Votre météo par ville

L’exposition des animaux d’élevage aux antibiotiques au plus bas depuis 20 ans (infographie)

19-11-2020

Actualité

Élevage

Dans un rapport publié le 18 novembre 2020, l’Anses dévoile ses résultats sur le suivi des ventes d’antibiotiques vétérinaires. Ainsi que sur l’antibiorésistance dans les élevages.

L’exposition des animaux d’élevage à la colistine (antibiotique) a diminué de 64,2 % en 2019 par rapport à la moyenne 2014-2015, indique l’Anses dans son rapport annuel Résapath, publié le 18 novembre 2020.

L’objectif fixé en 2017 par le plan EcoAntibio 2 sur cette molécule (-50% en cinq ans) « a été atteint pour les filières porcine, avicole et bovine », indique l’agence. Il s’agissait du seul objectif chiffré de diminution inscrit dans ce plan.

Utilisée en médecine humaine comme dernier recours, la colistine fait l’objet d’une attention particulière, car « des mécanismes de résistance transférables ont été décrits » pour cette molécule.

Lire aussi : Le désamour pour les antibiotiques

La baisse de l’antibiorésistance continue

Plus largement, la « baisse de l’antibiorésistance (…) continue » en 2019 pour l’ensemble des antibiotiques et des espèces animales, observe le réseau Résapath. « Le niveau d’exposition [aux antibiotiques] est le plus bas depuis le début du suivi en 1999 », indique un autre rapport sur les ventes d’antibiotiques vétérinaires (Anses et ANMV).

Après les fortes baisses observées avec le premier plan EcoAntibio, le recul de l’antibiorésistance atteint un plateau. « Il ne faut pas s’attendre à des baisses aussi spectaculaires avec EcoAntibio 2», prévient Jean-Yves Madec, directeur scientifique Antibiorésistance à l’Anses.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Numéro 281: 23 septembre 2022

César Losfeld au service de la raclette
Reprise en 2018 par l'entreprise d'affinage roubaisienne César Losfeld, la Fromagerie des régions, à Maroilles, produ [...]
Lire la suite ...

Bio. Elle joue la débrouille pour assurer son avenir
Agnès Kindt est frappée de plein fouet par la crise qui touche l'agriculture biologique. La maraîchère à Houplines [...]
Lire la suite ...

Euralimentaire. Dans l’antre du marché de gros
Deuxième au national derrière Rungis, le marché de gros Euralimentaire de Lomme ouvre ses grilles aux professionnels [...]
Lire la suite ...

Une nouvelle distillerie au Quesnoy
Partageant le même toit que la brasserie traditionnelle de l'Avesnois, la distillerie artisanale CQFD s'apprête à ouv [...]
Lire la suite ...

De l’usine automobile aux champs de patates
Après avoir été ingénieure automobile, Cécile Fléchel-Lebrun a finalement eu envie de reprendre les rênes de l'ex [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires