Votre météo par ville

Local : Une box avec les produits du coin

23-06-2022

Actualité

Consommation

Pauline Devie, 26 ans, née à Loos-en-Gohelle, a créé sa Box du coin il y a un an. Objectif : mettre en avant les réalisations et produits des Hauts de France, sa région. Une règle dans sa sélection : s’approcher le plus possible du 100 % local .

Pauline Devie a lancé sa box il y a un an. © EP

C’est à Lille, au café Takk, que nous retrouvons Pauline Devie. À 26 ans, cette enfant du pays – née à Loos-en-Gohelle (62) – est désormais sa propre patronne, et ce depuis un an. En juillet 2021, elle lance La Box du coin. Sur le principe des box à thèmes, son but à elle est de mettre en avant les produits de sa région, les Hauts-de-France.

Besoin d’indépendance

Pauline Devie a suivi après le baccalauréat des études de commerce, mais « ça ne (lui) plaisait pas beaucoup, il n’y avait pas assez de créativité. » Elle se spécialise alors dans le merchandising, comprenez l’ensemble des techniques de mise en avant des produits pour inciter le consommateur à acheter. « C’était déjà plus ce qui me correspondait, mais j’étais salariée et j’avais besoin de plus d’indépendance. »

La box idéale

C’est lors d’une discussion avec une amie que l’illumination va avoir lieu : « Mon amie était abonnée à des box beauté et m’expliquait qu’elle n’arrivait pas à utiliser tous les produits qu’elle recevait car c’était souvent le même type d’une box à l’autre. On a alors rêvé de notre box idéale, et c’est là que l’idée de créer ma box est apparue. »

En effet, Pauline Devie se dit que mettre un produit alimentaire, un produit de beauté, un produit lifestyle et un produit zéro déchet dans une seule box peut permettre une plus grande diversité et donc un moindre risque de « produits qui restent au placard. » Le concept est lancé. « Au moment de chercher les produits en eux-mêmes, j’ai remarqué qu’il y avait beaucoup d’entreprises sur le territoire des Hauts-de-France qui proposaient des choses locales. Notre région est sous-estimée et j’ai voulu mettre en avant ces productions », explique Pauline Devie. Un choix du local qui lui permet d’être en adéquation avec ses valeurs morales et écologiques : La Box du coin est née.

Une sélection en deux temps

Pour ce qui est de la sélection à proprement parler, Pauline Devie le reconnaît elle-même : « Parfois, les produits sélectionnés ne sont pas complètement locaux. Par exemple, je travaille souvent avec une femme qui fait des mélanges de thés et le thé ça ne pousse pas dans les Hauts-de-France ! Je privilégie le 100 % local mais certaines fois ce n’est juste pas possible. »

Aussi, le choix s’opère en deux temps : l’entreprise doit se trouver et embaucher sur le territoire et ensuite, « si la matière première ne vient pas des Hauts-de-France, ça doit être justifié. » Ainsi, c’est surtout avec les produits alimentaires que la jeune femme arrive à proposer du 100 % Hauts-de-France avec par exemple « les produits de l’entreprise Monsieur Biltong, basé à Lomme, qui se fournit chez les producteurs locaux (sauf pour certaines épices) ou les sablés de Sophie Farrugia à Wimereux, qui utilise des œufs, du beurre, de la farine, etc. d’ici. »

Parfois, Pauline Devie découvre aussi des pépites insoupçonnées sur le territoire : « Je travaille avec l’entreprise Bonnet d’âne, à Beaurepaire-sur-Sambre (59), qui produit du lait d’ânesse et en fait des savons, des crèmes pour les mains, du gel douche… » Comme quoi, il n’y a pas que du côté de l’alimentaire que les producteurs des Hauts-de-France ont du talent ! Au total, Pauline Devie a recensé près de 200 partenaires sur le territoire, « mais il y en a sûrement plus que je ne connais pas ! »

Comment être dans la box ?

La jeune femme le répète, « si des producteurs souhaitent voir leur produit dans la box, qu’ils n’hésitent pas à me contacter ! » Pour la suite, Pauline Devie tient à « rencontrer ou au moins discuter avec les personnes, pour établir un lien de confiance et m’assurer que le produit remplisse les conditions. Ensuite, le deal est que l’entreprise me propose un prix intéressant auquel j’achète le produit en échange de quoi, je leur fais tout un plan de communication. » Dans ce dernier : mise en avant du produit sur les réseaux sociaux et la possibilité de réaliser une vidéo de présentation. « L’idée est que le consommateur voit la personne derrière le produit », indique-t-elle.

Une box par saison

Sur son site, on trouve actuellement une box pour cet été mais il reste aussi quelques box Fête des pères… © EP

Dans l’optique de ne pas surcharger le consommateur de produits pour que finalement il ne s’en serve pas, Pauline Devie a choisi de ne pas créer une box par mois et de ne pas utiliser un service d’abonnement. À la place, elle a décidé de réaliser « une box par saison, auxquelles viennent s’ajouter cinq box pour quelques fêtes : la fête des mères, fête des pères, fête des grands-mères, la Saint-Valentin et une pour les professeurs des écoles. Le but est d’en faire une véritable idée cadeau. »

Actuellement, sur le site, la box « Sur les dunes », pour la saison estivale vient d’être lancée. On trouve encore celle pour la fête des pères ou pour les professeurs mais « elles sont en édition limitée. Une fois le stock écoulé, c’est fini. » Pauline Devie propose aussi aux professionnels des box sur mesure pour « changer des paniers garnis ! »

Infos pratiques

Si vous souhaitez que vos produits fassent partie de la prochaine Box du coin, vous pouvez contacter Pauline Devie à l’adresse contact@laboxducoin.fr ou via ses réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook et Instagram).

Pour acheter une box, le tarif oscille entre 30 et 40 € en fonction de la sélection. Il existe également deux formules : une « 2 saisons » à 59,98 € et une « 4 saisons » à 119,96 € (soit 29,99/box + 10 % sur les box à l’unité). Vous pouvez vous procurer la box uniquement sur le site https://www.laboxducoin.fr/

Pour les professionnels, rendez-vous sur la page https://www.laboxducoin.fr/professionnels. Pauline Devie propose un prix ajustable en fonction de ce que vous souhaitez.

Eglantine Puel

Lire aussi : Aider les agriculteurs à développer leurs savons locaux

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Le salon Naturabio est de retour
La 21ème édition du salon Naturabio a lieu ce vendredi 25 novembre jusqu’au dimanche 27 novembre à Lille Grand [...]
Lire la suite ...

Expérimentation : Un tracteur roulant au gaz testé à Cucq
Les tracteurs fonctionnant au gaz naturel pour véhicule, conçus par le constructeur New Holland, sont en phase de test [...]
Lire la suite ...

Machinisme : Une nouvelle station GNV à Saint-Laurent-Blangy
Agriopale s’apprête à lancer une nouvelle station de BioGNV à Saint-Laurent-Blangy, près d’Arras. Cette [...]
Lire la suite ...

Foncier : La Safer présente son nouveau programme
La Safer Hauts-de-France a présenté les grandes orientations de son nouveau programme pluriannuel d'activités. Le pre [...]
Lire la suite ...

Safer : Une activité qui s’est développée et diversifiée
En marge de la présentation du nouveau PPAS, la Safer a fait le bilan du précédent PPAS et présenté ses résultats [...]
Lire la suite ...

Pommes de terre : Une récolte en demi-teinte et un stockage compliqué
Après un été laissant craindre un arrachage difficile, les pluies du début d'automne ont fait du bien pour la récol [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires