Votre météo par ville

Pour emballer, ils se plient en quatre

04-12-2019

Actualité

Consommation

Arnaud Noiret et Rémy Denecker ont une marotte, l’usage multiple d’un même objet pour éviter son gaspillage. Alors, face aux montagnes d’emballages cadeaux au pied du sapin après les fêtes, ils ont eu une idée qui pourrait cartonner.

emballage cadeau cocoon-Poly Terres et Territoires
Plutôt qu’un papier « prêt à balancer », les deux jeunes entrepreneurs proposent des boîtes en carton à monter sur le principe de l’origami. © Poly

« À Noël dernier, comme chaque année, on a fait une quantité de déchets affolante, et pourtant, j’ai une petite famille ! » Arnaud Noiret se souvient parfaitement du déclic, il y a bientôt un an, qui a poussé le duo d’entrepreneurs qu’il forme avec Rémy Denecker à repenser l’emballage cadeau.

Ces deux trentenaires originaires de Maubeuge et Cambrai (59), amis depuis l’école d’ingénieurs IPHC de Douai, profitent de l’effervescence des fêtes pour lancer et tester Poly, leur invention… en carton.

L’idée est simple et surfe sur la tendance d’un des grands commandements du zéro déchet : réutiliser plutôt que jeter. Plutôt qu’un papier « prêt à balancer », les deux jeunes entrepreneurs proposent des boîtes en carton à monter sur le principe de l’origami, sans colle ni ciseaux donc, qui auront une seconde vie.

 « On peut imaginer ensuite en faire des luminaires, des appliques, des boîtes à crayons, à bijoux… »

Arnaud Noiret, Poly

« On peut imaginer ensuite en faire des luminaires, des appliques, des boîtes à crayons, à bijoux… », s’emballe Arnaud Noiret. Ça, c’est pour les plus créatifs. Pour les autres, évidemment, ils pourront toujours s’en resservir comme emballage cadeau, à condition de renoncer à leur envie irrépressible de tout déchirer !

emballage cadeau cocoon-Poly Terres et Territoires
Exemple de réutilisation de l’emballage. © Poly

Derrière le côté vert se cache également une lubie d’enfant : retrouver l’effet surprise du cadeau, parce que le papier, lui, colle trop à la peau. « Les sachets estampillés avec le nom des marques, ça enlève toute la surprise. Avec nos boîtes on peut carrément jouer sur l’effet trompe-l’œil. On pourra proposer par exemple des paniers garnis bien plus modernes », s’amuse Arnaud Noiret.

Le financement par la prévente

Les deux ingénieurs comptent sur la plateforme Ulule pour lancer leurs emballages « écoresponsables ». La campagne de financement (sous forme de préventes) qui court jusqu’au 12 décembre 2019 a déjà atteint son objectif, autant de soutiens financiers qui recevront les fameuses boîtes en forme de cœur, de diamant ou d’étoiles avant Noël.

Des ambassadeurs parfaits pour Poly qui compte bien s’implanter ensuite chez des revendeurs. « À la fois dans des magasins dédiés aux loisirs créatifs mais aussi dans des boutiques », détaille Arnaud Noiret qui précise être en pourparlers avec une grande chaîne de magasins de jouets et de loisirs créatifs.

emballage cadeau cocoon-Poly Terres et Territoires
© Poly

Fabriqués à partir de matière en partie recyclée par des cartonneries tout près de Lille et de Saint-Omer, les Polys sont imprimés à partir d’encres à l’eau. « 100 % recyclables donc », se réjouit Arnaud Noiret.
Et compostable ? À suivre, peut-être dans une seconde vie… !

Agathe Villemagne

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Des moutons boulonnais « écopâturent » à Genech et Pont-à-Marcq
Le troupeau de moutons boulonnais de l’établissement agricole Institut de Genech va valoriser des espaces verts d [...]
Lire la suite ...

Le lin fait sa fashion week
La filière mondiale du Lin se mobilise en lançant à partir d'aujourd'hui pour la "Fashion Revolution week". Objectif [...]
Lire la suite ...

Pommes de terre : quels sont les atouts des cultures intermédiaires ?
Au-delà d’être une obligation réglementaire, les couverts avant la culture de pommes de terre sont préconisés par [...]
Lire la suite ...

Groupama aide les agriculteurs à s’équiper de sondes connectées pour le fourrage
Groupama Nord-Est propose un accompagnement financier pour inciter les agriculteurs à s’équiper de sondes de tem [...]
Lire la suite ...

Éléonore Peretti : « Créer du lien est la raison d’être du MusVerre »
Éléonore Peretti est la nouvelle directrice du MusVerre de Sars-Poteries (59). Elle défend les atouts et le rôl [...]
Lire la suite ...

Bruxelles et les États membres entendent numériser le secteur agricole
Dans le cadre de la révision du plan coordonné 2021 sur l’intelligence artificielle publiée le 21 avril, la Commiss [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires