Votre météo par ville

Bientôt une marque unique transfrontalière pour valoriser la bleue du Nord ?

05-06-2020

Actualité

Terre à terre

Vous aimez le fromage et autres dérivés de la vache bleue du Nord ? Un collectif d’éleveurs bovins engagés s’adresse directement aux consommateurs. Ils veulent créer une marque transfrontalière pour mieux valoriser leurs produits en circuit-court.

Terres et Territoires - vache Bleue du Nord
La bleue a un rôle important dans le maintien et l’embellissement du paysage rural de l’Avesnois, du Hainaut français et de Wallonie. © projet_BlueSter_InterregV

En France, on l’appelle la « bleue du Nord » ; en Belgique, « bleue de Wallonie ». Égérie du Sia 2019, le salon international de l’agriculture, cette race de vache locale, franco-wallonne, était menacée de disparition jusqu’à il y a encore peu. Aujourd’hui, un collectif d’éleveurs bovins, engagés dans le projet européen Bluester, souhaitent contribuer à sa valorisation.

« Nous voulons vraiment une marque franco-belge autour de la race qui réunira les produits laitiers, les viandes et les activités agrotouristiques », explique Mélanie Rivet, chargée de projet au sein de l’ENRx-CRRG (espaces naturels régionaux) des Hauts-de-France, l’un des partenaires du collectif Bluester.

Consom’acteur

La particularité de cette démarche est de la bâtir en « coconstruction ». Les partenaires du projet développent des groupes de réflexion multi-acteurs, de l’éleveur au « consom’acteur », en passant par les transformateurs (fromager, glacier, boucher…) et les distributeurs (PME, coopérative).

Pour élargir leur démarche, un questionnaire vient d’être mis en ligne sur le site de l’Idele, l’Institut de l’élevage. Objectif : « monter une filière en circuitcourt afin de proposer des produits (…) de qualité différenciée ».

Les consommateurs sont invités à donner leur avis. Cela aidera ainsi à mieux décrypter leurs habitudes alimentaires et leurs connaissances sur l’élevage bovin. Mais aussi à voter pour leur logo préféré parmi trois propositions.

Terres et territoires - fromage Pavé bleu
Le Pavé bleu, issu du lait de bleue, est un fromage au lait cru, affiné pendant six semaines. © Projet_BlueSter_InterregV

Circuit-court

Lancé en octobre 2018, jusqu’en septembre 2022, dans le cadre d’Interreg V, le projet européen Bluester permet de développer de nouveaux produits du terroir spécifiques à la bleue, que ce soit à partir de son lait (yaourt, fromages, beurre, glace…) ou de sa viande.

Les actions qui en découlent visent aussi à créer des filières de commercialisation, notamment en circuit-court, pour valoriser la nouvelle gamme de produits.

Terres et Territoires - Imminence bleue du nord_SIA
La vache Imminence et son éleveur Gilles Druet, en train d’arriver au Salon international de l’agriculture en 2019. ©SIA

D’où l’émergence du questionnaire qui permettra aussi de travailler sur l’ancrage de la bleue à son terroir, via l’éco-pâturage et le tourisme rural entre autres. Alors, « consom’acteurs », n’hésitez pas à contribuer à la sauvegarde de la bleue du Nord ! Répondre aux questions ne prendra que « quelques minutes de votre temps », promet l’Idele.

Lauren Muyumba

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Lait : forte baisse des investissements industriels liée à la crise sanitaire
« Face à l’incertitude générée par la crise, les entreprises de la filière lait ont mis en pause une part signif [...]
Lire la suite ...

Mal-être agricole : Agri’écoute lance une plateforme de discussion en ligne
Le dispositif d’écoute téléphonique pour les actifs agricoles en difficulté, Agri’écoute, s’est enrichi d’u [...]
Lire la suite ...

Le Crédit agricole crée un fonds d’investissement d’1 Milliard d’euros pour les filières agricoles
Dans le cadre de la présentation, le 1er décembre, de son « projet sociétal », dont les « transitions agricoles et [...]
Lire la suite ...

AG de la MSA : le point sur l’actualité des caisses locales
La MSA Nord-Pas de Calais tenait le 25 novembre à Arras son assemblée générale 2020. Covid, numérisation, budget... [...]
Lire la suite ...

Les cours dévissent pendant que l’inquiétude monte
Depuis l'apparition du variant du Covid Omicron, les marchés des matières premières s'orientent à la baisse. Une ap [...]
Lire la suite ...

Les chambres d’agriculture se réorganisent
Les chambres d'agriculture, par l'intermédiaire de l'APCA, se sont engagées dans un contrat d'objectifs et de perform [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires