Votre météo par ville

À la ferme, bien se protéger pour sa sécurité

28-04-2020

Actualité

Terre à terre

Ils sont la « grande armée de l’agriculture » pour réutiliser les termes du gouvernement. En pleine épidémie de Covid-19, les exploitants régionaux et leurs salariés doivent prendre une série de mesures sanitaires à l’aube des récoltes. Conseils pour s’organiser.

Les autorités sanitaires ne cessent de le répéter : la menace est invisible mais bien présente. L’épidémie de coronavirus se poursuit en France, notamment dans le Nord et le Pas-de-Calais. Malgré tout, les agriculteurs continuent leurs activités. Certaines récoltes (fruits et légumes) débutent et des précautions sont à prendre sur les exploitations. 

Anticipation et distanciation

Le docteur Annick Delautre, médecin du travail à la MSA Nord-Pas de Calais, n’y va pas par quatre chemins. « Les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale sont indispensables pour se protéger de la maladie. Attention, ce n’est pas parce les agriculteurs ne sont pas concernés par le confinement que des mesures sanitaires ne doivent pas être prises strictement en considération sur les fermes, en particulier avec l’accueil de saisonniers qui commence. »

Pour la spécialiste, l’important est d’anticiper les chantiers de cueillette, de récolte ou de manipulation des animaux. « Les risques liés au Covid-19 nécessitent de repenser le travail autrement pour toutes les exploitations au sein desquelles transitent salariés et tierces personnes, soit un très grand nombre », indique Annick Delautre.

infographie sécurité ferme main d'oeuvre covid

La MSA conseille donc aux employeurs de main d’oeuvre d’établir une liste de ce qui leur faut absolument : moyens d’hygiène (savon/solution hydroalcoolique), autorisations de déplacement, bidons d’eau claire (dans les véhicules et sur les chantiers), essuie mains à usage unique, sacs poubelles, lingettes ou produits détergents pour nettoyer les matériels et outils.

« L’affichage des recommandations à prendre (lavage régulier des mains, port du masque…) joue aussi un rôle important dans l’implication de tous, souligne Edith Dumetz, conseillère en prévention des risques professionnels à la MSA. Nous suggérons aux employeurs de mettre à jour leur document unique d’évaluation des risques (DUER), en tenant compte des nouvelles mesures qui découlent du coronavirus, et de le faire signer à leur personnel. Il ne s’agit pas d’une obligation mais ce geste permet d’informer des consignes de prévention. » 

Travail dans un élevage, sur un chantier agricole, en filière équine ou encore dans un abattoir… retrouvez sur le site de la MSA les fiches de recommandation sanitaires adaptées à chaque situation.

Éviter tout regroupement

Anticiper, en période d’épidémie, c’est aussi organiser la journée. La MSA recommande d’adapter l’organisation du travail et le temps nécessaire aux différentes activités en fonction des contraintes exceptionnelles : fractionner les pauses, augmenter le temps dédié au nettoyage, revoir la réception des matériaux, les chargements/déchargements pour limiter les contacts entre les personnes.

« Il faut avant tout éviter les regroupements collectifs sur le site avant le départ vers les champs et d’être à plusieurs dans un véhicule », note Edith Dumetz. Une mesure qui entre également en vigueur lors des chantiers de désherbage, de récolte ou pendant le moment du repas. Des traçages au sol peuvent aussi être réalisés dans les ateliers ou stations de conditionnement. Le port des équipements de protection individuelle (EPI) et leur entretien est enfin fortement préconisé face au Covid-19.

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Betterave : Alors, ça donne quoi cette bataille contre les pucerons ?
Pour réduire l'usage des pesticides, Martin Gosse de Gorre a confié une partie de sa production à l'Institut techniqu [...]
Lire la suite ...

Mérite agricole : Une conférence sur la PAC
Pour sa conférence annuelle, l'Amicale des membres du mérite agricole accueille Philippe Tabary. Le spécialiste des q [...]
Lire la suite ...

MSA, « l’amortisseur social »
La Mutualité sociale agricole Nord-Pas de Calais tenait son assemblée générale vendredi 16 septembre sur fond de cri [...]
Lire la suite ...

L’ONF réitère l’opération « Tous en forêt ! »
Les forestiers se rendent tous sur le terrain et invitent les usagers à venir les rencontrer mercredi 28 septembre à p [...]
Lire la suite ...

Frappadingue : une course de collégiens dédiée aux abeilles à la Casseline
Vendredi 23 septembre de 8h30 à 17h00, La Frappadingue traversera le site de La Casseline située sur le flanc sud du M [...]
Lire la suite ...

Numéro 280 : 16 septembre 2022

Au cœur des terres

#terresetterritoires