Votre météo par ville

Ferme du monde : des élèves de Bavay au chevet des forêts belges

25-01-2024

Actualité

#Tracetonsillon

Il n’est pas nécessaire d’aller au bout du monde pour être dépaysé. En attestent les lycéens en bac pro forêt de Bavay, partis deux semaines en stage en Wallonie. À une bonne heure de chez eux, dans les Ardennes, ils ont découvert d’autres paysages, d’autres outils, d’autres pratiques.

Louis Barucci, Loïc Potdevin, Raphael Huguet, Baptiste Cadart, Mathias Petit, Oscar Courtens, Arthur Offre et Tom Douanne, lycéens en bac pro forêt de Bavay, accompagnés de Noémie Baudry, ont effectué un
voyage complet.

Le lycée professionnel de Bavay (59), rattaché en 2020 à l’Institut de Genech, nourrit un partenariat avec l’Institut technologique horticole (ITH) de Gembloux, dans les Ardennes belges. C’est dans ce cadre, doublé du programme Erasmus + , que huit élèves en bac pro forêt sont partis deux semaines en stage (du 9 au 20 octobre) dans des entreprises wallonnes, de l’autre côté de la frontière. Pas si loin, mais bien assez pour se nourrir des autres.

Les élèves en bac pro forêt sont amenés à exercer dans divers métiers liés au bois : exploitation, gestion forestière, technico-commercial, conduite d’engins, sylviculture, garde forestier… Les débouchés sont variés d’où l’importance de « tester » les différents milieux.

Accompagnés de la référente mobilité internationale, par ailleurs professeur d’anglais, Noémie Baudry, quatre élèves de première forêt – Loïc Potdevin, Baptiste Cadart, Mathias Petit et Tom Douanne – et quatre autres de Terminale forêt – Louis Barruci, Raphael Huguet, Oscar Courtens et Arthur Offre – ont profité de l’échange européen pour réaliser une partie de leur stage annuel en Belgique. Dans leur cursus, ils font sept semaines de stage en seconde, 10 en première et 14 en Terminale afin de conforter leurs acquis scolaires et de confronter leur projet professionnel aux réalités du terrain.

Pelles araignées

« Nous avions reçu des étudiants belges en mars, pendant trois semaines : ils étaient en stage dans la région et logeaient à l’internat du lycée », détaille la professeure. Le programme Erasmus + permettait ainsi de faire le trajet retour. « Nous étions logés dans un gîte à une heure de Bavay. Après une journée d’insertion à l’école, nous avons réalisé des stages dans divers domaines », pose l’un des lycéens. « Stage trouvé par nos partenaires belges, tout comme nous nous étions chargés de trouver ceux des élèves belges quand ils étaient venus », précise Noémie Baudry.

Ce sont les Terminales, des jeunes hommes âgés de 17 à 19 ans, qui partagent cette aventure avec nous, et tant pis pour le contrôle de maths qui se déroule quelques salles plus loin. Arthur et Raphael ont fait leur stage sur une exploitation spécialisée dans les chantiers compliqués. « Une entreprise qui travaille avec des pelles araignées notamment, qui permettent d’intervenir sur des terrains très accidentés et dans des pentes jusqu’à 90 ° », raconte Arthur, de son débit mitraillette. Un engin qu’ils ont eu le plaisir de pouvoir manipuler, peu courant dans nos plats pays.

Les lycéens de Bavay ont passé une journée avec les étudiants belges en immersion en forêt.

Louis a, lui, fait son stage dans une entreprise d’exploitation forestière et d’intervention dans les parcs naturels. « Dans un parc naturel, nous avons dû couper des arbres pour permettre le passage du soleil et favoriser les petits animaux. Dans une forêt publique, nous avons éclairci un peuplement de chênes rouges d’Amérique », liste le jeune homme qui a innové en manipulant pince à grumes ou combiné permettant de transformer le bois, et qui a beaucoup apprécié la confiance accordée immédiatement par son maître de stage belge dans cette petite entreprise familiale pour « une relation similaire » à celle qu’il entretient avec Arnaud Dubois (!), son maître de stage en France. Pour Oscar enfin, l’expérience a consisté à suivre l’activité dans une entreprise de sylviculture, « de la plantation d’arbres au dégagement en passant par la protection contre le gibier ».

Rythme studieux et rugby

Des expériences professionnelles et le rythme qui va avec, les lycéens commençant à des horaires différents mais devant tous grimper en même temps à bord du minibus qui faisait la tournée des entreprises. Sur les techniques, des similitudes mais des outils différents parfois, comme la pelle grue araignée peu courante sous nos latitudes, et un ordre des étapes divers parfois.

Quelques nuances aussi : ici on utilisera la tête de l’arbre pour le bois de chauffage quand là on la valorisera plutôt en broyage. Pour Raphael, son stage a permis « une découverte des interventions davantage manuelles », et a même réorienté son choix de stage en France vers ces pratiques. Pour Oscar au contraire, l’expérience si intéressante fut-elle, lui a confirmé son choix de travailler dans l’exploitation plutôt qu’à l’amont. En écoutant les jeunes hommes relater leur voyage studieux, « petit-déjeuner, minibus, journée de travail, douche, repas et préparation du pique-nique pour le lendemain et des affaires… », on en oublierait presque les temps de loisirs.

Et le week-end a été bien mis à profit à cet effet : visite du circuit automobile de Spa-Francorchamps (lire leur carte postale ci-dessous) après qu’Oscar, le monsieur automobile du groupe, en a découvert la proximité lors d’un chantier en forêt au son des tours de pistes, avant un petit restaurant bien mérité. Le lendemain, accrobranche (ils n’en ont décidément jamais assez des arbres) avant un fast-food, un laser game puis une soirée coupe du monde de rugby avec un match de la France ce soir-là, « agrémenté de quelques spécialités locales », précise Noémie Baudry qui promet que la découverte s’est faite « avec modération ».

Et pour le partage, les deux vendredis ont été passés avec les étudiants belges : le premier dédié à une immersion en forêt, « des bois appartenant à une fille de la famille royale belge », explique l’un des lycéens (cf. photo 3) et le deuxième dans un comptoir à graines forestier : des élagueurs grimpaient pour récolter cônes et autres fruits des arbres sélectionnés en vue de reproduction.

Un voyage dans le sens noble du terme, où chacun a vécu et appris. Y compris dans les moments les plus anodins comme l’explique Louis : « Nous avions parfois pas mal de route vers les chantiers et mon maître de stage en profitait pour me raconter l’histoire des villes et du pays. Une découverte au-delà du professionnel. » Tout l’intérêt de ces voyages, à consommer, eux, sans modération. 

Justine Demade Pellorce

Lire aussi : Erasmus : Une aventure enrichissante à tous les niveaux

APPEL : Vous aussi, partagez votre voyage avec nos lecteurs dans notre rubrique mensuelle. Enseignants, étudiants agricoles, contactez-nous : redaction@terresetterritoires.com

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Terres en fête : on a testé… être membre d’un jury de produits laitiers
Un concours de produits laitiers fermiers est organisé à chaque édition de Terres en fête. Cette année, la rédacti [...]
Lire la suite ...

Le potager exemplaire du lycée Louis-Pasteur de Lille
Depuis plusieurs années, les adhérents du club Nature et culture du lycée Louis-Pasteur de Lille travaillent et entre [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires