Votre météo par ville

AG du Savoir vert : « S’adapter pour toujours avancer »

17-03-2022

Actualité

Organisations agricoles

Lors de son assemblée générale mardi 15 mars à Anzin-Saint-Aubin, le Savoir vert a fêté son trentième anniversaire le regard tourné vers l’avenir. Au cœur des échanges : comment moderniser et faire évoluer les visites en fermes pédagogiques avec l’exemple de la vidéo. 

Animée par Éric Taisne, la table ronde organisée dans le cadre de l’assemblée générale du Savoir vert a réuni des agriculteurs, une enseignante et un communicant : Amélie Macke, Étienne Fourmont, Boris Berrier, Olivier Dontgez, Marie Grevet et Vincent Pruvost. © Louise Tesse

Ses abonnés se comptent en dizaines de milliers. 95 000 sur Youtube, 30 000 sur Instagram, 26 000 sur Twitter. Étienne Fourmont, agriculteur sarthois, s’est pris au jeu des réseaux sociaux. Ses vidéos postées chaque dimanche sont vues en moyenne 80 000 fois. « J‘y consacre deux à trois heures chaque jour et certains montages me prennent six heures. Mais c’est un loisir : j’adore faire ça ». Invité à la table ronde organisée par le Savoir vert à l’occasion de son assemblée générale le 15 mars à Anzin-Saint-Aubin (62), le « youtubeurre », comme il se définit, recommande un message concis. « Nous sommes passionnés par notre métier, on a tendance à utiliser des termes techniques. Il faut faire simple. Et puis, un sourire, c’est presque 50 % d’audience en plus ! », ajoute-t-il. Question matériel, le son est essentiel. S’équiper d’un micro permet d’éviter les bruits désagréables, comme le vent. Pour le reste, un téléphone suffit. 

Un plus pour l’école

Marie Grivet est enseignante. Elle constate que la vidéo fait partie du quotidien de ses élèves. Avant une visite à la ferme, elle peut présenter un intérêt pédagogique pour les enseignants en dévoilant certains aspects qui ne seront pas forcément vus lors de la visite : vêlage, moissonneuse, préparation du sol, etc. Amélie Macke, Olivier Dontgez et Vincent Pruvost, tous trois agriculteurs, se sont lancés. « Cela rend l’exploitation vivante au fil des saisons et montre notre métier », explique Vincent qui se sert du support pour montrer la traite des vaches. La crise sanitaire a accéléré le processus. Les élèves ne pouvaient visiter les fermes, elles sont donc venues à eux. Les vidéos deviennent incontournables : qu’elles soient destinées aux réseaux sociaux ou aux supports pédagogiques. « L’année sera consacrée au développement d’outils pédagogiques, notamment de vidéos », lance Chantal Legay alors que s’achève son mandat de présidente. « Le Savoir vert doit s’adapter pour toujours avancer ». 

Trentième anniversaire

L’association est née en 1992 grâce à une poignée d’agriculteurs, encouragés par les FDSEA et convaincus que communiquer sur leur métier devenait essentiel. Au début, 300 visites d’élèves s’organisent chaque année dans des fermes pédagogiques. En 2019, il y en a dix fois plus. 2021 reste perturbée par la crise sanitaire mais les classes ressortent enfin avec 1 603 demi-journées de visites. « Cette année festive sera sous le signe du partage, de l’innovation, et de la pédagogie », souligne Chantal Legay. « La communication reste le point important : le Savoir vert reste encore trop méconnu des enseignants et des agriculteurs ». L’association propose désormais une formation initiale au printemps, pour les nouveaux adhérents indisponibles pendant la période hivernale. Un groupe de travail va également se réunir pour imaginer de nouvelles façons de présenter l’agriculture aux lycéens et enseignants. La vidéo sera évidemment une piste de réflexion.

Louise Tesse

Lire aussi : Reprendre en main sa com, le défi des Jeunes agriculteurs

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Nord-Pas de Calais : Succès pour l’opération d’abandon simplifié d’armes
Le bilan de l’opération nationale d’abandon simplifié d’armes à l’Etat est positif pour le No [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : fin des mesures de restriction dans le Pas-de-Calais
Compte tenu des pluies parfois importantes de ces dernières semaines, le préfet du Pas-de-Calais a décidé de lever t [...]
Lire la suite ...

Numéro 290 : 25 novembre 2022

Sapins : Une saison qui se joue en un mois
C'est officiel : la saison des fêtes a commencé. Après les cadeaux, il est temps de penser au menu et au sapin. À l [...]
Lire la suite ...

Porcs : Une période compliquée dans les Hauts-de-France
L'Union régionale des groupements de producteurs de porcs et Interporc Nord-Picardie ont tenu leur assemblée général [...]
Lire la suite ...

Comment imaginer l’élevage porcin de demain ?
L’assemblée générale de l’Union régionale des groupements de producteurs de porcs et Interporc Nord-Pica [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires