Votre météo par ville

Brassage : La bière au féminin

17-02-2022

Actualité

Transformation

La Brasserie du pays flamand, à Merville, a accueilli 22 expertes pour brasser une bière unique. Cette création 100 % féminine sera distribuée chez des cavistes spécialisés en vue de la journée des Droits des femmes, le 8 mars prochain. 

Objectif du jour pour ces 22 expertes en bière réunies à la Brasserie du pays flamand : créer une « mini IPA » légère (entre 3 et 5 % d’alcool), avec peu d’amertume. © L.DG

Le brassage exceptionnel d’une bière réalisée en collaboration avec 22 expertes du domaine de la bière (lire premier encadré ci-dessous) : brasseuses, commerciales ou zythologues (l’œnologue de la bière). C’est l’événement qu’a organisé la Brasserie du pays flamand (lire deuxième encadré ci-dessous) sur l’un de ses deux sites de production, à Merville (59), en vue de la journée internationale des droits de la femme, prévue le 8 mars prochain.

Objectif du jour : créer une « mini IPA » légère (entre 3 et 5 % d’alcool), avec peu d’amertume. Création de la recette, brassage et partage d’expériences, ont rythmé cette journée avant une dégustation de bières et l’embouteillage de cette production, qui sera distribuée auprès de cavistes spécialisés.

À l’occasion de cet événement, l’ensemble des brasseries participantes reverseront une partie des bénéfices (à hauteur de 0,10 € par bouteille vendue) à l’association d’origine américaine Pink boots society, une organisation à but non lucratif qui soutient les femmes travaillant dans la profession brassicole à travers le monde, en particulier dans la création de bières artisanales. Yakima Chief, fournisseur de houblon basé en Belgique, reversera également les bénéfices de la vente des houblons sélectionnés pour ce brassin, à l’association.

De la visibilité aux brasseuses

« Pink boots Society est une association créée en 2008 aux États-Unis, retrace Dorothée Van Agt, experte en bière originaire de Bergues (59). Elle veut encourager et donner de la visibilité aux brasseuses. Nous sommes en 2022, les choses ont changé, aujourd’hui le secteur accueille de plus en plus de passionnées. Car on ne travaille pas dans la bière si l’on n’est pas passionnée ! » Pérou, États-Unis, Nouvelle-Zélande, Japon, Chine, Espagne… Seul prérequis pour intégrer cette association : avoir au moins 25 % de son salaire issu de la brasserie.

Objectif des opérations qu’elle organise : financer des bourses d’études pour permettre à celles qui le souhaitent de se lancer dans le monde de la bière. « Le but, cette année, est de récolter de quoi payer une semaine de formation à une candidate, explique Dorothée Van Agt. La sélection se fera sur dossier. Le but est de partager nos connaissances pour monter en compétences, toutes ensemble. » 

22 expertes, dont neuf des Hauts-de-France

Mené par Amandine Gierens, assistante brasseuse à la Brasserie du pays flamand, le brassage des 80 hectolitres de bière a été réalisé avec 22 brasseuses ou expertes du secteur, dont neuf de la région : Martine et Léa de la Brasserie de La Mousserie à Mérignies (59), Angélique et Élie de la Brasserie lilloise de Roncq (59), Élodie de la Brasserie Bellenaert de Bailleul (59), Clara de la Brasserie Duchmann de Chaumont-en-Vexin (60), Agathe de la Brasserie Roux houblon de Douai (59), Aurélie de la Brasserie du Funquet d’Escœuilles (62), Virginie, commerciale de la Brasserie Cambier à Croix (59).

La Brasserie du pays flamand aime brasser en commun

Créée en 2006 à Blaringhem (59) par deux amis, ingénieur et banquier en quête de reconversion, Mathieu Lesenne et Olivier Duthoit, la Brasserie du pays flamand emploie 35 personnes sur deux sites, à Blaringhem et Merville, dans le Nord. Dans ses salles de brassage, elle produit quatre gammes : l’Anosteké, rendue célèbre par sa distinction comme meilleure bière du monde en septembre 2021, la Brassine, la Fière et la Wilde Leeuw. En 2021, son chiffre d’affaires s’est élevé à 8,5 millions d’euros pour 30 000 hectolitres brassés. Actuellement en pleine expansion de sa capacité de production à Merville, elle espère en produire 40 000 en 2022.

L’établissement prépare très régulièrement des bières inédites brassées en commun. En 2020, 13 bières collaboratives ont ainsi été créées, et 12 en 2021. “C’est lors d’un voyage à Valence qu’Olivier a imaginé la première bière brassée en collaboration avec la Brasserie de la Pleine lune (dans la Drôme, ndlr), témoigne Mathieu Lesenne. Nous avons été séduits par le partage de compétences et de connaissances que cela permet !

Lucie De Gusseme

Lire aussi : Elles croquent le sexisme à la ferme

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Marc Dufumier : « L’agroécologie est avant tout un concept scientifique »
Celui qui était un productiviste convaincu prône un changement urgent des pratiques agricoles, s'appuyant sur l'agroé [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels sont les programmes ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez en huit point [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour la sécurité intérieure ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’immigration ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour le logement ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’agriculture ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires