Votre météo par ville

800 000 tonnes de porc redirigées vers le marché européen

17-09-2020

Brèves

Élevage

Après la découverte d’un cas de peste porcine africaine en Allemagne, près de 800 000 tonnes de viande de porc se retrouvent sur le marché européen, faute de pouvoir l’exporter.

Le marché européen de la viande risque d’être perturbé. ©Pixabay

Près de 800 000 tonnes de viande et d’abats de porcs allemands, auparavant exportés, pourraient être redirigées vers le marché européen, a estimé l’Ifip (institut du porc) lors d’un webinaire organisé le 16 septembre dans le cadre du Space.

Ces volumes correspondent aux exportation allemandes en 2019 vers la Chine (603 000 tonnes), la Corée du Sud (106 000 tonnes) et le Japon (39 000 tonnes), trois pays qui ont interdit les importations en provenance d’Allemagne deux jours après la confirmation d’un cas de peste porcine africaine.

De la viande sur les bras

«On va observer des volumes supplémentaires de l’ordre de 3% de la production européenne dans les semaines, voire les mois à venir», évalue Elisa Husson, ingénieure d’études à l’Ifip. L’effet de ces volumes sur les prix dépendra «de la faculté des autres pays européens à récupérer des marchés en Chine», mais aussi de la valorisation des abats en Allemagne.

En 2019, la Chine, la Corée du Sud et le Japon ont absorbé 42% des abats exportés par l’Allemagne. «Il va être très dur, voire impossible de trouver des acheteurs» pour ces produits, craint Matthias Kohlmüller, de l’agence allemande AMI. D’après lui, il est probable que les entreprises n’aient d’autre choix que de les écouler à prix nul, voire de payer pour s’en débarrasser.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Numéro 281: 23 septembre 2022

César Losfeld au service de la raclette
Reprise en 2018 par l'entreprise d'affinage roubaisienne César Losfeld, la Fromagerie des régions, à Maroilles, produ [...]
Lire la suite ...

Bio. Elle joue la débrouille pour assurer son avenir
Agnès Kindt est frappée de plein fouet par la crise qui touche l'agriculture biologique. La maraîchère à Houplines [...]
Lire la suite ...

Euralimentaire. Dans l’antre du marché de gros
Deuxième au national derrière Rungis, le marché de gros Euralimentaire de Lomme ouvre ses grilles aux professionnels [...]
Lire la suite ...

Une nouvelle distillerie au Quesnoy
Partageant le même toit que la brasserie traditionnelle de l'Avesnois, la distillerie artisanale CQFD s'apprête à ouv [...]
Lire la suite ...

De l’usine automobile aux champs de patates
Après avoir été ingénieure automobile, Cécile Fléchel-Lebrun a finalement eu envie de reprendre les rênes de l'ex [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires