Votre météo par ville

Qui aura le plus beau jardin potager de France ?

26-05-2020

Actualité

Hors-champ

Le concours national des jardins potagers fête son 20e anniversaire. Et l’édition 2020 s’adapte aux circonstances exceptionnelles liées au Covid-19. L’envoi des candidatures sera suivi d’un examen des dossiers uniquement par téléphone, sans la traditionnelle visite des jardins.

Terres et Territoires - Concours national des jardins potagers
Grand Prix 2015, catégorie « Jardin potager dans un environnement paysager » : l’hôtel-restaurant La Chartreuse du Val Saint-Esprit à Gosnay (62) ©Gnis

Quel sera le plus beau potager de France ? Le concours national des jardins potagers est lancé conjointement par la Fédération nationale des jardins familiaux et collectifs, la Société nationale d’horticulture de France (SNHF), l’association Jardinot et le Groupement national interprofessionnel des semences et des plants (Gnis).

Pour participer, il suffit de télécharger le dossier d’inscription sur l’un des sites partenaires. Il faut ensuite le renvoyer accompagné de photos, par courrier auprès de la SNHF ou par mail à communication@snhf.org. Les dossiers sont à déposer avant le 6 juillet 2020.

Photos supplémentaires

D’habitude, en plus des dossiers, les membres du jury (une quinzaine de jardiniers passionnés) vont visiter les jardins. Mais à cause des déplacements limités, un entretien téléphonique remplacera la rencontre physique. « Les dossiers seront encore plus détaillés et des photos supplémentaires seront demandées« , informe Dominique Daviot, co-organisateur de ce concours, qui espère bien répertorier une cinquantaine de candidatures pour cette édition.

Terres et Territoires - Concours national des jardins potagers - photo 2
Grand prix 2009, catégorie « Jardin potager privatif » de Patricia Auvray à Miannay (80) © SergeLamarreJardinot

« Malgré la fermeture de nombreuses jardineries durant le confinement, les personnes en télétravail avaient plus de temps pour s’occuper de leur extérieur », analyse Dominique Daviot. Les journées ensoleillées du mois d’avril, et le temps disponible pour certains, ont été favorables à la réalisation des semis et plantations, d’où le maintien de la compétition.

Cinq catégories

Le concours récompensera un jardin potager privatif ; un potager dans un ensemble collectif de jardins ; un jardin potager privatif situé dans un environnement paysager ; un jardin ou parcelle pédagogique ; ainsi qu’un potager de jardins partagés d’entreprise ou d’association.

Terres et Territoires - Concours national des jardins potagers - photo 3
Parc floral des Compagnons des Saisons à Wambrechies (59) : Grand Prix 2013, catégorie « Jardin potager dans un environnement paysager ». © Gnis

« Dans le nord de la France, il y a un engouement pour les jardins partagés, dits familiaux ou ouvriers » note Dominique Daviot, qui est aussi membre du jury et secrétaire général de la section potagère et florale du Gnis. Autre catégorie où la région Hauts-de-France s’illustre généralement : les jardins dans un environnement paysager (demeure, château, parc floral…).

Après les délibérations d’automne, la cérémonie de remise des prix aura lieu le 25 novembre 2020 au siège de la SNHF à Paris. Avec à la clé, diplômes et médailles, mais aussi ouvrages, semences, végétaux ou matériels de jardinage.

Parmi les 280 lauréats récompensés depuis la naissance de la compétition, 31 sont issus de la région des Hauts-de-France. Serez-vous le 32e lauréat ?

Lauren Muyumba

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Zones humides : attention fragiles !
La journée mondiale des zones humides a lieu le 2 février, date de la signature à Ramsar (Iran) de la convention qui [...]
Lire la suite ...

Éthanol : la consommation d’E85 en forte hausse en 2021 
La consommation d'E85 (éthanol à 85% dans l'essence) a grimpé de 33% en 2021, atteignant 468 000 m3, contre 351 800 m [...]
Lire la suite ...

Lait : pas de baisse de prix chez Sodiaal, rectifie Damien Lacombe 
"Notre différent avec la FNPL porte uniquement sur un indicateur faisant référence au prix FranceAgriMer", a réagi l [...]
Lire la suite ...

CBD : le Conseil d’État suspend l’interdiction de la vente de fleur brute 
Par une décision en référé rendue publique le 24 janvier, le Conseil d'État a suspendu, à titre provisoire, l'arr [...]
Lire la suite ...

Aider les agriculteurs à développer leurs savons locaux
Depuis quatre ans, Bérénice Lemaitre produit des savons artisanaux à partir de différents laits : jument, vache, c [...]
Lire la suite ...

Nord : Le département mise sur la nature
Abbaye de Vaucelles, terril des Argales ou marais d’Aymeries… Une vingtaine d’espaces naturels sont class [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires