Votre météo par ville

Bien-être animal : un label régional au Salon de l’agriculture

19-02-2020

Actualité

Élevage

Nicolas Fagoo est négociant en bestiaux et éleveur à Saint-Omer (62). Il a lancé en 2019 un label valorisant le bien-être des bovins en élevage. Sa marque, “L’engagement bien-être animal” fait mouche et sera présente au Salon de l’agriculteur.

Nicolas Fagoo
Nicolas Fagoo sera présent sur le stand Interbev au Salon de l’agriculture pour présenter le label aux éleveurs intéressés. © DR

Le 26 février 2020, à 14 h sur le stand Interbev. Retenez bien hein !” Si Nicolas Fagoo “descend” à Paris, ce n’est pas que pour le plaisir, mais pour serrer des pinces.

Ce négociant en bestiaux originaire de Saint-Omer (62) a lancé il y a un an, de sa propre initiative, un label pour valoriser les bonnes pratiques des éleveurs avec qui il travaillait.

À la base, c’était vraiment pour communiquer sur la viande vendue dans la boucherie familiale et rassurer le consommateur“, confie Nicolas Fagoo. “L’engagement bien-être animal” a pris du poids, tel un bovin bien nourri, et le modèle qu’il a développé pourrait intéresser d’autres éleveurs et commerçants dans l’Hexagone.

Retrouvez notre grand format sur le SIA 2020 : Emploi et dialogue au cœur du salon de l’agriculture

Longueur d’avance

C’est en voyant un reportage sur les végans que je me suis dit qu’il fallait absolument mieux communiquer. Nous, on fait bien les choses, il faut le faire savoir…” Ni une ni deux, le négociant se rapproche d’Elvea et élabore avec eux un cahier des charges bien précis sur les pratiques vertueuses à respecter en élevage : pas plus de cinq heures de transport, six mois minimum de pâturage, absence de logettes ou de caillebotis…

On n’a pas attendu que le gouvernement s’en mêle pour mettre des choses en place, c’est surtout que maintenant il faut le dire haut et fort !

Nicolas Fagoo

Au-delà de cette certification, délivrée après audit par Elvea, la marque “L’engagement bien-être animal” s’accompagne d’un panel d’outils de communication. “On a même fait une vidéo sur Youtube pour montrer les conditions d’élevage de nos bêtes. Elle peut être diffusée dans les boucheries !”

Plus de 30 éleveurs des Hauts-de-France bénéficient du label. “Ça marche, confirme Nicolas Fagoo, les éleveurs peuvent ainsi mieux valoriser leurs animaux en boucherie…” Une dizaine d’établissements commercialisent actuellement ces viandes labellisées.

Convaincu du bien-fondé de la démarche, Nicolas Fagoo a entrepris, il y a quelques mois, de la partager à plus grande échelle. Résultat : une convention sera signée avec Interbev, Elvea France et OABA (Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs) le 26 février 2020. “Il y a un potentiel énorme pour les éleveurs, il faut le médiatiser !

Agathe Villemagne

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bois de la Chapelle. La bière fermière qui profite… aux bovins
Installé à Torcy, Aymeric Hubo produit ses bières avec l'orge de la ferme. Depuis 2020, le brasseur de 36 ans élève [...]
Lire la suite ...

Supplément Terres en Fête : 31 mai 2024

Numéro 361 : 19 avril 2024

Numéro 366 : 24 mai 2024

Dunkerquois : Francis Vermersch, sur tous les fronts, l’homme de tous les combats
Champion de l'engagement, Francis Vermersch superpose les casquettes. À presque 70 ans, l'homme aspire désormais à pa [...]
Lire la suite ...

Terres en défis : à vos marques, prêts, partez !
Pour l'édition 2024 de Terres en Fête, le Savoir Vert des agriculteurs a mis au défi les écoles des Hauts-de-France. [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires