Votre météo par ville

Bonduelle : Hausse de 25 % pour les producteurs de légumes

15-12-2022

Actualité

Culture

Le groupe Bonduelle et ses partenaires producteurs de légumes des Hauts-de-France, OLPVert et OPLinord, ont signé début novembre un nouvel accord de revalorisation des revenus à l’hectare, avec une hausse comprise entre 15 et 30 %.

L’accord a été signé par (de gauche à droite) Henri Foulon, directeur des opérations Europe du Nord pour Bonduelle, Éric Legras, président d’OPLVert, François Bolle, président d’OPLinord, et Jean-Noël Darniche, directeur général de Bonduelle long life France. © Bonduelle

Compte tenu du contexte économique et de la hausse des charges culturales, Bonduelle et ses agriculteurs partenaires ont anticipé cette année la signature des contrats, indique le groupe dans un communiqué le 7 décembre.

Une moyenne de revalorisation de 25 % – en hausse pour la quatrième année consécutive – a été actée, afin de « sécuriser le revenu des producteurs ainsi que le nombre d’hectares de légumes et légumineuses pour la campagne 2023, maximisant ainsi la disponibilité des volumes pour ses partenaires distributeurs et pour les consommateurs ».

« Absorber les hausses des coûts »

L’accord a pour objectif de répondre aux différentes tensions économiques auxquelles sont soumis les agriculteurs, mais aussi les industriels. Il reflète, par ailleurs, la volonté des deux parties de poursuivre la transition agroécologique engagée depuis plusieurs années, en accordant une enveloppe financière dédiée pour accompagner les agriculteurs dans le déploiement des nouvelles pratiques culturales (pièges à insectes, couverts végétaux, désherbage mécanique, bandes fleuries, etc.).

« Depuis quatre ans, dans le cadre d’Egalim, nous avons accéléré le programme en revalorisant très fortement le prix des légumes payés à nos producteurs ce qui permet d’améliorer leurs revenus, de couvrir la hausse des charges et d’investir dans de nouvelles pratiques culturales responsables », précise Jean-Noël Darniche, directeur général Bonduelle long life France. La hausse négociée pour 2023 varie ainsi entre 15 et 30 % selon les légumes cultivés.

« Dans un contexte difficile, nous nous félicitons de ce nouvel accord signé avec Bonduelle, réagit Éric Legras, président d’OPLVert (Organisation de producteurs de légumes transformés, ndlr). Il est indispensable aujourd’hui de raisonner en mode filière. Cet accord renforce nos relations de longue date avec le groupe. Il nous permet d’absorber les hausses des coûts liés à nos productions et d’accompagner la transformation des pratiques agricoles ».

Du côté d’OPLinord (Organisation des producteurs de légumes d’industrie du Nord, ndlr), François Bolle, son président, apprécie ce « soutien indispensable si nous voulons continuer de produire en France, des légumes sains et de bonne qualité, tout en permettant aux agriculteurs d’avoir une juste rémunération de leur travail ».

Pour Jean-Noël Darniche, « c’est du gagnant-gagnant, nous proposons une sécurité et une visibilité financière, en échange, nos producteurs s’engagent sur des surfaces dédiées et sur des modes de production toujours plus respectueux de la biodiversité. Les distributeurs et les consommateurs y trouvent aussi leur compte avec un accès à des légumes sains, de qualité et produits en France ».

95 % des contrats renouvelés chaque année

En Nord-Picardie, Bonduelle comptabilise 1 200 agriculteurs partenaires qui cultivent 19 000 hectares. Plus de 95 % des contrats sont renouvelés annuellement. Il s’agit essentiellement de légumes de longue conservation, destinés aux conserves, bocaux et surgelés. Chaque année, l’industriel traduit ses besoins en volumes en hectares cultivés, répartis avec ses partenaires producteurs de légumes, en s’adaptant aux attentes des consommateurs.

« Il y a une accélération de la demande pour les légumineuses, constate Jean-Noël Darniche, car la tendance de fond va vers plus de consommation végétale. Il y a une vraie dynamique sur ces segments que Bonduelle accompagne en accélérant et en réinternalisant de plus en plus la production en France de légumineuses. » 

Louise Tesse

Lire aussi : Navets : Arrachage et conditionnement délicats

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
La communauté d’agglomération de Lens-Liévin lance son Défi alimentaire durable
Pour la 2e édition, la CALL recherche 100 familles (dont 50 en quartiers prioritaires) pour participer au défi sur l [...]
Lire la suite ...

Soutien à la profession agricole : Nouveau dispositif
Mardi 21 mars 2023, les élus départementaux ont voté pour la participation du Département du Nord au financement du [...]
Lire la suite ...

FRSEA Hauts-de-France : Simon Ammeux élu président
La Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles des Hauts-de-France (FRSEA) a un nouveau préside [...]
Lire la suite ...

Reliquats azotés : Les tendances de la sortie hiver en Nord-Pas de Calais
Avec 79 unités d'azote de moyenne sur 90 cm, la campagne de reliquats sortie hiver se classe dans la normale haute. Pet [...]
Lire la suite ...

Les entreprises misent sur l’innovation
La région des Hauts-de-France est le fer de lance de nombreuses initiatives en matière de recyclage. Exemples d'entrep [...]
Lire la suite ...

Économie circulaire et recyclage : les enjeux
À l'occasion de la journée mondiale du recyclage, le 18 mars, la Fédération professionnelle des entreprises du recy [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires