Lire la suite ...

Annulation de la fête de la dinde à Licques
La Covid-19 aura eu raison de la fête de la dinde pour la deuxième année consécutive. En effet, l’événement, [...]
Lire la suite ...

« L’Union européenne veut devenir une puissance normative »
Lors de la session de la chambre d'agriculture du Nord-Pas de Calais organisée le 29 novembre, Thierry Pouch, économi [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires