Votre météo par ville

Pommes de terre : les achats toujours en hausse

14-05-2020

Brèves

Consommation

Les achats de pommes de terre par les Français ont continué à progresser en avril 2020. Ils sont en hausse de 30 % en volume par rapport à avril 2019. « La période de confinement s’est traduite par un fort engouement des ménages pour la pomme de terre fraîche », constate l’interprofession de la pomme de terre (CNIPT).

Cette hausse de la demande ne s’est pas traduite par une tension sur les prix. Le prix moyen des pommes de terre achetées (1,17 €/kg en grande distribution) est en retrait de 2,5 % par rapport à l’année précédente.

Tous circuits de distribution confondus

Tous les magasins traditionnels ont enregistré une croissance exceptionnelle, avec une évolution notable dans les commerces de proximité et le drive.

Ainsi, les achats dans la grande distribution ont progressé de 35 % sur an. Avec d’importants écarts selon les différents formats au sein de la GMS : + 68 % pour les magasins de proximité ; + 50 % pour les supermarchés ; + 158 % pour le commerce en ligne (avec la livraison à domicile ou le drive) ; et seulement + 16 % pour les hypers.

Les circuits spécialisés (primeurs, marchés) doivent se contenter d’un modeste + 8,4 %, conséquence de la fermeture de nombreux marchés (- 41 % sur ce segment). En cumul depuis le début de la campagne (août 2019), les quantités de pommes de terre achetées par les ménages sont en hausse de 4,4 %.

Évolution des comportements des ménages

Pour cette période de déconfinement progressif qui vient de commencer, « les acteurs du marché sont dans l’expectative quant à l’évolution des comportements des ménages. Une partie des Français ayant subi une perte de revenus, ils se verraient donc obligés de faire des arbitrages dans leurs achats alimentaires », estime le CNIPT.

Par ailleurs, beaucoup d’acheteurs sont dans une démarche d’achats plus responsables (local, origine France, qualité, …). « Dans ce contexte, les primeurs françaises, dont les volumes vont atteindre des niveaux significatifs à partir de la mi-mai, pourraient tirer leur épingle du jeu », conclut le CNIPT.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Les dons alimentaires des entreprises de l’alimentation en hausse de 32 %
En 2020, les entreprises de l’alimentation ont fait preuve d’une générosité record auprès des banques al [...]
Lire la suite ...

L’exploitation du lycée agricole de Sains-du-Nord teste le fourrage ligneux
À la ferme du Défriché, à Sains-du-Nord (59), la pratique de l’affouragement par les arbres est venue un peu p [...]
Lire la suite ...

Une semaine pour découvrir les métiers qui recrutent
La Semaine de l'orientation est organisée du vendredi 25 au mardi 29 janvier, avec en point d'orgue le salon Proch'Or [...]
Lire la suite ...

Un nouveau site internet pour recenser les initiatives agroécologiques
Depuis le 18 janvier 2021, le site giee.fr est devenu collectifs-agroecologie.fr. Il permettra «de trouver facilement l [...]
Lire la suite ...

Phytos : les ventes de substances actives ont chuté d’un quart en 2019
Les quantités de substances actives phytosanitaires vendues en 2019 ont baissé d’un quart, a indiqué le 20 janvier [...]
Lire la suite ...

La médiation version rurale pour résoudre ou prévenir les conflits
Faire appel à un médiateur pour résoudre ou même prévenir un conflit n'est pas forcémentun réflexe. Pourtant, dan [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires