Votre météo par ville

Êtes-vous prêts à manger du poulet nourri à l’huile d’insecte ?

25-06-2020

Actualité

C’est tout frais

Jusqu’à ce samedi 27 juin, vous pouvez trouver dans les magasins Auchan des Hauts-de-France du poulet nourri à l’huile d’insecte. Une innovation 100 % régionale, pilotée par Innovafeed, en passe d’ouvrir la plus grande usine au monde de production d’insectes.

Dans l’alimentation des poulets, l’huile de soja a été replacée par de l’huile d’insecte made in Hauts-de-France. © Pixabay

Fondée en 2016, Innovafeed élève, dans son usine pilote du Nord, l’Hermetia illucens, le doux nom de la mouche soldat noire. L’une des sept espèces autorisées par l’Union européenne pour nourrir les animaux d’élevage. Chez Innovafeed, elle est élevée dans une ferme verticale.

Les larves grandissent pendant huit jours et se nourrissent d’une litière 100 % végétale de coproduits de blé. Elles sont ensuite séchées puis pressées. Tout est utilisé dans la mouche : l’huile, issue du broyage, est riche en acides gras. La poudre est, elle, constituée à 100 % de protéines végétales.

« Développer des filières innovantes et durables »

Ces deux produits peuvent remplacer des protéines animales ou végétales comme l’huile de soja ou la farine de poisson dans l’alimentation animale. « Notre volonté est de développer des filières innovantes et durables », explique Chloé Phan Van Phi, directrice de filière chez Innovafeed. Après la truite nourrie aux insectes, voici donc le poulet à l’huile d’insecte.

Pour que ce projet voie le jour, Innovafeed a travaillé main dans la main avec Nealia, spécialiste de la nutrition animale dans le Boulonnais, pour élaborer une formule spéciale permettant de remplacer 100 % de l’huile de soja par de l’huile d’insecte, soit 1 % de l’alimentation des poulets. « Elle permet d’améliorer la santé intestinale des animaux, tout en ayant les qualités nutritionnelles des autres huiles, un impact carbone inférieur de 80 % à l’huile de soja, et pas d’utilisation de terres arables. »

En mars, un éleveur champenois a accueilli 4 000 petits poussins. Pendant plus de 82 jours, ils ont été nourris et élevés en plein air comme des poulets Label Rouge, à la seule différence que l’huile de soja a été remplacée par l’huile d’insecte.

Poulets, volailles, porcs…

Prochaine étape : transformer l’essai et l’élargir à la filière volaille en France.

Innovafeed travaille également sur la filière porc. « L’huile d’insecte aurait des bénéfices pour la santé des porcelets dans la phase de post-sevrage en réduisant les diarrhées », avance cette spécialiste, qui tourne son regard vers un développement international. Dans quelques mois devrait ouvrir leur nouvelle usine à Nesle, entre Amiens et Saint-Quentin.

Sur le même sujet : On découvrira aussi la vidéo : Nutri’Earth, l’élevage d’insectes qui monte, qui monte

Cet investissement de 50 millions d’euros permettra à Innovafeed de passer à une production industrielle 50 fois supérieure à celle de Gouzeaucourt, ce qui en fera la plus grande usine de production d’insectes du monde.

Claire Duhar

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Un plan de relance à 1,3 milliard d’euros pour les Hauts-de-France
Le conseil régional a voté le 30 juin un plan de relance de 1,3 milliard d'euros pour aider les entreprises des Haut [...]
Lire la suite ...

Qualité de l’air : les résidus de pesticides sous surveillance
De juin 2018 à juillet 2019, la France a surveillé les résidus de pesticidesprésents dans l'air. Dans les Hauts-de [...]
Lire la suite ...

Qui est Julien Denormandie, le nouveau ministre de l’Agriculture ?
À quelques jours près, Didier Guillaume n’aura pas eu le temps de finaliser sa réforme de la gestion des risque [...]
Lire la suite ...

La fédération Norlink portée sur les fonts baptismaux
Fédérer les ports mais aussi tous les acteurs des chaînes logistiques de la région Hauts-de-France pour répondre au [...]
Lire la suite ...

Plus d’une poule pondeuse sur deux élevée en plein air
La filière des œufs a atteint cette année son objectif de 50 % de poules élevées en système alternatif, avec deux [...]
Lire la suite ...

La solidarité paille s’organise dans le Nord et le Pas-de-Calais
Faute de fourrages et de paille, certains éleveurs se demandent comment ils vont passer l’hiver. Les FDSEA et JA [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires