Votre météo par ville

Les 4 outils pour détruire les couverts végétaux

23-11-2020

Diapos photo

Culture

Pour détruire les couverts végétaux, il existe quatre type d’outils pour mettre “K.O.” les intercultures. Description.

Le GIEE (groupement d’intérêt écologique et économique) “fertilité des sols” du Geda (groupes d’étude et de développement agricole) du Ternois a organisé le lundi 16 novembre une visite de leurs essais de couverts végétaux. L’occasion pour les conseillers agronomiques et agriculteurs de présenter une vitrine des espèces pouvant être utilisées en interculture. Outre l’aspect agronomique, quelques matériels de destruction étaient également exposés.

Le coût de destruction

Lors du choix du couvert végétal, la manière de le détruire et le coût de cette intervention entre en ligne de compte. Malheureusement, les gels hivernaux étant de moins en moins fréquents, les agriculteurs doivent souvent se replier vers une solution mécanique. La FRCuma (fédération régionale des Cuma) des Hauts-de-France a présenté une estimation du coût d’utilisation de ces machines. Les voici ci-dessous:

Valentin Nugues, conseiller agromachinisme à la FRCuma des Hauts-de-France, précise : “dans le coût annuel annoncé, nous avons pris en compte les frais financiers d’un tel achat, l’amortissement du matériel, son entretien et sa réparation ainsi que les frais généraux.

Coût du tracteur

À cela s’ajoute le coût d’utilisation d’un tracteur de 130 à 160 chevaux. Il est estimé à 25,05 €/heure pour un tracteur travaillant 500 heures.

Il faut également ajouter 13 €/heure de gasoil (à 17,3 l/heure) et le coût de la main d’œuvre, estimé à 18,5 €/heure.

Toutefois, le conseiller reconnaît, “en intercultures, le débit du chantier est relativement élevé“. Ce qui peut rendre le chantier peu coûteux.

Lucie Debuire

Lire aussi : Une appli pour trouver la bonne interculture en cinq questions

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Numéro 316 : 1 juin 2023

Numéro 315 : 26 mai 2023

Numéro 314 : 19 mai 2023

Raphaël Degenne : « Pour ne pas subir la science, il faut la comprendre »
Ombelliscience est une association fédérant une soixantaine d'acteurs scientifiques des Hauts-de-France. Son objectif [...]
Lire la suite ...

Sortie : À la découverte du cheptel d’Eden 62
Eden 62, le syndicat mixte en charge de la protection des espaces naturels sensibles, souffle sa 30 bougie cette année. [...]
Lire la suite ...

Damien Carlier : “Les changements climatiques remettent en cause la sécurité fourragère des exploitations”
Face aux conditions climatiques marquées par un printemps humide et froid, la pousse de l’herbe s’exprime t [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires