Votre météo par ville

Brasserie du Pays Flamand : Deux copains et de la bière

16-05-2023

Actualité

Terre à terre

Depuis 2006, la Brasserie du Pays Flamand connaît une croissance exponentielle. Entre ses deux sites de production, à Merville et Blaringhem, près de 40 000 hectolitres de bière ont été brassés en 2022. Reportage de l’orge à la bouteille.

Dans les coulisse de la Brasserie du Pays Flamand. © E. P.

C’est le genre d’histoire qui rassure quant à l’entrepreneuriat en France. La Brasserie du Pays Flamand, c’est une véritable success story. C’est aussi l’histoire de deux copains d’enfance, Mathieu Lesenne et Olivier Duthoit. Ensemble, à 30 ans, ils lancent leur entreprise en 2006.

En 2008, ils s’installent sur une ancienne distillerie à Blaringhem (59) et brassent La Bracine. Mais c’est après un voyage aux États-Unis, en 2011, et la découverte des houblons aromatiques américains que la révélation survient. Rentrés de voyage, ils créent l’Anosteké, « à la prochaine en Flamand », leur bière à l’américaine. Suivront la Saison, la Prestige, la Stout, l’IPA et la Pale-Ale bio.

Si la Brasserie s’était déjà fait un petit nom, en 2016, l’Anosteké Saison remporte le prix de meilleure bière de garde du monde au World Bear Award (WBA) et là « les ventes décollent ». 

Face à la demande, la Brasserie s’agrandit et ouvre un deuxième site à Merville (59). La consécration arrive en 2021 d’abord, quand l’Anosteké bonde est élue meilleure bière du monde au WBA et en 2022 quand elle est de nouveau élue meilleure bière du monde au World Bear Cup.

Toujours artisanale

Forte de 43 employés et presque 11 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022, la petite brasserie est désormais incontournable dans le paysage brassicole.

Pourtant, la méthode ne change pas : « On veut rester sur une bière non pasteurisée et non filtrée, à l’ancienne, artisanale », explique le duo.

Une complexité supplémentaire puisqu’il faut donc constamment tester les bières pour être sûr que le goût et la qualité y sont.

Pour cela, plusieurs étapes clés sont à respecter mais surtout, « il faut être passionné ». 

Eglantine Puel

Lire aussi : Bière : Une Anosteké pour financer une épicerie

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Ils proposent des tests de sols en magasins
Les élèves de l'Institut d'Hazebrouck ont proposé des tests de sol dans trois magasins Gamm Vert du Nord vendredi 5  [...]
Lire la suite ...

Maladie. Paratuberculose : Le GDS 62 veut l’éliminer
Ce n'est pas une maladie nouvelle dans le Pas-de-Calais, mais le Groupement de défense sanitaire du département souhai [...]
Lire la suite ...

Numéro 359 : 5 avril 2024

Phytosanitaires : à Lorgies, la quête de solutions
La ministre déléguée auprès du ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Agnès Pannier-Runacher [...]
Lire la suite ...

Inondations : à Norrent-Fontes, une retenue collinaire pour limiter le risque
Une retenue collinaire a été inaugurée le 2 avril à Norrent-Fontes près de Béthune. L'objectif est de limiter le [...]
Lire la suite ...

Politique. Dotation globale de fonctionnement : plus mais toujours pas assez
27 milliards d'euros : c'est la dotation globale de fonctionnement versée par l'État aux collectivités pour 2024. 7 [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires