Votre météo par ville

Les Français toujours friands du bio

23-03-2021

Brèves

Consommation

L’Agence Bio organisait, le 19 mars 2021, une conférence de presse présentant le 18e baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France. Les produits issus de ce type de production séduisent toujours plus. 

vente produits bio © A Pro Bio
Bien que la crise sanitaire ait entamé le pouvoir d’achat de nombreux Français, la part du budget consacré aux produits bio reste stable. © A Pro Bio

« Le bio séduit 15 % de nouveaux consommateurs », s’est réjoui Philippe Henry, président de l’Agence bio. Parmi ces nouveaux adeptes, trois catégories se distinguent : celle des 18-24 ans mais aussi celle des ouvriers et employés et enfin celle des femmes. L’une des causes de cet engouement pour ce type de produits provient de la crise sanitaire qui a accentué la réflexion des consommateurs sur la manière de se nourrir et d’appréhender leur alimentation, a en substance souligné Laure Verdeau, directrice de l’Agence Bio.

Plus de la moitié des Français (54 %) ont en effet déclaré avoir changé leurs habitudes en la matière depuis trois ans et même 64 % parmi les consommateurs de produits bio. Surtout, les périodes de confinement ont été propices à cuisiner et à privilégier les produits locaux et les circuits courts. Dans ce contexte, la bio a tiré son épingle du jeu car les Français se sont plus approvisionnés près de chez eux et de préférence auprès des producteurs en agriculture biologique: +6 % par rapport à 2019.

D’ailleurs, « une grande moitié des quelque 50 000 producteurs bio français sont engagés dans une pratique de vente directe, d’une manière plus ou moins importante », a indiqué Philippe Henry. En contrepartie, les grandes surfaces affichent un recul de 3 % de leurs ventes en bio. « Après le premier confinement, un consommateur sur 10 n’est pas retourné acheter des produits bio en grande surface », a précisé Laure Verdeau.

“Préserver sa santé”

« Le bio est en croissance année après année » et la trajectoire « n’a pas fléchi » avec le Covid-19, a-t-elle ajouté. Le bio semble bien ancré dans le quotidien de nombreux Français puisqu’ils sont 9 sur 10 à déclarer consommer du bio. Encore faut-il nuancer le propos. En effet : 73 % en ont consommé au moins une fois par mois et 13 % tous les jours. Ils sont en revanche 10 % à ne jamais en consommer et 17 % déclarent en consommer moins d’une fois par mois.

Bien que la crise sanitaire ait entamé le pouvoir d’achat de nombreux Français, la part du budget consacré aux produits bio reste stable pour 53 % de la population. Ils sont ainsi 80 % à assurer de maintenir leur consommation future et 11 % des personnes interrogées envisagent d’augmenter leur consommation de produits biologiques.

Quant aux raisons qui poussent à l’acte d’achat, elles sont toujours les mêmes d’un baromètre à l’autre : 61 % le font pour « préserver sa santé », 48 % pour « préserver l’environnement » et 38 % « pour des raisons éthiques et/ou sociales ». Pas moins de 61 % des personnes sondées estiment que le goût est un critère qui déclenche l’acte d’achat devant la « restriction des additifs » (51 %), l’origine française (49 %).

Même le prix ne semble plus constituer un frein, a indiqué Laure Verdeau. Ils sont encore une majorité à estimer (73 %) que les produits biologiques sont « trop chers », même si ce chiffre est en baisse de 7 % par rapport au baromètre 2019. Dernier enseignement de cette étude : près de la moitié des personnes interrogées nourrissent des doutes sur le fait que les produits qu’ils consomment soient « totalement bio ». 

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Numéro 364 : 10 mai 2024

À Coulogne, aquaculture et ouverture
Le lycée agricole de Coulogne accueille près de 500 élèves et apprenants dans l'une de ses formations initiale, cont [...]
Lire la suite ...

L’Atelier Citronnelle ou les fruits et légumes simplement
Dans les locaux de Pom'Cannelle, à Boulogne-sur-Mer, une nouvelle marque a fait son entrée : Atelier Citronnelle. Der [...]
Lire la suite ...

Bien-être animal : investissements gagnants sur tous les plans
Ludovic Bouillet est éleveur à Bousbecque. Depuis son installation en 2006, l'agriculteur a fait, au fil des années, [...]
Lire la suite ...

Européennes 2024 : Les programmes des huit principales listes
22 listes de partis français ont été déposées dans le cadre des élections européennes qui se dérouleront le dima [...]
Lire la suite ...

Christophe Lépine : « Dans la région, nous avons des espaces naturels exceptionnels »
Christophe Lépine, président du Conservatoire d'espaces naturels Hauts-de-France, a deux passions : la nature et la r [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires