Votre météo par ville

Pommes de terre : les achats toujours en hausse

14-05-2020

Brèves

Consommation

Les achats de pommes de terre par les Français ont continué à progresser en avril 2020. Ils sont en hausse de 30 % en volume par rapport à avril 2019. « La période de confinement s’est traduite par un fort engouement des ménages pour la pomme de terre fraîche », constate l’interprofession de la pomme de terre (CNIPT).

Cette hausse de la demande ne s’est pas traduite par une tension sur les prix. Le prix moyen des pommes de terre achetées (1,17 €/kg en grande distribution) est en retrait de 2,5 % par rapport à l’année précédente.

Tous circuits de distribution confondus

Tous les magasins traditionnels ont enregistré une croissance exceptionnelle, avec une évolution notable dans les commerces de proximité et le drive.

Ainsi, les achats dans la grande distribution ont progressé de 35 % sur an. Avec d’importants écarts selon les différents formats au sein de la GMS : + 68 % pour les magasins de proximité ; + 50 % pour les supermarchés ; + 158 % pour le commerce en ligne (avec la livraison à domicile ou le drive) ; et seulement + 16 % pour les hypers.

Les circuits spécialisés (primeurs, marchés) doivent se contenter d’un modeste + 8,4 %, conséquence de la fermeture de nombreux marchés (- 41 % sur ce segment). En cumul depuis le début de la campagne (août 2019), les quantités de pommes de terre achetées par les ménages sont en hausse de 4,4 %.

Évolution des comportements des ménages

Pour cette période de déconfinement progressif qui vient de commencer, « les acteurs du marché sont dans l’expectative quant à l’évolution des comportements des ménages. Une partie des Français ayant subi une perte de revenus, ils se verraient donc obligés de faire des arbitrages dans leurs achats alimentaires », estime le CNIPT.

Par ailleurs, beaucoup d’acheteurs sont dans une démarche d’achats plus responsables (local, origine France, qualité, …). « Dans ce contexte, les primeurs françaises, dont les volumes vont atteindre des niveaux significatifs à partir de la mi-mai, pourraient tirer leur épingle du jeu », conclut le CNIPT.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Diaporama : des ananas transitent de l’Equateur à Dunkerque
Le 3 août 2020 au matin, 400 tonnes d’ananas ont débarqués à Dunkerque avant d’être acheminés vers les [...]
Lire la suite ...

Bonduelle sauve la mise malgré la crise
Le groupe Bonduelle affiche une progression de son chiffre d’affaires 2019-2020 de 2,8 % à 2,85 millions d’ [...]
Lire la suite ...

124 communes reconnues en état de calamité pour excès d’eau : la liste
Les exploitations du Boulonnais et du Calaisis, dont les parcelles ont reçu des trombes d'eau à l'automne, peuvent pr [...]
Lire la suite ...

Exploitants et salariés : votre avis compte
La FRSEA Hauts-de-France, en partenariat avec les FDSEA 59 et 62, lance une vaste enquête sur les conditions de travail [...]
Lire la suite ...

Juillet 2020 « au premier rang des mois de juillet les plus secs »
« Juillet 2020 sera probablement au premier rang des mois de juillet les plus secs ». C’est ce que prévoit M [...]
Lire la suite ...

Importations : des ananas de l’Equateur à Dunkerque en ligne directe
Après plusieurs mois d'échanges entre la société internationale d'importation (Siim), Dunkerque-Port et l'armement [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires