Votre météo par ville

Sécheresse : le Pas-de-Calais maintenu en vigilance

03-08-2020

Actualité

Environnement

Fabien Sudry, préfet du Pas-de-Calais, a décidé de maintenir le département du Pas-de-Calais en situation de vigilance « sécheresse »

Les niveaux des nappes restent satisfaisants sauf en amont des fleuves du Boulonnais et de la Hem où des zones asséchées sont constatées. © Pixabay

La situation de sécheresse n’appelle pas d’inquiétudes fortes dans le Pas-de- Calais. Toutefois, la tension sur les ressources est possible.

C’est pourquoi, au regard de cette situation, Fabien Sudry, préfet du Pas-de-Calais, a décidé de maintenir le département en situation de vigilance «sécheresse».

Il appelle, à nouveau, « les citoyens, les collectivités et les professionnels à réduire les usages de l’eau qui ne sont pas indispensables afin d’éviter de porter atteinte à la ressource en eau ».

Pour rappel, la vigilance sécheresse est en cours dans le département du Pas-de-Calais depuis le 29 mai dernier.

Les températures moyennes mensuelles en juin 2020 sont supérieures à la moyenne de 1,2°C.

Lire aussi : Opération paille : où en est on ?

Une situation qui reste « correcte »

Depuis le début de la saison agricole (1er mars au 1er juillet), les cumuls des précipitations présentent un déficit moyen proche de 26 % sur le Pas-de-Calais. Les pluies sont très inégales selon les secteurs.

L’assèchement du sol est à 70 % supérieur aux normales. Cette situation n’est  pas comparable à celle de 1976,  année de référence  avec un taux de   90 %.

Les niveaux des nappes restent cependant satisfaisants, sauf en amont des fleuves du Boulonnais et de la Hem où des zones asséchées sont constatées. Les débits des cours d’eau restent corrects.

Lire aussi : Sécheresse : alertes et vigilance dans le Nord

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Aker : retour sur huit ans de recherche (vidéo)
Le programme Aker, qui avait pour but de booster la recherche en betteraves sucrières, s’est clôturé le 18  [...]
Lire la suite ...

Carbone : lancement d’un programme européen de rémunération en grandes cultures
Avec un prix minimal de 27,50 euros la tonne de carbone, Soil Capital souhaite « rémunérer les pratiques qui réduise [...]
Lire la suite ...

La cantine à l’heure des hauts-de-France
Du 28 septembre au 2 octobre, dans le cadre de l'opération Invitez les saveurs des Hauts-de-France à votre table, Séb [...]
Lire la suite ...

Des solutions pour limiter la pollution. Les images des essais Épand’air.
La chambre d'agriculture Nord-Pas de Calais et Atmo Hauts-de-France ont présenté, après trois années d'études, le b [...]
Lire la suite ...

Cévinor renforce son partenariat avec Bigard
Lors de son assemblée générale du 24 septembre 2020, la coopérative Cevinor a annoncé son rapprochement avec l&rsqu [...]
Lire la suite ...

Néonicotinoïdes : un amendement vise la création d’un conseil de surveillance
En commission des Affaires économiques, les députés ont voté le 23 septembre pour la création d’un conseil de [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires