Votre météo par ville

Pommes de terre : les agriculteurs appelés à réduire de 15 % leurs surfaces

07-10-2020

Brèves

Culture

Après les gros excédents de pommes de terre liés à la crise Covid, les producteurs sont appelés à réduire de 15 % leurs emblavements. « La crise Covid-19 perturbe durablement le marché de la pomme de terre », indique l’UNPT (producteurs) dans un communiqué du 6 octobre 2020, estimant que la demande industrielle « tardera » à « retrouver son niveau d’avant crise ».

L’activité de transformation « a repris », mais « à un rythme de 85% en moyenne », selon le communiqué. Elle ne devrait pas retrouver son niveau d’avant crise « avant plusieurs mois ». Et les surfaces contractualisées sont « attendues à la baisse » pour 2021-22.

Implanter davantage de pommes de terre féculières

L’UNPT dissuade aussi les agriculteurs de réorienter leur production vers le marché du frais qui, lui, a connu une envolée durant le confinement. « Il n’existe aucun élément qui appellerait à une augmentation des surfaces pour 2021, l’équilibre reste fragile et doit être préservé », indique l’UNPT pour ce secteur.

D’où l’appel à implanter davantage de céréales ou pommes de terre féculières, laquelle filière est « toujours à la recherche de surfaces pour 2021 ». L’UNPT rappelle qu’une augmentation de 1 % de la production, au-delà du niveau de la demande, génère une baisse de valorisation pour le producteur de 7 %.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Les grains 2021 passés au peigne fin
Terminée il y a seulement deux semaines, la moisson 2021 restera dans les annales mais pour de mauvaises raisons. Peu d [...]
Lire la suite ...

Un besoin «urgent» de hausse du prix du lait, selon la FNPL
«Des hausses de prix significatives sur les produits laitiers sont urgentes !», clame la FNPL (producteurs laitiers, F [...]
Lire la suite ...

Influenza aviaire: vigilance dans le Nord de la France
Mis à jour le 17 septembre 2021 Après le Nord et l’Aisne, c’est au tour du Pas-de-Calais de prendre des me [...]
Lire la suite ...

Alimentation animale :  » L’augmentation doit se répercuter en cascade jusqu’au prix au consommateur »
Gaël Peslerbe, président de Nutiarche, association qui regroupe les fabricants d'aliments du bétail au Nord de Paris, [...]
Lire la suite ...

La chasse et ses actions environnementales
Dimanche 19 septembre, c’est l’ouverture générale de la chasse. L’occasion de mettre en lumièr [...]
Lire la suite ...

Meunerie : « Une qualité des blés régionaux correcte, mais disparate »
Meunier et PDG des Moulins du Nord, situés à Aire-sur-la-Lys (62) et Leforest (59), Olivier Dubois subit de plein foue [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires