Votre météo par ville

Terres en fête : Couper et valoriser le bois, une filière d’avenir

02-06-2022

Actualité

Agenda

L’entreprise Delestrez est l’une des représentantes de la filière bois à Terres en fête. Son dirigeant et ses salariés présenteront leurs métiers, et les machines qui les accompagnent.

© DELESTREZ

Aux côtés des tracteurs et autres engins agricoles, les machines de l’entreprise Delestrez vont en impressionner plus d’un.

Pelleteuse, abatteuse de plus de 30 tonnes, broyeur qui transforme les rémanents de bois, comprenez par-là les restes de branches ou de troncs difficilement exploitables, en plaquette de chauffage… Bienvenue dans l’univers de la valorisation forestière.

Un univers dans lequel Denis Delestrez s’est lancé il y a 12 ans. Il est alors à la tête d’une entreprise de travaux agricoles – activité qu’il poursuit toujours. « Il y a eu une forte incitation, avec des aides, de l’Ademe, de l’Europe et de la Région, pour les métiers qui récupèrent le bois et le transforment en énergie. »

Achat de bois

© DELESTREZ

Le dirigeant de cette société de Fleurbaix (59) se renseigne, trouve des industriels intéressés à la recherche de bois, et décide de se lancer.

Aujourd’hui, 75 personnes travaillent dans l’entreprise qui a construit une plateforme lui permettant de stocker 70 000 m3 de bois !

120 000 tonnes de bois de chauffage

© DELESTREZ

« Nous achetons des coupes de bois à des regroupements de propriétaires forestiers, à des organismes comme l’Office national des forêts, à des agriculteurs et aux particuliers », détaille-t-il.

Après une expertise du bois ou de la forêt avec un chiffrage du volume de bois à traiter et une analyse de sa qualité, les experts de Delestrez font une proposition d’achat. Si elle est acceptée, les bûcherons rentrent en action pour couper le bois. « On sépare alors dans un premier temps le bois noble, qui partira comme bois d’œuvre en menuiserie, après être passé par la scierie, ou en caisserie, par exemple. Le reste, le bois moins noble comme les branches ou les troncs avec des nœuds, est directement envoyés en chaufferie pour faire de l’énergie. » L’entreprise fournit ainsi chaque année 120 000 tonnes de bois de chauffage.

C’est cette chaîne de savoir-faire que les équipes de Denis Delestrez vont présenter à Terres en fête, avec des démonstrations de coupe d’arbres notamment. Un investissement humain et matériel que le chef d’entreprise entend rentabiliser. « Un salon, c’est un moyen de récupérer des adresses de gens avec qui travailler, explique-t-il. C’est aussi une occasion de recruter et de créer des vocations. Nous avons des besoins et nous en aurons encore à l’avenir, c’est nécessaire de montrer aux jeunes nos métiers. » Des problématiques qui parlent au monde agricole.  

Lire aussi : Du bûcheronnage de compétition à Terres en fête !

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : fin des mesures de restriction dans le Pas-de-Calais
Compte tenu des pluies parfois importantes de ces dernières semaines, le préfet du Pas-de-Calais a décidé de lever t [...]
Lire la suite ...

Numéro 290 : 25 novembre 2022

Sapins : Une saison qui se joue en un mois
C'est officiel : la saison des fêtes a commencé. Après les cadeaux, il est temps de penser au menu et au sapin. À l [...]
Lire la suite ...

Porcs : Une période compliquée dans les Hauts-de-France
L'Union régionale des groupements de producteurs de porcs et Interporc Nord-Picardie ont tenu leur assemblée général [...]
Lire la suite ...

Comment imaginer l’élevage porcin de demain ?
L’assemblée générale de l’Union régionale des groupements de producteurs de porcs et Interporc Nord-Pica [...]
Lire la suite ...

Betteraves : On attend du soleil et du vent
Après le soleil, la pluie est aujourd'hui le problème. Dans les temps pour le moment, la récolte de betteraves dans l [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires