Votre météo par ville

Un outil pour faciliter la vie des structures équestres

20-01-2020

Actualité

Terre à terre

Compiègne, haut lieu du monde du cheval dans les Hauts-de-France. Deux amis y ont créé Paddocks.fr, un annuaire en ligne pour rapprocher amateurs et professionnels du cheval. Mais Paddocks est bien plus que cela.

Ils le disent eux-mêmes d’entrée de jeu : ils ne sont pas issus du monde du cheval. Andres Lartigue dirige une société d’informatique et Olivier Liénard est webdesigner. En réalité, les deux Compiégnois sont tous deux fortement attachés à ce milieu puisque leurs femmes sont des professionnelles de la filière. « Anne-Laure a toujours été cavalière », souligne Andres, tandis qu’Olivier confie: « Ma femme Lucinda fabrique des selles et ma fille Zoé, qui a 15 ans, fait du cheval, des compétitions. » Avec Paddocks.fr, tout ce petit monde se réunit autour d’une seule et même passion : le cheval.

Capture d’écran du site Paddocks.fr

Les deux amis, qui se sont rencontrés il y a plus de 10 ans au Club des entrepreneurs de Picardie, antenne Compiègne, avaient une envie de projet commun. « On se complète bien! », souligne Olivier. Avec ce site, ils se rapprochent de la passion de leurs femmes certes, mais ils répondent surtout aux besoins des centres équestres. Tout le monde y gagne !

Trouver les professionnels du cheval près de chez soi

L’idée émerge dès 2018, fait son petit parcours sans obstacles, et le site est mis en ligne en juin 2019. La plateforme Paddocks.fr permet de retrouver facilement les professionnels du cheval près de chez soi : centre équestre, pension, équipements mais aussi dentistes, vétérinaires, ou encore artistes (photographes, peintres…).

« Ce n’est pas qu’un annuaire. On essaie de créer un lien entre les passionnés et les professionnels du cheval, d’être la plateforme qui les réunit. »

Olivier Liénard, co-fondateur de Paddocks.fr

Des articles complètent ce site, apportant informations et conseils à tous les passionnés d’équidés. Anne-Laure Narcy et Lucinda Liénard, les femmes de nos deux acolytes, apportent bien sûr leur regard et leurs critiques, et sûrement leurs connaissances et leur réseau. C’est la « caution équine » de la petite équipée.

Andres Lartigue et Olivier Liénard, les deux fondateurs de Paddocks.fr © DR

Un pack communication clé en main

Andres Lartigue et Olivier Liénard n’ont pas souhaité s’arrêter là : en plus de s’inscrire sur Paddocks, les structures équestres peuvent faire appel à eux pour créer un véritable site. « On s’est aperçu que beaucoup de centres équestres n’avaient pas de site internet, il y avait un vrai manque à ce niveau-là, explique Olivier Liénard. La plupart des gérants déteste faire ça. Ils sont pris par leurs chevaux, mais ils ont conscience qu’aujourd’hui c’est important. »

C’est le cas de Rodolphe Carli, résident des écuries de la Taulette à Lassigny (60) : « On était à la recherche de quelqu’un qui pouvait réactualiser notre site, explique-t-il. Olivier Liénard est marié avec une des propriétaires de chevaux de notre centre donc elle nous a mis en contact. » Ils sont parmi les premiers à s’inscrire sur Paddocks, rédigent du contenu pour le site et bénéficient de l’expertise d’Olivier et Andres pour s’offrir un nouveau site.

Autour de Lille, le site Paddocks recense par exemple 46 établissements.

« Ce sont eux qui font vivre le site, poursuit Rodolphe Carli. On n’est pas des experts en informatique et on n’a ni le temps ni les connaissances techniques pour s’en occuper. Il faut dire aussi qu’on a d’autres postes prioritaires. »

Les écuries de la Taulette permettent à Olivier et Andres de tester leurs nouvelles idées grandeurs nature : « On veut aller plus loin, se rendre sur place et prendre des photos avec des drones. »

Démarrant autour de Compiègne, les deux amis aimeraient ensuite s’adresser aux structures de l’ensemble des Hauts-de-France ainsi que de l’Île-de-France avant d’étendre leur activité à tout l’Hexagone.

La plateforme de référence des pros du cheval

Quant à Paddocks.fr, il recense déjà la moitié des centres équestres de France – soit environ 5 000 – d’après ses créateurs, en plus des masseurs et autres photographes qui gravitent autour du monde du cheval.

Andres et Olivier s’élancent au galop dans cette aventure : « Il faut qu’on soit le site de référence, le site sur lequel il sera indispensable de s’inscrire! »

Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Enquête : 3 agriculteurs sur 4 se déclarent insatisfaits de leurs relations avec l’industrie agroalimentaire
Alors que démarre le Salon de l’agriculture, l’institut de sondages Ipsos dévoile les chiffres de sa derni [...]
Lire la suite ...

« Qui mieux qu’un agriculteur peut parler de l’agriculture ? »
Passionnée par l'agriculture et l'étude de la société, Valérie Dahm sillonne la France à coups de phrases chocs po [...]
Lire la suite ...

« Là où l’État sanctionne, la Région va accompagner »
En amont du Salon de l’agriculture, la vice-présidente de la Région, Marie-Sophie Lesne, a tenu une conférence [...]
Lire la suite ...

Guillaume et sa rouge flamande en quête du Graal
Éleveur à Auchy-les-Mines (62), Guillaume Dedourge emmène Nielle des blés, sa vache, au célèbre concours génér [...]
Lire la suite ...

Des jeunes de Genech en lice pour le trophée des lycées
Six jeunes de l'Institut de Genech (59) participent pendant quatre jours au trophée national des lycées agricoles su [...]
Lire la suite ...

Bien-être animal : un label régional au Salon de l’agriculture
Nicolas Fagoo, négociant en bestiaux et éleveur à Saint-Omer, a lancé il y a un an un label valorisant le bien-être [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires