Votre météo par ville

Audomarois : lancement des Trophées de la réserve de biosphère du marais

07-05-2021

Actualité

Hors-champ

Recenser et de promouvoir des projets contribuant à l’amélioration des relations homme-nature. C’est l’objectif des Trophées de la réserve de la biosphère du marais audomarois auxquels habitants, associations, scolaires ou entreprises peuvent participer.

Terres et territoires marais audomarois © AS. Flament
© AS. Flament

Les Trophées 2021 de la réserve de biosphère du marais audomarois sont lancés jusqu’au 1er juillet. Ce challenge est proposé par le parc naturel régional des caps et marais d’Opale et la communauté d’agglomération du pays de Saint-Omer, cogestionnaires de la réserve biosphère du marais audomarois.

Depuis 2015, les Trophées récompensent chaque année des projets contribuant à « l’amélioration des relations homme-nature et une meilleure conciliation entre un environnement sain et une économie locale forte et durable ».

Quels types de projets ?

Les projets présentés doivent constituer des actions concrètes et participatives mettant l’accent sur au moins l’un des cinq enjeux prioritaires pour le territoire :

– maintenir la diversité et la qualité des milieux naturels et des paysages ;

– développer l’écocitoyenneté ;

– maintenir et valoriser les patrimoines culturels et les savoir-faire de la réserve de biosphère ;

– sensibiliser les habitants et les touristes aux différents patrimoines de la réserve de biosphère ; vivre et travailler dans la réserve de biosphère (qualité de vie, emploi, circuits courts, services publics).

En 2020, cinq candidatures ont retenu l’attention du jury
– La fresque murale sur la faune et la flore du marais audomarois portée par l’école primaire Condorcet-Verlaine de Saint –Omer.
– Le jardin de la biodiversité d’Aurélie Delaval et Simon Guegaden à Clairmarais.
– « Plastic Origins » de l’association Découverte pêche et protection des milieux (DPPM).
– « Self civiqu’eillette » de la mairie de Saint-Martin-lez-Tatinghem.
– « Audoma’Bonne Action, le jeu », porté par l’association Audoma’bonne action.

Qui peut participer ?

Particuliers, entreprises, établissements scolaires, collectivités, associations actives sur le territoire de la réserve de biosphère peuvent déclarer leur candidature avant le 1er juillet 2021 en téléchargeant le dossier d’inscription et le règlement disponibles sur le site internet du PNR.

Un jury, composé d’élus et de techniciens se réunira début juillet et désignera les lauréats à partir d’une grille de sélection ; seront notamment pris en compte les impacts du projet en matière de développement durable ainsi que ses retombées sociétales.

Chaque année, trois à cinq projets sont récompensés. Les lauréats bénéficient d’un coup de pouce financier de 1 000 euros pour démarrer ou poursuivre leur projet.

Virginie Charpenet

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Les grains 2021 passés au peigne fin
Terminée il y a seulement deux semaines, la moisson 2021 restera dans les annales mais pour de mauvaises raisons. Peu d [...]
Lire la suite ...

Un besoin «urgent» de hausse du prix du lait, selon la FNPL
«Des hausses de prix significatives sur les produits laitiers sont urgentes !», clame la FNPL (producteurs laitiers, F [...]
Lire la suite ...

Influenza aviaire: vigilance dans le Nord de la France
Mis à jour le 17 septembre 2021 Après le Nord et l’Aisne, c’est au tour du Pas-de-Calais de prendre des me [...]
Lire la suite ...

Alimentation animale :  » L’augmentation doit se répercuter en cascade jusqu’au prix au consommateur »
Gaël Peslerbe, président de Nutiarche, association qui regroupe les fabricants d'aliments du bétail au Nord de Paris, [...]
Lire la suite ...

La chasse et ses actions environnementales
Dimanche 19 septembre, c’est l’ouverture générale de la chasse. L’occasion de mettre en lumièr [...]
Lire la suite ...

Meunerie : « Une qualité des blés régionaux correcte, mais disparate »
Meunier et PDG des Moulins du Nord, situés à Aire-sur-la-Lys (62) et Leforest (59), Olivier Dubois subit de plein foue [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires