Votre météo par ville

En lice pour les meilleures frites du monde

05-10-2023

Actualité

Le premier championnat du monde de la frite a lieu ce samedi 7 octobre 2023 à Arras. Parmi les candidats dans la catégorie Frite authentique, se trouvent Thomas Caudrelier, professeur au lycée Savary d’Arras, et l’une de ses élèves, Ophélie Caudron. Rencontre.

Ophélie Caudron et Thomas Caudrelier du lycée Savary sont candidats au premier championnat du monde de la frite qui se déroule à Arras. © H. G.

Arras accueille, ce samedi 7 octobre 2023, le premier championnat du monde de la frite. Thomas Caudrelier et Ophélie Caudron, professeur et élève au lycée Savary d’Arras, font partie des huit candidats sélectionnés pour concourir dans la catégorie Frite authentique.

C’est un peu par hasard que Thomas Caudrelier, professeur de biotechnologies au lycée professionnel Savary d’Arras (62), a pris connaissance du championnat mondial de la frite : « Juste avant les grandes vacances, je suis tombé sur une publication qui en parlait sur les réseaux sociaux et je me suis dit pourquoi pas le tenter avec un élève ! »

Le professeur en parle à sa direction qui se montre tout de suite enthousiaste. « On encourage nos élèves à participer à des concours. Notre leitmotiv ici est “Osez, la seule limite, c’est votre imagination”, souligne Vaea Coste, directrice déléguée aux formations professionnelles et technologiques au lycée Savary. Sans en faire des bêtes de concours, nous estimons que c’est un bon exercice. Travailler avec une contrainte de temps, un matériel que l’on ne connaît pas toujours, sous une certaine pression est très formateur. » Et ajouter : « C’est aussi un bon moyen de mettre en avant nos élèves à qui, parfois, certains ont dit : “On ne sait pas ce qu’on va pouvoir faire de toi”. »

Thomas Caudrelier en parle en classe. Ophélie Caudron, 16 ans, inscrite en CAP PSR (production service en restauration), est partante.

Le duo sélectionné dans la catégorie Frite authentique

En septembre, quelques jours avant la rentrée scolaire, le professeur apprend que le duo qu’il a présenté est sélectionné dans la catégorie Frite authentique. « On m’a dit que nous étions le seul établissement à avoir proposé de participer avec un élève, cela a peut-être joué en notre faveur dans les sélections. »

Ce samedi 7 octobre, lui et son élève affronteront donc des professionnels de la restauration tels qu’Aurèle Mestré, de la friterie lilloise éponyme, le Belge Nilufer Bahadir ou encore le chef consultant canadien Vincent Croteau… Mais pas de quoi stresser les deux participants. « Je prends cela comme un plus, l’objectif est de faire de notre mieux. Dans tous les cas ce sera une bonne expérience », sourit Ophélie Caudron. Une philosophie que partage également son professeur.

C’est donc dans la joie et la bonne humeur (et sans pression) que le duo prof-élève peaufine sa recette de frites afin d’être prêt pour le jour J.

Quelques détails encore à peaufiner

Depuis quelques semaines, les essais s’enchaînent entre les murs du lycée. Thomas Caudrelier et Ophélie Caudron travaillent d’arrache-pied pour tenter de proposer la meilleure frite du monde lors du championnat : « Nous savons que nous allons être jugés sur plusieurs critères : la coloration, la texture, le goût… »

Si certains aspects sont d’ores et déjà acquis, d’autres restent encore à travailler. Thomas Caudrelier et Ophélie Caudron cuiront leurs frites (deux fois) dans du gras de bœuf. « À la base, nous avions pensé utiliser du gras de canard, mais finalement nous nous sommes ravisés car ce n’est pas la recette authentique de la région », explique le professeur.

Quant au choix de la variété de pommes de terre, Thomas Caudrelier et son élève devraient aussi se tourner vers une pomme de terre bien connue de nos contrées : la bintje. « C’est celle que toutes les familles cuisinent, elle est terreuse, se conserve longtemps, n’est pas chère… J’en achète chez un producteur basé à Achicourt et elles sont excellentes », commente l’enseignant du lycée Savary.

Pour le taillage, le duo ne sait pas encore s’il partira sur du 8 x 8 mm, 10 x 10 mm ou 13 x 13 mm, mais une chose est déjà actée, il ne se fera pas à la mandoline. « Cela fait des frites trop fines. Nous voulons une frite croustillante à l’extérieur, mais fondante à l’intérieur », insiste-t-il. Le taillage se fera donc à la main, « mais cela ne sera donc pas aussi régulier qu’avec une mandoline ».

Les frites du professeur et de son élève devraient être lavées au moins deux fois avant leur cuisson, « dans un bain chaud pour retirer un maximum d’amidon, puis dans un bain froid ».

Mais certains paramètres vont leur échapper : « Au lycée, nous cuisinons sur du gaz. Lors du concours nous aurons accès à une friteuse professionnelle électrique, je ne sais pas si cela aura une incidence sur la cuisson. Mais, comme je dis toujours à mes élèves, il ne faut pas seulement se fier au temps de cuisson et à une horloge, il faut aussi garder un œil critique sur ce que l’on fait ! »

Des dégustations-tests au lycée

Les premiers testeurs de frites sont les élèves et les professeurs du lycée Savary : « Nous organisons des temps de dégustations au sein de l’établissement afin d’avoir des avis et suggestions sur ce que nous faisons, avance Thomas Caudrelier. Ce qui est agréable, c’est que l’on se sent soutenu par tout l’établissement. »

Ophélie Caudron peut aussi compter sur le soutien de ses proches et les bons conseils de son papa, cuisinier de profession. Et la jeune fille de confier : « Je cuisine beaucoup habituellement, et en ce moment, je n’ai jamais fait autant de frites de ma vie ! », plaisante-t-elle.

En attendant, le duo met toutes les chances de son côté pour affronter ses concurrents. 

Comment se déroulera le championnat du monde de la frite ?

Le championnat du monde de la frite comprend quatre catégories :

– la frite authentique réservée aux professionnels ;

– la frite familiale réservée aux amateurs ;

– la frite créative ouverte aux professionnels et aux amateurs ;

– la sauce frite de l’année.

Si pour la catégorie sauce frite de l’année les huit candidats retenus s’affronteront directement en finale, pour les autres catégories, le championnat se déroulera en deux temps. Sur les huit candidats, seulement quatre atteindront la finale. Les candidats sont convoqués à 7 h, le début des demi-finales débutera à 8 h. Les finales, elles, sont programmées à 13 h et la remise des trophées aura lieu à 19 h.

Hélène Graffeuille

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Concours : Mélodie Lehoucq, jeune championne de dessert
À 18 ans, Mélodie Lehoucq a terminé 5 du championnat de France du dessert catégorie juniors. La championne régional [...]
Lire la suite ...

Plan Bio : Rencontre entre acteurs des territoires
Organisée par la région Hauts-de-France et la Draaf, une rencontre des territoires bio s'est tenue le mardi 21 mai dan [...]
Lire la suite ...

Sélection : Le Boulonnais comme passion
Marie-Laure et Jean-Pierre Longueval élèvent et sélectionnent des moutons du Boulonnais depuis un peu plus d'une déc [...]
Lire la suite ...

Portrait : Julien Tourtelot, le footballeur maraîcher
À 27 ans, Julien Tourtelot porte plusieurs maillots. Celui de footballeur à l'US Vimy en Nationale 3, la sixième divi [...]
Lire la suite ...

Portrait : Gregory Nocqs, agriculteur traileur
Agriculteur installé à Thiant, près de Valenciennes, Gregory Nocqs est un passionné de trail qui court pour le plais [...]
Lire la suite ...

Événement : à Tilloy-lès-Mofflaines, Terres en fête se prépare
Terres en fête débute vendredi prochain mais, depuis plusieurs semaines déjà, organisateurs et entreprises prestatai [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires