Votre météo par ville

Publireportage : la chips au chaudron made in Hauts-de-France

13-01-2022

Actualité

Consommation

Fondée en 2018 par Julie et Stéphane Gérard, l’entreprise So Chips, installée dans l’Oise à Longueil-Sainte-Marie, produit des chips artisanales cuites au chaudron. Et 100 % locales, s’il vous plaît !

Stéphane et Julie Gérard, ont fondé l’entreprise So Chips en 2018 avec la volonté de proposer des chips premium issues de l’agriculture locale. ©LDG

Des gammes de chips artisanales cuites au chaudron et 100 % locales, fabriquées dans une ancienne sucrerie au cœur de la Picardie : c’est le cœur d’activité de So Chips. Basée à Longueil-Sainte-Marie (60), l’entreprise a été fondée en 2018 par Julie et Stéphane Gérard. « Nous avons une fibre agricole très forte, c’est notre fil rouge », explique Stéphane Gérard, fils d’un ancien producteur pour Vico.

Le Tyrrells français

« Nous avions l’envie de créer un projet d’industrie agroalimentaire, situe Julie Gérard, qui s’est lancée dans l’aventure avec son époux après une première carrière dans la gestion. L’idée nous est venue à l’époque où la marque de chips anglaises Tyrrells, d’ailleurs créée par un producteur de pommes de terre, est arrivée en France. En la goûtant, nous nous sommes dit : enfin, du nouveau ! »

« Cette chips, plus blanche, tranchée épaisse et cuite au chaudron avec la peau, était complètement différente des chips industrielles que nous connaissions jusqu’alors », opine son mari.

Nouvelle star de l’apéritif

Le couple se met alors à réfléchir à une chips similaire – épaisse, premium et au packaging coloré -, mais 100 % française. « Un produit qualitatif, pour remettre la chips au centre de l’apéritif », complète Julie Gérard. La marque s’approvisionne auprès de producteurs locaux, et d’un groupement de producteurs bio. Du bon sens, dans un pays et une région grands producteurs du tubercule. Ils s’installent à Longueil-Sainte-Marie, dans une ancienne sucrerie.

Leurs premières chips sortent des lignes de production en mars 2018. La gamme compte cinq références aux saveurs naturelles, qualitatives, et parfois uniques en leur genre : nature, cinq baies, herbes de Provence, oignons caramélisés et parmesan.

Depuis, quatre autres parfums se sont rajoutés à la liste et une chips bio est sortie du chaudron pour rejoindre la gamme en septembre 2020. Les paquets sont distribués en épiceries fines, boucheries-charcuteries, fermes, magasins de terroir…

Maroilles mon amour

En 2019, ils créent une gamme plus « mass market » : la Fine Picarde, destinée à la grande distribution. Estampillée Saveurs en’Or depuis 2020 (lire ci-dessous), celle-ci leur permet d’entrer dans les rayons des grandes enseignes. Sel de mer, fines herbes, oignons rissolés… Déclinée en quatre saveurs, elle compte une recette phare : la Fine Picarde au Maroilles AOP. Véritable déclaration d’amour à la région, la référence était selon ses concepteurs « tout simplement inévitable ! »

« Après tout, nous sommes à la frontière avec le Nord… », sourit Julie Gérard.

Dès mars prochain, une seconde ligne de production, en cours de construction, donnera à So Chips une capacité de production de 450 kg chips par heure.

« Il nous manquait une identité locale, Saveurs en’Or nous l’a apportée »

Ce n’est pas tout de fabriquer des produits locaux, encore faut-il le faire savoir. C’est le défi rencontré par l’entreprise So Chips, qui a franchi cet écueil grâce à Saveurs en’Or.

« Quand on a commencé à distribuer, nous avons rencontré un bon accueil, se souvient Stéphane Gérard. Mais il nous manquait une identité locale forte. Beaucoup de marques communiquaient alors sur leur côté circuit court et les régions qu’on connaissait étaient sur le point de disparaître… » Pour s’atteler au marché de la grande distribution en mettant toutes les chances de leurs côté, ils lancent en 2019 leur marque la Fine Picarde – « une sorte de pied de nez à la disparition de la Picardie ! »  – et la font estampiller Saveurs en’Or au printemps 2020. « C’est comme cela que nous avons pu nous ouvrir à la grande distribution, qui est toujours friande de local, et asseoir notre marque. Saveurs en’Or nous a fait gagner en crédibilité. »

Lucie De Gusseme

Lire aussi : Publireportage : des brioches pleines de gourmandise

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Organisation : Être actif dans le changement
Organiser son travail, ça s'apprend mais cela demande de changer ses habitudes et de se remettre en question. À condit [...]
Lire la suite ...

Dephy : Quel avenir pour la réduction des phytos ?
Dans le cadre du dispositif Dephy Hauts-de-France, partie intégrante du plan Ecophyto II du gouvernement se tenait, mar [...]
Lire la suite ...

Méthanisation : Simple comme un jeu de piste
Élèves au lycée agricole de Tilloy-lès-Mofflaines, les cinq membres de l'équipe « Clémentine » ont remporté l [...]
Lire la suite ...

Publireportage : la chips au chaudron made in Hauts-de-France
Fondée en 2018 par Julie et Stéphane Gérard, l'entreprise So Chips, installée dans l'Oise à Longueil-Sainte-Marie, [...]
Lire la suite ...

L’ostéopathie met la patte sur les bovins 
Élodie Landure est vétérinaire équin à Frencq (62). Récemment diplômée d'ostéopathie, elle prodigue des soins d [...]
Lire la suite ...

Sapins : Une seconde vie après Noël 
Chaque année, Gaëtan Doisy, agriculteur aux Rues-des-Vignes (59), propose aux particuliers de replanter leurs sapins d [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires