Votre météo par ville

Ingredia : La coopérative se dote d’une nouvelle chaufferie biomasse

19-01-2023

Actualité

Transformation

La première pierre de la future chaufferie biomasse d’Ingredia a été posée vendredi 13 janvier sur le site de Saint-Pol-sur-Ternoise. Un projet qui s’inscrit au cœur d’une importante stratégie de décarbonation.

De gauche à droite, Serge Capron, Yann Rolland et Sandrine Delory posent la première pierre de la future chaufferie biomasse. © E. T.

Vendredi 13 janvier, les membres de la coopérative laitière Ingredia et d’Engie Solutions se sont réunis à Saint-Pol-sur-Ternoise (62) sur le site industriel historique de la coopérative. L’objectif de ce rendez-vous : poser la première pierre de la future chaufferie biomasse qui sera terminée d’ici la fin de l’année 2023.

Cette nouvelle structure alimentera en chauffage l’usine de Saint-Pol-sur-Ternoise, qui transforme plus de 400 millions de litres de lait par an, collectés auprès de 1 200 éleveurs adhérents.

La coopérative laitière n’a pas attendu le début de la guerre en Ukraine et la flambée du coût de l’énergie pour faire naître ce projet. Elle a conclu, dès septembre 2021, un partenariat avec Engie solutions pour construire et exploiter sur 15 ans cette nouvelle chaufferie biomasse, qui s’ajoute à la première, mise en service en 2008.

Alimentée par des résidus de bois issus à 75 % d’un rayon maximal de 100 km autour de l’usine, cette future chaufferie « est un acte vertueux pour l’économie locale » déclare Yann Rolland, directeur général délégué d’Engie Solutions. En plus de dynamiser la filière bois locale, la nouvelle chaufferie de 17 MW s’inscrit dans une volonté de décarboner les produits laitiers proposés par Ingredia.

Sandrine Delory, directrice générale de la Prospérité Fermière Ingredia, insiste, le transformateur laitier veut être « acteur du climat » et placer les enjeux environnementaux au cœur de son engagement. Ainsi, une fois le projet finalisé, le site de Saint-Pol-sur-Ternoise produira 85 % d’énergie renouvelable (contre 63 % actuellement) et diminuera sa production de CO2 de 26 000 tonnes par an.

Décarbonation et communication

Une stratégie de décarbonation qui se voit jusque sur les bouteilles de lait d’Ingredia où un QR code (différent pour chaque bouteille) est présent. En le scannant, le consommateur accède à une carte de la région localisant les éleveurs qui ont produit le lait de la bouteille en question, leur mode de production et la quantité de carbone stockée par ces producteurs.

Au président de la Prospérité Fermière Ingredia, Serge Capron, de conclure cette rencontre en soulignant que les économies réalisées avec cette nouvelle chaufferie bénéficieront aux éleveurs de la coopérative. Un win-win, en somme. 

élisa Tassan

Lire aussi : Décarbonation : 13,6 millions d’euros pour ArcelorMittal Dunkerque

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Agtech : Samsys, le boîtier de plus en plus connecté
Créée en 2017, l'entreprise Samsys propose des boîtiers connectés permettant un suivi du matériel agricole. Derriè [...]
Lire la suite ...

Virginie Cugnez : créatrice de savons respectueux de l’environnement
Ancienne designer textile pour la haute couture, Virginie Cugnez s'est lancée dans la fabrication, à La Bassée, de sa [...]
Lire la suite ...

Diversification : L’exemple de la famille Duchateau
La diversification des activités est une solution pour sécuriser son exploitation. Dans la famille Duchateau, on l'a b [...]
Lire la suite ...

Carnaval de Dunkerque : les temps forts de l’événement
Le carnaval de Dunkerque est une véritable institution. Chaque année, des milliers de masquelours participent aux band [...]
Lire la suite ...

Économie : Artisanat, industrie et agriculture au service du territoire
La cérémonie des vœux aux forces économiques de la communauté urbaine de Dunkerque a offert une tribune, mardi 24 j [...]
Lire la suite ...

Énergie : Des boulangers-pâtissiers très inquiets sur leur avenir
Alors que des dizaines de boulangers et artisans ont manifesté, ce lundi 23 janvier, dans les rues de Saint-Omer ( [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires