Votre météo par ville

Enseignement : L’option végétale de Savy-Berlette

08-06-2023

Actualité

#Tracetonsillon

Après avoir ouvert la première année de CAP agricole métiers de l’agriculture l’an passé, le lycée d’enseignement agricole privé de Savy-Berlette proposera, dès septembre, la seconde année pour obtenir ce certificat.

Le CAPA métiers de l’agriculture (option végétale) forme les futurs
salariés d’exploitations agricoles de grandes cultures ou de polycultures
élevage, conducteurs d’engins. © S. LEITENBERGER

Le lycée d’enseignement agricole privé (Leap) de Savy-Berlette, situé entre Saint-Pol-sur-Ternoise et Arras, dans le Pas-de-Calais, agrandit sa palette de formations.

Après avoir ouvert, l’an passé, une première année de certificat d’aptitude professionnelle agricole (Capa) métiers de l’agriculture (option végétale), c’est en toute logique que l’établissement proposera, dès la rentrée prochaine, la deuxième année de ce certificat.

« Cette formation a pour objectif de préparer les futurs salariés d’exploitations agricoles de grandes cultures ou de polycultures élevage, conducteurs d’engins », explique Grégory Cabot, le chef d’établissement.

Ce certificat est accessible à tous les élèves qui ont suivi une scolarité jusqu’en 3e ou âgé de plus de 16 ans. « Il n’est même pas obligatoire d’avoir obtenu le diplôme national du brevet (brevet des collèges) », précise le directeur du Leap.

En plus des enseignements généraux tels que le français, l’histoire-géographie, la biologie ou encore les mathématiques, « qui permettent de former des citoyens éclairés », les élèves auront accès à des cours plus professionnels comme la maintenance des matériels, équipements, installations et bâtiments ou les techniques et pratiques professionnelles en grandes cultures.

Des cours qui pourront se dérouler, notamment, dans les ateliers dédiés à l’électricité, la transmission hydraulique, les moteurs, les machines et la métallurgie ainsi que sur le plateau de conduite pour la prise en main des matériels dont dispose l’établissement.

L’objectif à l’issue des deux années de formation est que les titulaires du CAP agricole soient autonomes dans la conduite du matériel de l’exploitation agricole, et qu’ils sachent effectuer les opérations d’entretien courant, ainsi que les principales tâches de conduite d’un troupeau bovin.

Douze semaines de stage rémunérés

Sur les deux années nécessaires pour décrocher ce CAP, les candidats auront à effectuer, en plus des cours théoriques, 12 semaines de stage, soit six semaines par an.

« Ces périodes sont réparties en trois afin que les élèves puissent découvrir différentes choses sur les exploitations. »

Si c’est aux jeunes de trouver leur lieu de stage, l’équipe pédagogique sera évidemment présente pour les accompagner : « C’est le début de l’insertion professionnelle qui se met en place, cela fait partie de la formation. Cependant les professeurs leur expliqueront tout au long de l’année comment rédiger leur CV ou encore comment s’exprimer lors d’un entretien… », rassure Grégory Cabot. Des stages qui, grâce à la réforme des lycées professionnels, seront dorénavant rémunérés : « 50 € la semaine pour les premières années, et 75 € pour ceux inscrits en seconde année », précise-t-il.

Cette année, ils étaient 15 en première année. « L’objectif est de rester sur un effectif similaire afin de permettre un bon accompagnement des élèves », indique le chef d’établissement.

Inscription possible jusqu’au 20 juillet

Les inscriptions pour la rentrée 2023 sont possibles jusqu’au 20 juillet. À noter aussi, le lycée agricole de Savy-Berlette dispose d’un internat pour les élèves qui ne viendraient pas des environs.

Et Grégory Cabot de rappeler : « Si le CAP est un bon tremplin pour l’insertion professionnelle, il n’empêche pas la poursuite des études ! Les élèves peuvent ensuite se diriger vers un bac professionnel. » 

Hélène Graffeuille

Lire aussi : Défi : Comment attirer plus de femmes dans les filières agricoles ?

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Numéro 368 : 7 juin 2024

Terres en fête. Dans les pas des champions du Savoir vert
Terres en fête, c'est l'occasion pour le grand public de découvrir un monde parfois trèèèèès inconnu. Des dizaine [...]
Lire la suite ...

Terres en fête : 85 000 visiteurs, 550 exposants et des organisateurs contents
Terres en fête s'est déroulé du vendredi 7 au dimanche 9 juin à Tilloy-lès-Mofflaines. 85 000 visiteurs ont arpen [...]
Lire la suite ...

Flandre : Florian Djebouri a transformé sa passion pour les chiens en métier
Sur Terres en fête, Florian Djebouri faisait des démonstrations de chiens de troupeau. L'occasion de rencontrer ce tou [...]
Lire la suite ...

Élections européennes et dissolution : avec quelles conséquences ?
Quelles conséquences sur le monde agricole vont avoir les élections européennes et la dissolution de l'Assemblée nat [...]
Lire la suite ...

« Il n’y a pas d’ambiguïté, notre objectif est de produire »
Pour Agnès Pannier-Runacher, « si on nie le dérèglement climatique - comme le fait l'extrême-droite - on tue l'agr [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires