Votre météo par ville

« L’enseignement agricole est une pépite »

14-05-2020

Actualité

#Tracetonsillon

Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, a été auditionné le 8 mai 2020 par les sénateurs, sur l’avenir de l’enseignement agricole. Déconfinement, recrutement des élèves, avenir de l’enseignement technique… il a répondu avec optimisme.

© Ministère de l’Agriculture

La spécificité de l’enseignement agricole, ses exploitations qui ont continué de tourner, ce vivant au cœur du sujet, ces gestes techniques qu’il faut voir et refaire pour comprendre. C’est tout cela dont auraient aimé entendre parler étudiants, enseignants et directeurs pendant ce confinement. Cette singularité, Didier Guillaume l’a mise en avant, à huis clos et en visio, face à une commission de sénateurs. Elle était chargée de l’auditionner sur le devenir de l’enseignement agricole.

« L’enseignement agricole est une pépite et un atout pour notre alimentation qui n’a jamais été autant dans les discussions qu’aujourd’hui », insiste-t-il, positif, arguant les chiffres encourageants des inscriptions dans l’enseignement agricole en 2019. « 3 000 élèves en plus ! Pas de fermeture d’établissement ni de classe. » Des résultats que le ministre attribue directement à l’opération « L’aventure du vivant » lancée en 2019.

Percuté en plein vol

Mais voilà, tous ces efforts engagés vers la transition agroécologique, le bien-être animal « ont été percutés de plein fouet par la crise du Covid. » Les impacts, pour le ministre, seront nombreux.

Sur le recrutement des élèves, d’abord : « Notre camion de promotion de l’Aventure du vivant a dû rester au garage ». Et les portes ouvertes souvent annulées, parfois organisées en ligne. Le risque de voir la fracture sociale se creuser aussi : « Entre haut débit et zone blanche, grande maison et petit appartement, les chances ne sont pas les mêmes… »

Et forcément, le lourd tribut économique. « Une centaine de millions d’euros », sans compensation connue, pour l’heure. Pour autant, insiste le ministre : « Nous avons fait en sorte de n’arrêter aucun contrat, même si la situation est dramatique. » Des répercussions économiques sont à craindre également du côté des exploitants, peut-être bien en peine, l’année prochaine, pour recruter des apprentis.

Au rayon des bonnes nouvelles tout de même, Didier Guillaume égraine : les 12 000 classes virtuelles ouvertes. Ainsi que les élèves de MFR et d’écoles vétérinaires mobilisés dans le cadre de la réserve sanitaire. 

Se prêtant au jeu du question-réponse avec les sénateurs, c’est sur l’avenir de l’enseignement que le ministre était attendu. Concernant le déconfinement, pas d’annonce majeure : l’ouverture des établissements ne se fera que si les conditions sanitaires le permettent. Celle des centres de formation d’apprentis est d’ores et déjà autorisée, mais nécessairement compliquée pour les nombreux établissements multipôles (lycées, CFA…).

La capacité des internats devra être réduite, poursuit le ministre, pour assurer des conditions décentes. Cinq réunions de concertation devraient avoir lieu avec toutes les instances pour préparer la rentrée des lycées, insiste-t-il, maintes fois interpellé sur le manque de concertation avec les représentants professionnels pendant le confinement.

Rassurer

Pour calmer les inquiétudes des élèves quant à la rentrée, Didier Guillaume rassure : « Nous prendrons tous les inscrits, y compris en internat à la rentrée. Dans quelles conditions, je ne peux pas vous le dire… ». De même, les étudiants n’ayant pas validé leur stage ne devraient pas être sanctionnés pour l’obtention de leur diplôme. Concernant l’enseignement supérieur, si les concours écrits pour les classes prépas sont réaménagés, les oraux pour les concours passerelle (15 000 candidats) sont maintenus en juillet. « Ils jouent un rôle important pour recruter sur des aptitudes et non sur des critères purement académiques ».

Les propositions de sénateurs de reporter les calendriers de notes ou d’annuler les oraux de français sont, elles, balayées d’un revers de la main.

Soucieux de rassurer et avant la confrontation avec les syndicats, il conclut : « On a pris une grosse vague, mais l’objectif c’est d’arriver au port ensemble. »

Agathe Villemagne

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Adivalor : Objectif 100 % de déchets collectés et recyclés d’ici 2030
Adivalor est l'acteur incontournable en matière de collecte et valorisation des déchets agricoles. L'éco-organisme s' [...]
Lire la suite ...

Numéro 365 : 17 mai 2024

Au cœur des terres

#terresetterritoires