Votre météo par ville

Cartel des jambons : une experte confirme les accusations de faux de la Cooperl

19-10-2020

Brèves

C’est tout frais

Nouveau rebondissement dans l’affaire du cartel des jambons épinglée par l’Autorité de la concurrence qui concerne des ententes sur les hausses de prix à faire passer à la grande distribution.

Après les sanctions prononcées par l’Autorité de la concurrence en juillet la Cooperl a fait appel de la décision et porté plainte pour faux et usage de faux..

«Le “carnet d’appels téléphoniques” qui a servi à condamner Cooperl pour entente sur les prix a été “fabriqué de toutes pièces”, a conclu le 5 octobre Liliane Noël, selon les Echos. Le quotidien précise que « cette experte en écritures et documents près de la Cour d’appel de Paris, a été missionnée par le groupe coopératif».

En effet, à la suite des sanctions prononcées par l’Autorité de la concurrence en juillet, la Cooperela fait appel de la décision. Et porté plainte pour faux et usage de faux. Les sanctions s’élevaient à 93 M€ pour l’ensemble du cartel dont 35,5 M€ pour la coopérative bretonne.

« Des éléments créés de toutes pièces »

L’experte dénonce des «éléments aussi faux que calomnieux qui ont été créés de toutes pièces». Elle vise particulièrement le carnet du directeur commercial du groupe Aoste (Campofrio), que ce dernier a remis à l’Autorité lors de sa demande de clémence,

Dans sa décision, l’Autorité affirmait pourtant qu’il n’y avait «pas lieu de remettre en cause l’authenticité matérielle du carnet». Et elle ajoutait que «les services d’instruction ont exploité des milliers de pièces : celles apportées par les demandeurs de clémence, ainsi que celles saisies lors des opérations de visite et saisie (notes manuscrites, courriels, relevés téléphoniques, documents de synthèse…)».

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Numéro 281: 23 septembre 2022

César Losfeld au service de la raclette
Reprise en 2018 par l'entreprise d'affinage roubaisienne César Losfeld, la Fromagerie des régions, à Maroilles, produ [...]
Lire la suite ...

Bio. Elle joue la débrouille pour assurer son avenir
Agnès Kindt est frappée de plein fouet par la crise qui touche l'agriculture biologique. La maraîchère à Houplines [...]
Lire la suite ...

Euralimentaire. Dans l’antre du marché de gros
Deuxième au national derrière Rungis, le marché de gros Euralimentaire de Lomme ouvre ses grilles aux professionnels [...]
Lire la suite ...

Une nouvelle distillerie au Quesnoy
Partageant le même toit que la brasserie traditionnelle de l'Avesnois, la distillerie artisanale CQFD s'apprête à ouv [...]
Lire la suite ...

De l’usine automobile aux champs de patates
Après avoir été ingénieure automobile, Cécile Fléchel-Lebrun a finalement eu envie de reprendre les rênes de l'ex [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires